L’astrophysicien de renom et Lévisien Jean-René Roy proposera deux conférences au 44e congrès annuel de la FAAQ. CRÉDIT : COURTOISIE

Les astronomes amateurs du Club MARS de Lévis accueilleront la 44e édition du congrès annuel de la Fédération des astronomes amateurs du Québec (FAAQ) et célébreront les 25 années d’existence du club lévisien à cette occasion au Cégep de Lévis-Lauzon sous le thème Horizon 25, du 27 au 29 septembre prochain.

Astrophysiciens, spécialistes de l’espace et de l’univers ainsi que responsable d’instance concernant l’étude spatiale offriront des conférences aux astronomes amateurs des quatre coins de la province durant ce week-end. Conférences, causeries et observations de phénomènes spatiaux seront au menu pour les amateurs des mystères de l’univers.

Ce congrès organisé par la FAAQ, de pair avec le Club MARS de Lévis pour cette édition, se déroule une fois par année dans une région du Québec. Cette année, c’est Lévis qui sera l’hôte de l’événement. Le Club MARS de Lévis profitera de l’occasion pour souligner son 25e anniversaire. Le dernier passage du congrès de la FAAQ à Lévis remonte à 1981.

Horizon 25

 Le thème du congrès, Horizon 25, a été inspiré par la fête du club d’astronomes amateurs lévisien.

Cet anniversaire sera d’ailleurs au cœur de la soirée d’ouverture alors qu’une conférence mettra en vedette des Lévisiens qui relateront les 25 dernières années de leur carrière et leurs prévisions quant au futur. Les grands Lévisiens en astronomie sera animée par René Breton, astrophysicien qui enseigne et effectue de la recherche à l’Université de Manchester en Angleterre, Jean-René Roy, astrophysicien de renom qui a dirigé les plus grands observatoires astronomiques de la planète, et Daniel Provençal, responsable de programme à l’Agence spatiale canadienne. 

Pour Jean-René Roy, il sera simple de présenter l’étendue de sa carrière, mais prédire le futur ne sera pas une tâche facile.

«Je n’ose pas trop m’aventurer là-dedans parce que l’histoire nous montre qu’on ne peut pas prévoir ce qu’on va découvrir. Ce qu’on peut dire, c’est qu’on va arriver à mieux connaître certaines choses, explique l’astrophysicien. La vitesse des découvertes est accélérée par le nombre grandissant de chercheurs à l’œuvre et la rapidité des façons de communiquer aujourd’hui.»

D’ailleurs M. Breton présentera une autre conférence dans le cadre du congrès annuel qui portera sur les moments forts de l’histoire de l’étude de l’univers.

«Je fais un retour sur l’histoire de l’astronomie à l’aide de 30 images obtenues à l’œil nu, à l’aide de télescope ou des sondes spatiales. J’ai choisi ces images avec le critère de la rupture, c’est-à-dire, que notre vision de l’univers après avoir obtenu ces images n’a pu été la même qu’établie auparavant», exprime le chercheur lévisien.

Une programmation relevée

 L’astrophysicien Serge Pineault, Claude Lafleur, un journaliste scientifique, et Richard Massicotte, lui aussi journaliste scientifique, font notamment partie des têtes d’affiche en plus des trois grands Lévisiens. Au total, c’est près d’une vingtaine d’activités qui seront au programme de l’événement et celles-ci s’adressent à tous. 

Pour plus d’information, consulter la programmation complète ou s’inscrire au congrès annuel de la FAAQ, vous pouvez visiter le www.faaq2019.org.

Les plus lus

Le LPU : un succès sur toute la ligne à Lévis

Le laissez-passer universel (LPU) de l’Université Laval n’a engendré que du positif pour la Société de transport de Lévis (STLévis) depuis son implantation à l’automne dernier. En effet, la STLévis a enregistré une augmentation de 40 % de l’achalandage étudiant destiné à l’Université Laval.

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Pénurie de laine pour les tricoteuses au grand cœur

Depuis 2001, un groupe de tricoteuses bénévoles se réunit tous les mardis au Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière (CABBLL) dans le secteur Lauzon afin de remettre leurs tricots à 21 organismes du territoire de Lévis, Bellechasse et Lotbinière qui viennent en aide aux gens dans le besoin. Cependant, les 110 tricoteuses font face à un défi depuis trois hivers, les dons de laine se f...

Les fournisseurs de la Davie déjà à pied d’œuvre

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

Une bourse d’honneur pour le Bunker de la science

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

Saint-Vallier : La Mauve en danger

La coopérative La Mauve de Saint-Vallier, qui se spécialise dans la transformation et la distribution de produits bio et locaux, notamment à Lévis, vit des moments difficiles.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

La voix de Laurie Drolet séduit Coeur de pirate

La Lévisienne Laurie Drolet a impressionné lors de son audition à l'aveugle à La Voix, télédiffusée le 9 février. Tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a finalement décidé de joindre l'équipe de Coeur de pirate.