CRÉDIT : VILLE DE LÉVIS

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

L’ajout d’une deuxième glace à l’Aréna de Lévis représente un investissement d’environ 15 M$. «La population de Lévis augmente de 1 000 citoyens par année, on a besoin de remettre nos équipements sportifs à niveau», indique le maire, Gilles Lehouillier.

L’objectif est de doter chacun des trois arrondissements de la Ville de trois glaces intérieures. Alors que ceux situés à l’ouest et au centre du territoire en compte maintenant trois chacun, «dans l’est, on est en déficit d’une glace. Il nous manque donc entre 1 500 et 1 800 heures pour nos organismes», note-t-il.

Le programme lancé par le gouvernement du Québec permet d’obtenir une aide financière qui peut couvrir jusqu’à deux tiers des coûts du projet. En plus d’agrandir l’aréna, les stationnements seraient aussi réaménagés. D’ailleurs, «on s’est porté acquéreur de quelques bâtiments dans cette zone», précise le maire.

La construction devrait débuter à l’automne 2021. «Ça va ressembler un peu à l’aréna de Saint-Romuald. On va avoir une passerelle entre les deux glaces. La salle des joueurs sera réaménagée. En même temps, on en profitera pour faire un lifting à l’aréna», explique Gilles Lehouillier. La façade et le hall d’entrée, plus central, seront aussi rénovés pendant les travaux.

Plus de patinage libre pour les familles

«Dans chaque arrondissement, il devra y avoir la fin de semaine un aréna consacré à la population. On va faciliter l’accès au patinage libre les samedis et dimanches après-midi à des heures acceptables. On va mettre un îlot de verdure dans le centre, des lumières, de la musique et ça sera une ambiance familiale», a fait valoir le maire.

La municipalité compte aussi augmenter la disponibilité d’heures de glace, en journée du lundi au vendredi, pour le Programme Arts, Lettres et Sports (PALS), être en mesure de répondre à la hausse des inscriptions des programmes de jour publics ou privés en hockey scolaire et soutenir la venue d’une équipe de hockey collégial masculin D2 en 2020-2021, un projet souhaité par le Cégep de Lévis-Lauzon.

«Comme on n’avait pas assez de glace, les corporations prenaient beaucoup de place dans nos arénas. Là, on va pouvoir ajouter ce volet d’accès à la population», se réjouit Gilles Lehouillier.

La Ville compte sur son territoire dix organismes sportifs de glace reconnus : cinq clubs de patinage artistique, trois organisations de hockey mineur, une organisation de patinage de vitesse et une organisation de ringuette.

Depuis 2018, la Ville procède aussi à la réfection des systèmes de réfrigération dans quatre arénas en plus de remettre au goût du jour les aires communes et le revêtement extérieur.

Les travaux effectués dans les arénas depuis 2015

  • 2015 : construction du Complexe 2 glaces Honco de Lévis 
  • 2018-2019 : rénovation de l’Aréna de Lévis et de l’Aréna B.S.R. (incluant les systèmes de réfrigération)
  • 2020 : rénovation de l’Aréna de Lauzon (incluant le système de réfrigération) et réaménagement de l’Aréna de Bernières

Les plus lus

Le déconfinement de 1918 à Lévis

Dans une chronique publiée dans le Wall Street Journal du 30 avril dernier, la chroniqueuse américaine Peggy Noonan constate qu'il n'est pas facile d'analyser les conséquences de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Qu'en est-il pour Lévis?

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

Un virus créé par les humains? Faux

La théorie selon laquelle le SRAS-CoV-2 serait issu de manipulations génétiques a fait l’objet de plusieurs rumeurs depuis le début de la pandémie. La plus récente souligne une soi-disant similitude avec le virus responsable du sida, ce qui démontrerait sa création en laboratoire. Pourtant, des milliers d’analyses de son génome, à travers le monde, conduisent à une origine naturelle. Le Détecteur ...

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Dans son plus récent bilan sur l'évolution de l'épidémie de la COVID-19 dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir que trois autres Lévisiens ont été infectés par le nouveau coronavirus.

Un saut dangereux au parc des Chutes-de-la-Chaudière

Malgré la dangerosité de ce qu'il qualifie de «cascade», qui aurait pu entraîner de graves blessures voire la mort, un jeune homme s’est filmé en train de sauter de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière. Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) met en garde toute personne tentée de reproduire ce saut qui met la vie de son auteur en péril.