Laurent Fallon est l’un des trois cofondateurs de la Corporation des Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Laurent Fallon, cofondateur, ancien directeur général et ex-président de la Corporation des Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon, a officiellement pris sa retraite de l’organisation cette année après 36 ans d’implication. Le passionné de sport a permis à une foule de jeunes d’étudier en pratiquant leur passion sportive.

Le 14 novembre 1983, Laurent Fallon, Guy Forgues et Georges Léveillé fondent la Corporation des Faucons qui, à l’époque, portait le nom du Club de hockey Les Faucons de Lévis-Lauzon. Cette corporation avait été mise sur pied après que le programme sport-études de la Ligue de hockey collégial AAA ait fait son entrée au Cégep de Lévis-Lauzon.

«(La ligue demandait une) source importante d’argent, on aurait mis tout de côté pour ne faire qu’une équipe de hockey au détriment des autres sports, ce qui n’aurait pas été préférable. De là est venue l’idée de créer une corporation pour aller chercher des bénévoles et des fonds supplémentaires pour le programme», explique M. Fallon.

L’important pour la corporation a toujours été le succès scolaire avant le succès sportif et ce n’était pas discutable.

«Dès la première saison (1984-85), nous avions mis sur pied une équipe très forte et nous étions en tête du classement. À la fin de la session d’automne, étant donné que les joueurs devaient réussir leurs cours pour continuer à jouer, nous avons perdu sept joueurs, dont nos trois gardiens de but et notre meilleur compteur. La crédibilité s’est faite quand on a pris la décision de ne pas passer outre les barèmes qu’on s’était donnés. On n’a pas terminé premier au classement, mais on a terminé premier pour la crédibilité», se rappelle l’ex-président.

Cette crédibilité a amené la Corporation des Faucons au point où elle a eu l’opportunité d’acquérir les Remparts de Québec de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, une offre que l’organisation a refusée.

«L’incidence positive (de nos barèmes de succès scolaire) que ça a eue, c’est que ça a forcé les dirigeants de la LHJMQ à offrir de meilleures possibilités à leurs joueurs qui désiraient faire des études», raconte celui pour qui le succès scolaire devait être au premier plan, contrairement à la LHJMQ où les succès sportifs primaient à l’époque.

Les activités de la Ligue de hockey collégial AAA ont cessé en 1988, c’est à ce moment que la corporation a ouvert ses portes aux autres sports du Cégep. 

Un homme de cœur

 Pour Laurent Fallon, la beauté de la corporation vient de tous ces gens qu’il a côtoyés durant toutes ces années et les succès qu’il a partagés avec les joueurs de tous les sports des Faucons.

«Je suis fier d’avoir eu la chance de rencontrer des gens extraordinaires autour de moi. Sur le plan humain, ça m’a permis d’avoir des contacts intéressants avec qui j’ai développé de belles relations, partage-t-il. On a tellement vécu de bons moments ensemble.»

Des fiertés, l’ancien directeur général de la Corporation des Faucons en a plein en tête.

«D’avoir eu des programmes de football et de hockey de haut calibre tout en maintenant une offre de services à l’ensemble des équipes des Faucons, (…) de la réussite des jeunes, (…) le terrain synthétique, j’en suis très fier. Si ce n’était pas d’une corporation, il n’y en aurait probablement jamais eu», souligne M. Fallon.

La Corporation des Faucons est à l’origine de la construction des terrains de football synthétiques. En 2005, le Cégep de Lévis-Lauzon avait le désir de mettre en place une équipe de football, mais aucun terrain n’était disponible pour accueillir une équipe collégiale à Lévis.

«Comme on n’avait pas de terrain pour accueillir le sport, il a fallu stimuler le milieu. (…) Avec les rencontres et les discussions, on a fini par travailler pour réaliser deux terrains de football, un à l’École secondaire Les Etchemins et un au Cégep. En termes de terrain éclairé, on était les premiers de la région, car même le Rouge et Or n’avait pas de terrain éclairé à l’époque», affirme Laurent Fallon fièrement.

Après 36 ans d’implication, M. Fallon a fait de sa passion un travail et l’a portée très loin.

«Ma passion a toujours été de contribuer à la formation des jeunes. Ce n’est pas juste des connaissances qu’on donne aux jeunes, c’est un comportement, une rigueur. Il y a beaucoup de qualités qu’on peut développer chez un individu en contexte de formation. Ils sont l’avenir. Ma reconnaissance, je la reçois chaque fois que je côtoie un ancien du Cégep. Les gens s’informent et me remercient énormément. C’est spécial de recevoir ça aussi fréquemment», conclut-il.

Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

Pénurie de laine pour les tricoteuses au grand cœur

Depuis 2001, un groupe de tricoteuses bénévoles se réunit tous les mardis au Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière (CABBLL) dans le secteur Lauzon afin de remettre leurs tricots à 21 organismes du territoire de Lévis, Bellechasse et Lotbinière qui viennent en aide aux gens dans le besoin. Cependant, les 110 tricoteuses font face à un défi depuis trois hivers, les dons de laine se f...

Les fournisseurs de la Davie déjà à pied d’œuvre

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

La voix de Laurie Drolet séduit Coeur de pirate

La Lévisienne Laurie Drolet a impressionné lors de son audition à l'aveugle à La Voix, télédiffusée le 9 février. Tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a finalement décidé de joindre l'équipe de Coeur de pirate.

Une bourse d’honneur pour le Bunker de la science

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Finale locale de Cégeps en spectacle : Tommy Grandbois remporte le Premier Prix

Le grand gagnant de la finale locale de Cégeps en spectacle est Tommy Grandbois. L’auteur-compositeur-interprète s’est démarqué par sa prestation, qui combinait effets vidéo et musicaux avec le chant, sur la scène du Cégep de Lévis-Lauzon le 5 février. L’humoriste Frédéric Provençal a raflé le Deuxième Prix et le Prix du public.

Une autre bordée de neige s'abattra sur la région

Un bulletin météorologique spécial d'Environnement Canada est en vigueur pour les secteurs de Lévis, Bellechasse et Saint-Lambert-de-Lauzon en raison d'une tempête qui frappera la région demain.

Conseil en bref : la biblio mobile, des jeux d’eau et le comité de toponymie reviennent

Une séance du conseil municipal s’est tenue le 10 février à l'hôtel de ville de Lévis. Voici en résumé les principaux points adoptés ou abordés lors de la séance par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux.