CRÉDIT : ARCHIVES

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches prévoit et souhaite l’arrivée de 20 nouveaux médecins sur son territoire au cours de la prochaine année.

Par Éric Gourde – Collaboration spéciale La Voix du Sud

 De ce nombre, seule la MRC des Etchemins ne recevra pas de nouveaux médecins alors que le Grand Lévis et la Beauce en recevront cinq chacune. Si l'ajout de ces effectifs ne comble pas tous les besoins, le président-directeur général du CISSS, Daniel Paré, estime que le plan permettra de subvenir aux besoins les plus pressants. 

«Nous en aurions pris 15 ou 20 de plus, mais c'est tout de même beaucoup de sang neuf et nous sommes confiants d'être en mesure d'en convaincre plusieurs de venir chez nous, car nous sommes très attractifs comme milieu. Le défi n'est pas un lieu géographique.»

Cet ajout ne règle pas tous les irritants avoue M. Paré, puisque les départs sont toujours nombreux et le seront encore pendant quelques années. «Certains médecins de famille ont de grosses pratiques et prendront leur retraite bientôt, alors cela va encore occasionner des défis.» 

Quant aux besoins de certains milieux ruraux, Il est aussi conscient que la façon de faire actuelle des médecins de famille ne favorise pas leur venue dans des petites communautés, surtout qu'ils aiment se regrouper de nos jours. Leur arrivée se fera selon l'intérêt des candidats et les disponibilités du milieu.

«Les médecins sont des travailleurs autonomes et peuvent choisir les milieux où ils vont œuvrer. Se regrouper leur permet d'avoir accès à des ressources additionnelles.»

Le plan régional d’effectifs médicaux du ministère de la Santé et des Services sociaux vise à répartir équitablement les médecins en fonction des besoins de la population. Ces besoins ont fait l’objet d’une évaluation préalable par le Département régional de médecine générale qui est composé de médecins de chaque secteur de Chaudière-Appalaches. Le plan est en effet revu chaque année en fonction des écarts observés entre les effectifs en place et les besoins à combler dans chaque territoire.

 

Les plus lus

Le LPU : un succès sur toute la ligne à Lévis

Le laissez-passer universel (LPU) de l’Université Laval n’a engendré que du positif pour la Société de transport de Lévis (STLévis) depuis son implantation à l’automne dernier. En effet, la STLévis a enregistré une augmentation de 40 % de l’achalandage étudiant destiné à l’Université Laval.

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Pénurie de laine pour les tricoteuses au grand cœur

Depuis 2001, un groupe de tricoteuses bénévoles se réunit tous les mardis au Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière (CABBLL) dans le secteur Lauzon afin de remettre leurs tricots à 21 organismes du territoire de Lévis, Bellechasse et Lotbinière qui viennent en aide aux gens dans le besoin. Cependant, les 110 tricoteuses font face à un défi depuis trois hivers, les dons de laine se f...

Les fournisseurs de la Davie déjà à pied d’œuvre

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

Une bourse d’honneur pour le Bunker de la science

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

Saint-Vallier : La Mauve en danger

La coopérative La Mauve de Saint-Vallier, qui se spécialise dans la transformation et la distribution de produits bio et locaux, notamment à Lévis, vit des moments difficiles.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

La voix de Laurie Drolet séduit Coeur de pirate

La Lévisienne Laurie Drolet a impressionné lors de son audition à l'aveugle à La Voix, télédiffusée le 9 février. Tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a finalement décidé de joindre l'équipe de Coeur de pirate.