Depuis octobre, les élèves de l’École du milieu de Lévis sont séparés en deux groupes et alternent entre les cours à distance et en présentiel.� CRÉDIT : COURTOISIE

L’École du milieu de Lévis est ce milieu alternatif de scolarisation où une quinzaine d’élèves par année renouent à leur rythme avec le système scolaire. L’Alliance des milieux alternatifs de scolarisation du Québec a dévoilé que l’École du milieu a obtenu un taux de persévérance de 100 % puisque ses 15 élèves ont complété l’année scolaire malgré la pandémie au printemps dernier.

Lorsque les milieux scolaires ont fermé leurs portes en raison de la première vague de la COVID-19 au mois de mars, l’École du milieu s’est rapidement adaptée pour garder ses élèves motivés.

«On a réagi très rapidement en mars alors que les consignes dans les milieux scolaires n’étaient pas encore claires […] Donc, les jeunes ne sont pas restés très longtemps sans contact avec leur enseignante et intervenante. On a laissé passer une fin de semaine et on s’est mis en action, il n’y a pas eu de rupture», expose Cathie Desmarais, codirectrice générale de l’École du milieu de Lévis.

Ainsi, malgré l’enseignement à distance, la quinzaine d’élèves du milieu alternatif de scolarisation lévisien se sont remontés les manches et n’ont jamais abandonné.

«Ce sont des chiffres qui sont d’autant plus intéressants si on prend en considération le profil de la clientèle avec laquelle on travaille. On travaille avec des jeunes qui n’ont pas vécu beaucoup d’expériences positives par rapport à l’école, qui ont déjà décroché pour plusieurs d’entre eux. On travaille avec des jeunes qui se réconcilient tous les jours avec l’école», explique Kevin Lacasse, agent de projet responsable de la planification stratégique.

Une nouvelle réalité qui comporte ses défis

À l’École du milieu, l’offre de services comporte trois volets : l’enseignement, le suivi psychosocial et Cible aventure, qui est axé sur le développement de soi et la participation citoyenne via diverses activités. Bien que les activités du volet Cible aventure écopent, la situation actuelle demande à l’intervenante et l’enseignante du milieu alternatif de scolarisation lévisien un suivi serré afin de conserver la motivation chez les élèves.

«Il faut comprendre qu’on a une classe de 15 élèves, donc la proximité, le lien avec l’intervenante et avec l’enseignante, c’est quelque chose qui est excessivement fort chez nous, tout comme le sentiment d’appartenance à l’École du milieu chez les jeunes», soutient M. Lacasse.

Depuis la rentrée automnale, les élèves et le personnel doivent s’adapter aux nombreux changements imposés par la Santé publique. Depuis que la Chaudière-Appalaches est passée au palier d’alerte maximale (zone rouge), la classe de quinze a été divisée en deux et les journées se font en alternance en présentiel et à distance.

«Les changements représentent un défi pour cette clientèle-là. Leur première réaction (quand on a dû séparer la classe en deux) a été de se dire qu’ils ne seraient plus tous ensemble. Ce qui nourrit leur motivation, c’est la classe et la cohésion dans le groupe. C’est sûr qu’ils ne trouvent pas ça facile, il y a une lourdeur associée aux mesures et un autre deuil qu’ils doivent faire, celui  des activités et des sorties qu’on faisait fréquemment», met en lumière Mme Desmarais.

Les deux représentants de l’École du milieu de Lévis sont optimistes pour les résultats du taux de persévérance pour l’année en cours, mais pour y arriver, les cours en présentiel devront être maintenus, croient-ils. 

«On croise vraiment les doigts pour continuer à faire du présentiel, même si c’est en alternance. Les élèves nous l’ont mentionné aussi. On a pu le faire de mars à juin parce qu’il y avait une espèce d’échéance à ce moment-là. C’est sûr que les élèves avaient hâte de revenir dans la classe en septembre et il y aurait un risque important si on était obligé de tous les retourner à la maison à temps plein», conclut la codirectrice générale de l’école.

Les plus lus

COVID-19 : l’état de la situation en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données compilées au cours des dernières 24 heures concernant la COVID-19, 96 nouveaux cas infectés ont été découverts en Chaudière-Appalaches, ce 28 décembre. Depuis le 24 décembre, ce sont 343 nouveaux cas et 10 décès reliés à la maladie qui ont été constatés sur le territoire.

Rétrospective de mars

Avant que la pandémie de COVID-19 bouleverse le quotidien de tous les habitants du Québec, plusieurs nouvelles ont retenu l’attention des Lévisiens lors de la première moitié de mars.

COVID-19 : la nouvelle variante détectée au Québec

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 109 nouveaux cas et 3 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 29 décembre. Une première personne au Québec a été infectée par la nouvelle souche de la COVID-19,

COVID-19 : mise à jour de la situation après deux jours de relâche

En raison des jours fériés du temps des Fêtes, Québec a fait relâche de ses bilans quotidiens de la situation de la COVID-19 dans la province les 25 et 26 décembre. Ce sont 6 783 nouveaux cas qui ont été découverts entre le 24 et le 26 décembre derniers.

Chronique historique - Un couple lévisien qui passe à l’histoire

Alfred Leclerc (1853-1914) et son épouse, Camille Guay (1852-1912), ont laissé peu de traces dans l’histoire officielle de Lévis, mais une pierre tombale au cimetière du Mont-Marie est discrètement chargée d’histoire.

Rétrospective de juin

Un parc canin tant attendu, le renouvellement du contrat de l’entraîneur des Chevaliers, un plan d’action pour le communautaire, la feuille de route de la Ville pour l’achat local et l’arrivée d’un nouveau joueur politique à Lévis auront marqué le mois de juin.

Quelques précisions sur le couvre-feu

La vice-première ministre du Québec et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a apporté des précisions sur le couvre-feu qui sera en vigueur dès 20h, ce samedi, à l’occasion d’une conférence de presse tenue le 7 janvier.

COVID-19 : 101 nouveaux cas et 2 décès en Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 101 nouveaux cas et 2 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 29 décembre.

COVID-19 : 134 nouveaux cas découverts et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données dévoilées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, 134 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus. De plus, la maladie a dernièrement emporté une autre personne demeurant dans la région.

COVID-19 : 8 autres résidents de la région emportés par la maladie

Selon les plus récentes données publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19, huit autres résidents de la Chaudière-Appalaches ont succombé des suites d'une infection au nouveau coronavirus au cours des trois derniers jours.