À sa première Coupe du monde de la saison, Marianne Théberge a terminé au 7e rang de la course. CRÉDIT : COURTOISIE

La cycliste lévisienne qui se spécialise en vélo de montagne, Marianne Théberge, a clos sa saison 2020 en recevant le prix Athlète relève féminin de l’année en vélo de montagne lors de l’événement du Mérite cycliste québécois organisé par la Fédération québécoise des sports cyclistes, le 10 novembre dernier.

Celle qui excelle à l’épreuve du cross-country olympique a connu une saison particulière en raison de la pandémie de  COVID-19 et a cumulé des résultats impressionnants. Théberge a terminé au deuxième rang aux Championnats québécois à l’épreuve de cross-country olympique et au deuxième rang cumulatif de la Coupe du Québec en cross-country.

«Rendu à mon niveau, la Coupe du Québec c’est moins un enjeu important, mais c’était les seules courses qu’on avait puisqu’au niveau national il n’y avait rien d’annoncé et que les Coupes du monde étaient prévues pour l’automne», partage-t-elle en spécifiant que le calibre était relevé puisque la plupart des cyclistes québécois étaient au rendez-vous.

Sur la scène internationale, Marianne Théberge avait pour objectif de se classer parmi les 25 meilleurs au classement lors du circuit des Coupes du monde. «L’an dernier, j’étais allée faire des Coupes du monde en Europe et ça n’avait vraiment pas bien été puisque je n’étais pas prête pour ça, mais c’est normal dans le développement d’un cycliste surtout que c’était ma première année dans les U23», explique la Lévisienne.

Comme la saison a été écourtée par la pandémie et que la scène internationale était moins accessible, seulement deux Coupes du monde et les Championnats du monde ont pu se tenir à l’automne.

Ces deux Coupes du monde se sont déroulées au cours de la même semaine en République tchèque. Théberge a impressionné la galerie lors de la première épreuve alors qu’elle a terminé au septième rang de la course. «Je suis arrivée à ma première course en Coupe du monde avec aucune attente, j’ai fait ma course et j’ai terminé au 7e rang, c’était vraiment au-dessus de mes attentes. J’avais dit à mon entraîneur que si je faisais un top 25, j’allais vraiment être contente», partage la Lévisienne.

Arrivée gonflée à bloc pour la deuxième Coupe du monde, la cycliste a eu de la difficulté à soutenir la cadence en prenant les devants en début de course et a finalement glissé au 24e rang. Lors des Championnats du monde en Autriche en octobre, la Lévisienne a terminé la course à la 26e position, des résultats somme toute satisfaisants pour la Lévisienne.

Une saison particulière et une prochaine avec des objectifs

«Quand tout (le virus et la pandémie) est arrivé en Amérique du Nord, j’étais en Californie pour une course. C’était les premières courses de la saison. On voyait que ça bougeait pas mal un peu partout, mais on gardait espoir qu’on pourrait courser. Le vendredi, on a fait le short track et le samedi soir, on nous a annoncé que les courses du dimanche étaient annulées et qu’il fallait retourner au pays», raconte l’athlète.

Afin de tirer profit de la situation, Marianne Théberge a pris du temps pour se reposer puisqu’elle et son entraîneur voulaient être prêts et pleins d’énergie lorsque la saison allait reprendre.

Bien qu’elle a dû attendre jusqu’en juillet pour reprendre part à la compétition, la Lévisienne a bon espoir que la prochaine saison se tiendra comme prévu. Elle entamera son avant-dernière saison dans la catégorie U23 et elle a déjà plusieurs objectifs devant elle.

«Cette année, je n’avais pas vraiment d’objectif de performance, je voulais simplement être là, apprendre le plus possible pour que l’année prochaine et l’autre je sois prête. Les Championnats canadiens étaient aussi un objectif pour moi, je voulais être championne canadienne, mais ils ont été annulés, explique celle qui a déjà pour objectif d’être championne canadienne en 2021. Mon but l’an prochain sera de faire encore toutes les Coupes du monde du circuit, j’aimerais être dans le top 15 lors de toutes mes courses.»

Les plus lus

COVID-19 : l’état de la situation en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données compilées au cours des dernières 24 heures concernant la COVID-19, 96 nouveaux cas infectés ont été découverts en Chaudière-Appalaches, ce 28 décembre. Depuis le 24 décembre, ce sont 343 nouveaux cas et 10 décès reliés à la maladie qui ont été constatés sur le territoire.

Rétrospective de mars

Avant que la pandémie de COVID-19 bouleverse le quotidien de tous les habitants du Québec, plusieurs nouvelles ont retenu l’attention des Lévisiens lors de la première moitié de mars.

COVID-19 : la nouvelle variante détectée au Québec

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 109 nouveaux cas et 3 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 29 décembre. Une première personne au Québec a été infectée par la nouvelle souche de la COVID-19,

COVID-19 : mise à jour de la situation après deux jours de relâche

En raison des jours fériés du temps des Fêtes, Québec a fait relâche de ses bilans quotidiens de la situation de la COVID-19 dans la province les 25 et 26 décembre. Ce sont 6 783 nouveaux cas qui ont été découverts entre le 24 et le 26 décembre derniers.

Chronique historique - Un couple lévisien qui passe à l’histoire

Alfred Leclerc (1853-1914) et son épouse, Camille Guay (1852-1912), ont laissé peu de traces dans l’histoire officielle de Lévis, mais une pierre tombale au cimetière du Mont-Marie est discrètement chargée d’histoire.

Rétrospective de juin

Un parc canin tant attendu, le renouvellement du contrat de l’entraîneur des Chevaliers, un plan d’action pour le communautaire, la feuille de route de la Ville pour l’achat local et l’arrivée d’un nouveau joueur politique à Lévis auront marqué le mois de juin.

Quelques précisions sur le couvre-feu

La vice-première ministre du Québec et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a apporté des précisions sur le couvre-feu qui sera en vigueur dès 20h, ce samedi, à l’occasion d’une conférence de presse tenue le 7 janvier.

COVID-19 : 101 nouveaux cas et 2 décès en Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 101 nouveaux cas et 2 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 29 décembre.

COVID-19 : 134 nouveaux cas découverts et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données dévoilées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, 134 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus. De plus, la maladie a dernièrement emporté une autre personne demeurant dans la région.

COVID-19 : 8 autres résidents de la région emportés par la maladie

Selon les plus récentes données publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19, huit autres résidents de la Chaudière-Appalaches ont succombé des suites d'une infection au nouveau coronavirus au cours des trois derniers jours.