Le développement du petit Anthony pourrait s’améliorer dans différents aspects grâce à des visites continues dans une chambre hyperbare. CRÉDIT : COURTOISIE

Après avoir reçu l’appui de plusieurs particuliers, entreprises ou organismes lors de la naissance de leurs triplés en 2017, la famille Tanguay-Talbot de Lauzon se tourne de nouveau vers la population pour obtenir de l’aide. Grâce à une activité de financement en octobre, Annie Tanguay et Sylvain Talbot espère récolter la majorité des sous nécessaires afin d’acheter une chambre hyperbare. Un équipement qui permettrait de changer la vie de leur fils Anthony, un trisomique.

Déjà parents d’une fille nommée Megan, le couple de Lauzon a vu sa vie prendre une autre tournure au début de 2017 lorsque sont venus au monde les triplés de la famille : Kelyann, Zakary et Anthony.

C’est lors de l’accouchement que le couple a appris qu’Anthony était trisomique, une anomalie chromosomique qui est complètement passée sous le radar pendant la grossesse d’Annie Tanguay malgré qu’elle ait passé une pléthore de tests pour tenter de la détecter.

Si le couple a réussi à s’adapter à cette nouvelle réalité d’avoir quatre enfants en bas âge à la maison et en retire beaucoup de fierté, il désire donner toutes les chances possibles à Anthony pour qu’il puisse bien se développer. D’où l’idée d’acquérir une chambre hyperbare, un équipement que le jeune garçon de 2 ans a pu expérimenter une fois et qui lui a fait le plus grand bien.

«C’est du cas par cas, mais Anthony n’a pas une grande concentration en raison de sa trisomie. Quand on le motive et que son attention est accrochée, s’il reste concentré pendant deux minutes, c’est une grosse victoire pour nous. La chambre hyperbare permet de l’apaiser, d’améliorer sa concentration. Cet équipement stimule ses cellules dormantes. Cela permettrait donc de stimuler sa croissance globale et intellectuelle ainsi que sa motricité fine, un aspect avec lequel il a beaucoup de difficultés présentement», ont expliqué Mme Tanguay et M. Talbot, avant de souligner l’impact positif de leurs autres enfants dans le développement d’Anthony.

Un souper hors de l’ordinaire

Puisqu’un tel équipement coûte entre 20 000 $ et 25 000 $, la famille Tanguay-Talbot multiplie les initiatives depuis les dernières semaines afin de récolter la somme nécessaire pour acquérir la chambre hyperbare. GoFundMe ainsi que collecte de dons dans certains commerces de Lévis sont en cours. C’est toutefois grâce à son activité de financement du 18 octobre, soutenue par la Maison de la Famille Chutes-Chaudière, que le projet du couple lévisien pourrait se concrétiser.

Avec un souper-bénéfice gastronomique tenu au Resto-bar Alpin de Sainte-Brigitte-de-Laval, Annie Tanguay et Sylvain Talbot espère recueillir 15 000 $. C’est un ami d’enfance d’Annie Tanguay, Patrick Dubé, qui a eu l’idée d’organiser cet événement.

Ce dernier est le chef exécutif du nouveau restaurant du Groupe Restos Plaisirs aux Galeries de la Capitale. Auparavant, il a œuvré au Saint-Amour et à l’hôtel Le Bonne Entente.

Ainsi, pendant la soirée, les convives pourront savourer des repas concoctés par Patrick Dubé et Stéphane Modat, chef du restaurant Champlain et du bistro Le Sam du Château Frontenac. Également, les participants pourront prendre part à un encan silencieux, une séance de questions/réponses sur la chambre hyperbare ainsi que profiter de prix de présence et de prestations musicales.

Les personnes intéressées à participer au souper bénéfice ou soutenir la cause de la famille Tanguay-Talbot peuvent joindre Annie Tanguay à ninitweety@hotmail.com ou au 418 922-2664.

Les plus lus

Le LPU : un succès sur toute la ligne à Lévis

Le laissez-passer universel (LPU) de l’Université Laval n’a engendré que du positif pour la Société de transport de Lévis (STLévis) depuis son implantation à l’automne dernier. En effet, la STLévis a enregistré une augmentation de 40 % de l’achalandage étudiant destiné à l’Université Laval.

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Pénurie de laine pour les tricoteuses au grand cœur

Depuis 2001, un groupe de tricoteuses bénévoles se réunit tous les mardis au Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière (CABBLL) dans le secteur Lauzon afin de remettre leurs tricots à 21 organismes du territoire de Lévis, Bellechasse et Lotbinière qui viennent en aide aux gens dans le besoin. Cependant, les 110 tricoteuses font face à un défi depuis trois hivers, les dons de laine se f...

Les fournisseurs de la Davie déjà à pied d’œuvre

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

Une bourse d’honneur pour le Bunker de la science

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

Saint-Vallier : La Mauve en danger

La coopérative La Mauve de Saint-Vallier, qui se spécialise dans la transformation et la distribution de produits bio et locaux, notamment à Lévis, vit des moments difficiles.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

La voix de Laurie Drolet séduit Coeur de pirate

La Lévisienne Laurie Drolet a impressionné lors de son audition à l'aveugle à La Voix, télédiffusée le 9 février. Tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a finalement décidé de joindre l'équipe de Coeur de pirate.