Photo : Marie-Ève Groleau

Alors qu’ils débrayaient toute la journée du 14 novembre devant le siège social de la Société de transport de Lévis (STLévis), une délégation composée de chauffeurs de la STLévis et membres du Syndicat des chauffeurs de la Rive-Sud s’est dirigée vers l’hôtel de ville de Lévis en fin de journée afin d’être entendue par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus.

«C’est un coup de semonce. Nos chauffeurs étaient en grève, mais c’était une journée pédagogique. On comprend que des citoyens et citoyennes ont pu trouver ça dommage, on a tenté de réduire les impacts. Aujourd’hui, ce qu’il fallait démontrer au maire et à ceux qui négocient, c’est que les chauffeurs et chauffeuses sont sérieux et sérieuses et ils veulent être pris au sérieux», a partagé Barbara Poirier, présidente du Conseil central de Québec et de la Chaudière-Appalaches (CSN).

Rappelons que les revendications principales du syndicat concernent la permanence pour tous et la fin de la sous-traitance afin de garantir à tous les chauffeurs un horaire à temps complet. Ainsi, les chauffeurs de la STLévis ont tenu cette journée de grève.

«Dans un contexte de pénurie et de rétention de la main-d’œuvre, l’employeur doit comprendre qu’aujourd’hui, un chauffeur d’autobus ne peut pas rester à statut précaire, ce n’est pas possible», a soutenu Mme Poirier en ajoutant que les négociations reprendront le 15 novembre et que leur partie sera de retour à la table.

La représentante du conseil central a aussi fait le parallèle avec les chauffeurs qui travaillent sur la Rive-Nord en soulignant qu’«aucun chauffeur de la Rive-Nord ne travaille pas à temps complet» et qu’«à travail égal, on souhaite un statut égal».

«Il faut comprendre que c’est une première journée de grève, mais que si on n’obtient pas de mandats, il y en aura d’autres», a-t-elle assuré.

La STLévis souhaite «un dénouement heureux»

Interpellé à ce sujet en marge du conseil municipal, M. Lehouillier a réitéré sa confiance en la STLévis.

«Je fais entièrement confiance au comité de négociations. Les négociations sont loin d’être terminées dans ce dossier, on invite donc la partie syndicale à se joindre au comité de négociations et les poursuivre», a-t-il expliqué.

De son côté, Michel Patry, vice-président de la STLévis, a soutenu que l’organisation tiendra mordicus à la capacité de payer des contribuables et souhaite que les syndiqués ne prennent pas en otage les usagers.

«Nous sommes désolés de la journée de grève, d’autant plus qu’il y a eu des séances de médiation la semaine dernière. Il y en a encore demain (15 novembre) et jeudi (17 novembre), on comprend difficilement ce qu’est l’idée de faire une journée de grève. Est-ce que c’est pour mobiliser les troupes syndicales? Nous n’en avons aucune idée. […] On espère arriver à un dénouement heureux (pour les deux parties)», a conclu M. Patry.

Les plus lus

La RPA Seigneurie de Lévy fermera ses portes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé au Journal, le 21 janvier, que la résidence privée pour aînés (RPA) La Seigneurie de Lévy, située dans le quartier Lévis, fermera ses portes le 22 septembre prochain.

Tempête hivernale : plusieurs services fermés

En raison de la tempête hivernale qui frappe actuellement la région, plusieurs services publics ont été fermés.

Des Lévisiens pourront se faire livrer du pot en 90 minutes

La Société québécoise du cannabis (SQDC) a annoncé, le 9 janvier, qu'elle étendait dès aujourd'hui son service de livraison en 90 minutes aux municipalités de Lévis, Sainte-Anne-de-Beaupré, Trois-Rivières et Shawinigan.

Leïla se pointe le bout du nez en premier à l’Hôtel-Dieu de Lévis

C’est à 1h19 le 1er janvier dernier que l’Hôtel-Dieu de Lévis a accueilli son premier bébé de l’année. Leïla Leblond est née d’une césarienne à 8,4 lbs au grand plaisir de ses parents, Jany Boulay Émond et Manuel Leblond, et de son grand frère, Owen.

Vers une grève de plusieurs jours à la STLévis?

Par voie de communiqué, le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud (CSN), le groupe qui représente les conducteurs de la Société de transport de Lévis (STLévis), a partagé, le 11 janvier, son désir d'accentuer ses moyens de pression. En raison de «l'impasse» dans les négociations afin de renouveler la convention collective des chauffeurs d'autobus, le syndicat prévoit déclencher une grève...

Les pourcentages applicables pour le calcul d'ajustement des loyers dévoilés

Le Tribunal administratif du logement (TAL) a dévoilé, le 17 janvier, les pourcentages applicables pour le calcul d'ajustement des loyers en 2023, conformément au Règlement sur les critères de fixation de loyer.

Une Lévisienne résiliente partage son histoire

Une trentenaire originaire de Lévis atteinte d’une leucémie rare, Mélissa Lefebvre Fontaine, a créé une page Facebook afin de sensibiliser la population. Souhaitant faire bouger les choses pour la recherche sur le cancer ainsi que le don de sang, de moelle osseuse et de cordon ombilical, la Lévisienne a reçu un retour positif sur ses réseaux sociaux.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 11 janvier 2023

Je souhaite à notre députée des Chutes-de-la-Chaudière et ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron (1re photo), beaucoup de voyages à l’étranger pour nous faire rayonner et du succès dans tous vos divers dossiers.

Chronique historique - La Coopérative d’habitation de Lévis

La chronique historique d’octobre 2022 qui portait sur la Société de construction permanente de Lévis et de l’éphémère Société de construction mutuelle de Lévis nous permet de nous souvenir d’une expérience plus récente, soit celle de la Coopérative d’habitation de Lévis aux débuts des années 1950. Projet qui fera sortir de terre un quartier complet sur les hauteurs de Lévis.

Effectif infirmier en hausse en Chaudière-Appalaches

Au 31 mars 2022, Chaudière-Appalaches comptait 3 % plus d’infirmiers et d’infirmières en emploi par rapport à la même période l’an dernier. C’est le double du taux pour l’ensemble du Québec (1,5 %). C’est l’une des informations qui ressort du plus récent portrait statistique présenté le 22 novembre par l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ).