Karen Young et Marianne Trudel ont développé une complicité musicale unique. CRÉDIT : RANDY COLE

La chanteuse Karen Young et la pianiste Marianne Trudel revisitent les œuvres de Joni Mitchell avec beauté, poésie et tendresse. Une exploration en clair-obscur de cette grande dame de la chanson, particulièrement émouvante, le 24 août à L’Anglicane.

«Karen et moi, on est des fans de Joni Mitchell. On aime la simplicité de ses chansons. On a appelé notre album Portrait, parce que chaque chanson dépeint un portrait. C’est comme des personnages dans un film, ce sont des portraits détaillés et sensibles d’un homme, d’une femme, de la société», partage la pianiste, compositrice et arrangeuse depuis plus de vingt ans, Marianne Trudel.

Le spectacle, qui sera présenté à L’Anglicane samedi soir, est une invitation à redécouvrir l’œuvre de Joni Mitchell interprétée en duo piano et voix, par Marianne Trudel et Karen Young.

«Toutes les chansons, qu’elles aient été écrites dans les années 1960, 70, 80 ou 90, sont encore très actuelles. On avait envie de les revisiter pour lui rendre hommage. Joni Mitchell n’est presque plus active, elle est atteinte d’une maladie assez grave. On veut lui témoigner de notre admiration.»

Both Side Now, California et bien d’autres pièces, que le public entendra sous un autre éclairage. «On joue des chansons connues et aussi plusieurs moins connues, que j’ai complètement réarrangées», annonce-t-elle.

Un concert intime et chaleureux 

Les deux musiciennes ont développé une complicité musicale «exceptionnelle et unique». «Les gens sont très touchés, parce qu’on la sent et qu’on la voit sur scène. C’est palpable», observe la pianiste qui promet un concert «intime et chaleureux». Sur scène, elles racontent des anecdotes et des histoires sur les chansons. «C’est un spectacle très enveloppant.»

Un duo complémentaire

Une grande place est laissée à la spontanéité. «Ça se passe dans le moment, avec les gens. Parfois, on parle au public. On a une conversation en plein milieu du spectacle. C’est très près des gens», souligne Marianne Trudel. À chaque fois qu’elles jouent ensemble, «c’est un peu différent», car elles se laissent beaucoup de liberté.

«Dans ce spectacle, Karen et moi sommes en dialogue à part égale. Je la complète, elle me complète. Avec les arrangements, j’ai créé tout un environnement sonore qui supporte le texte et le commente. C’est très imagé et complémentaire, sans que la voix soit à l’avant et le piano à l’arrière», illustre la pianiste.

Native de Saint-Michel-de-Bellechasse, Marianne Trudel considère que Lévis, c’est chez elle. «Mon tout premier concert, à 6 ans, c’était à L’Anglicane. C’est un lieu très important pour moi, que j’adore. C’est lié à tout mon parcours musical», se souvient celle qui retrouvera av

Les plus lus

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Un nouveau salon consacré au mieux-être à Lévis

Lévis sera l’hôte d’un nouvel événement dédié à l’épanouissement personnel, à l’art de vivre, au mieux-être, à la spiritualité, à la voyance et aux émotions. En effet, la première édition du Salon Santé, Bonheur et Abondance se tiendra du 6 au 8 septembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le maire de Lévis exige des excuses d'Alexandre Turgeon

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a demandé, le 11 septembre, que le directeur général et vice-président exécutif du Conseil régional de l'environnement (CRE) de la Capitale-Nationale, Alexandre Turgeon, présente des excuses officielles à la population lévisienne pour des propos qu'il a tenus dans un article du Journal de Québec.

Le marché immobilier grouille à Lévis

Les récentes statistiques du marché immobilier résidentiel viennent d’être dévoilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Selon ces données, Lévis a vu ses ventes bondir dans le second trimestre de l’année en cours, mais les prix sont restés somme toute stables.

Nouveaux retards dans la collecte des déchets : la Ville met en place une série de mesures

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 6 septembre, qu'elle mettait en place des «mesures concrètes» afin d'aider les citoyens qui font face à de nouveaux retards pour la collecte des déchets.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

9 M$ investis pour le logement abordable à Lévis

À Saint-Romuald, 84 unités de logements réparties dans 9 bâtiments ont été achetées au secteur privé par un organisme à but non lucratif et rénovées afin d’être louées à des familles au revenu plus modeste.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Transport scolaire des PALS : une décision qui ne fait pas l’unanimité

Les parents des élèves aux Programmes arts-langues-sports (PALS) de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) des secteurs Lauzon, Saint-David, Saint-Romuald et Breakeyville, ont appris, trois semaines avant la rentrée, qu’à partir de cette année, le transport scolaire adapté aux élèves qui traînent leur bagage hors norme, comme l'équipement sportif, ira chercher leur enfant à un point de chut...