Le Canada octroie 27,3 M$ et le Québec 50 M$.

Le projet de transport collectif de Lévis ira de l’avant avec l’octroi du financement pour sa réalisation par les gouvernements canadien et québécois. À terme, 4,5 km de voies seront aménagés sur le boulevard Guillaume-Couture.

Le coût global du projet est estimé à 87,9 M$. Le gouvernement du Canada investira 27,3 M$ pour sa réalisation. Pour sa part, le gouvernement du Québec prévoit d'octroyer un montant estimé à 50 M$ et la Société de transport de Lévis complétera le financement avec un montant d'environ 10,6 millions de dollars.

Le ministre canadien de l'Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, et la ministre déléguée au Développement économique régional et responsable des régions de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, en ont fait l’annonce le 7 août, dans un bâtiment de la Société de transport de Lévis (STLévis).

L’apport provincial est finalement moindre que celui annoncé en 2018. Le précédent gouvernement du Québec avait en effet inscrit un montant de 79 M$ (86,5 M$ avec les budgets alloués aux études) au Plan québécois d’investissement (PQI) 2018-2028 pour l’aménagement des voies réservés sur le boulevard Guillaume-Couture, plutôt que les 50 M$ octroyés aujourd’hui. Déjà, il était prévu que le projet sur la route des Rivières soit exclu de cet investissement.

Interrogé à ce sujet, la ministre n’a pas pu donner d’explication sur l’écart entre la somme inscrite au PQI pour ce projet et le montant effectivement octroyé.

Début des travaux en 2021

«Nous serons prêt à débuter la première phase des travaux dès 2021», a déclaré le maire de Lévis. Avec ce projet présenté par la Ville en 2017 qui va «enfin» voir le jour, Gilles Lehouillier estime que ce transport en commun structurant permettra d’«aller chercher de la rapidité» et compte bien «inciter les gens à prendre le transport en commun».

Les travaux devraient être terminés en 2025 ou 2026, a ajouté le maire.

4,5 km de voies réservées

Deux nouvelles voies réservées seront aménagées, soit 4,5 km au total, sur les deux tronçons les plus achalandés du boulevard Guillaume-Couture, les pôles Desjardins et Chutes-de-la-Chaudière-Est.

La chaussée sera élargie, certains trottoirs seront restructurés, des aires d'attente aménagées et les feux de circulation modifiés. Des abribus adaptés seront également ajoutés et de nouvelles pistes cyclables créées.

Des deux options déjà envisagées par la Ville de Lévis, des voies sur les côtés du boulevard ou au centre, l’aménagement qui sera retenu n’a pas encore été choisi. Des études sont présentement en cours. «On devrait statuer au mois d’août sur le type de voie qu’on va retenir» selon des critères de coût et de sécurité, a précisé Gilles Lehouillier.

Quid de la route des Rivières ?

Dans le Plan de transport structurant dessiné par la Ville de Lévis et présenté en 2017, la route des Rivières (116) devait faire partie du tracé, puisqu’un projet datant de 2011 avait alors été présenté par le ministère des transports et fait l’objet d’une évaluation. Mais, l’axe, qui doit être transformé en boulevard urbain, reste exclu pour l’instant du projet et du financement annoncé.

Cet autre projet avance toutefois puisqu’«en ce moment, on en est à l’étape des consultations», a indiqué Marie-Eve Proulx.

Ces consultations sur l’aménagement de la route des Rivières se tiennent conjointement entre a Ville et le gouvernement, qui se sont entendus sur «une même stratégie», «pour s’assurer que le projet réponde aux réels besoins de la population».

Les plus lus

Le LPU : un succès sur toute la ligne à Lévis

Le laissez-passer universel (LPU) de l’Université Laval n’a engendré que du positif pour la Société de transport de Lévis (STLévis) depuis son implantation à l’automne dernier. En effet, la STLévis a enregistré une augmentation de 40 % de l’achalandage étudiant destiné à l’Université Laval.

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Pénurie de laine pour les tricoteuses au grand cœur

Depuis 2001, un groupe de tricoteuses bénévoles se réunit tous les mardis au Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière (CABBLL) dans le secteur Lauzon afin de remettre leurs tricots à 21 organismes du territoire de Lévis, Bellechasse et Lotbinière qui viennent en aide aux gens dans le besoin. Cependant, les 110 tricoteuses font face à un défi depuis trois hivers, les dons de laine se f...

Les fournisseurs de la Davie déjà à pied d’œuvre

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

Saint-Vallier : La Mauve en danger

La coopérative La Mauve de Saint-Vallier, qui se spécialise dans la transformation et la distribution de produits bio et locaux, notamment à Lévis, vit des moments difficiles.

Une bourse d’honneur pour le Bunker de la science

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

La voix de Laurie Drolet séduit Coeur de pirate

La Lévisienne Laurie Drolet a impressionné lors de son audition à l'aveugle à La Voix, télédiffusée le 9 février. Tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a finalement décidé de joindre l'équipe de Coeur de pirate.