Accompagné du Dr Horacio Arruda et de Christian Dubé, François Legault a annoncé certains assouplissements aux mesures sanitaires pour l'ensemble de la province. CRÉDIT : CAPTURE D'ÉCRAN

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 2 février, que certains assouplissements apportés aux mesures sanitaires entreront en vigueur partout dans la province, le 8 février prochain. Cependant, la Chaudière-Appalaches demeure une zone rouge et les résidents de la région devront encore respecter plusieurs mesures, dont le couvre-feu en vigueur de 20h à 5h.

«La situation s'améliore depuis quelques semaines. On voit notamment une diminution des nouveaux cas et des hospitalisations. Et tout ça, c'est grâce aux efforts des Québécois. Je comprends que plusieurs Québécois sont tannés de la situation actuelle, mais la bataille n'est malheureusement pas finie. Notre préoccupation actuelle demeure la situation dans les hôpitaux. Actuellement, le délestage est à 34 %. (Avec tous ses éléments en main), nous en sommes arrivés à la conclusion que nous pouvons nous permettre un petit déconfinement. Nous devons y aller graduellement», a d'emblée déclaré M. Legault, lors d'une conférence de presse à Québec.

À compter du 8 février, tous les magasins offrant des produits non essentiels, les salons de soins personnels et d'esthétique ainsi que les musées et les bibliothèques pourront rouvrir leurs portes partout au Québec, notamment afin de «donner de l'oxygène» aux commerçants. En ce qui a trait aux centres commerciaux, ils devront mettre en place de la surveillance pour empêcher les attroupements. 

De plus, Québec veut que les étudiants des cégeps et des universités puissent assister à certains cours en présentiel. Également, le gouvernement provincial autorisera les activités extérieures entre bulles. Ces activités ne devront réunir qu'un maximum de quatre personnes, en zone rouge, ou huit personnes, en zone orange, et les règles sanitaires, notamment la distanciation sociale de deux mètres entre bulles, devront être respectées.

Toujours en rouge

François Legault a également confirmé que six régions administratives du Québec, soit le Saguenay-Lac-Saint-Jean, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord, la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, l'Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec, passeront en zone orange (palier d'alerte du Système d'alertes régionales et d'intervention graduelle) en raison de leur bonne situation épidémiologique. Concrètement, les restaurants et les centres d'entraînement pourront notamment rouvrir leurs portes et le couvre-feu entrera en vigueur désormais à 21h30 dans ces six régions.

Malgré que sa situation épidémiologique s'améliore depuis quelques semaines, la Chaudière-Appalaches demeurera cependant une zone rouge (alerte maximale), comme 10 autres régions administratives du Québec. Ainsi, plusieurs mesures demeurent en vigueur dans la région, comme l'interdiction d'ouvrir les salles à manger des restaurants, le télétravail obligatoire pour tous les travailleurs qui le peuvent ou le respect du couvre-feu de 20h à 5h.

«Ce sont les seuls changements que nous pouvons faire. J'aurais aimé qu'il y ait plus d'assouplissements, mais cela n'aurait pas été responsable et cela aurait été un manque de respect pour le personnel soignant. C'est vrai que ça va bien dans certaines sous-régions (de régions qui sont toujours en zone rouge), mais il faut analyser la situation pour l'ensemble de la région. L'hôpital régional qui est attitré pour s'occuper des cas COVID peut être encore très sollicité en raison de la pandémie», a illustré le premier ministre du Québec, avant d'ajouter que les commerçants qui ne peuvent rouvrir leurs portes en zone rouge pourront toujours profiter d'aides financières gouvernementales.

«Un des critères pour modifier le statut d'une région, c'est la stabilité. Par exemple, il y a une tendance à la baisse dans la région de Québec, mais on n'a pas encore une stabilité selon nos indicateurs qui nous servent à prendre cette décision», a ajouté Christian Dubé, le ministre de la Santé du Québec.

Avertissement pour la relâche scolaire

Également, le premier ministre est revenu sur l'annonce du ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, qui a confirmé plus tôt aujourd'hui que la semaine de relâche scolaire aura bel et bien lieu en mars. François Legault a alors profité de l'occasion pour rappeler aux Québécois que cette semaine de congé pour les élèves du primaire et du secondaire ne devait pas devenir une opportunité pour enfreindre les règles sanitaires.

«La situation est encore difficile. Ce n'est pas le temps de réserver un chalet pour vous réunir entre amis. Il ne faut pas mélanger les bulles à l'intérieur et faire des voyages dans d'autres régions», a martelé M. Legault.

Soulignons finalement que ce dernier a indiqué que les autorités réévalueront les mesures sanitaires annoncées ce soir au cours des prochaines semaines. De nouveaux assouplissements pourraient entrer en vigueur le 22 février, si la situation le permet.

Les plus lus

COVID-19 : Chaudière-Appalaches touchée inégalement par la 3e vague

La troisième vague de la pandémie de COVID-19 frappe bel et bien Chaudière-Appalaches, a confirmé la directrice régionale de santé publique de la Chaudière-Appalaches, la Dre Liliana Romero, lors d’une entrevue avec le Journal ce 31 mars. La région est toutefois divisée en deux zones, l’une sous contrôle, l’autre dans une situation critique.

Un laboratoire pharmaceutique de Lévis développe un remède contre la COVID-19

Angany, pharmaceutique franco-canadienne qui possède un laboratoire à Lévis, travaille présentement à l’élaboration d’un médicament qui permettrait de guérir et de prévenir la COVID-19. Complémentaire au vaccin, ce remède pourrait s’avérer très efficace pour lutter contre les variants.

Lévis resserrera sa réglementation sur les animaux

L’administration Lehouillier a présenté les détails de sa nouvelle réglementation sur les animaux de la Ville de Lévis qu’elle déposera lundi prochain. Entrant en vigueur le 19 avril prochain, l’ensemble de règles permettra la mise en place de plusieurs mesures afin «d’assurer davantage la sécurité des Lévisiens et le bien-être des animaux».

Mesures spéciales d'urgence : déception et colère au sein de la communauté lévisienne

La décision du gouvernement provincial d'imposer un reconfinement strict à Lévis afin d'endiguer la troisième vague de la pandémie de COVID-19 a été accueillie avec des sentiments mitigés par plusieurs intervenants lévisiens.

COVID-19 : importante hausse du nombre de cas en Chaudière-Appalaches

Le nombre journalier de cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a fait un important bond. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 33 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.

En classe avec de jeunes entrepreneurs

Les sept élèves de la classe de langage du deuxième cycle du pavillon Maria-Dominique de l’École Notre-Dame-d’Etchemin se sont lancés en affaires au mois de novembre passé. Accompagnés de leur enseignante, Marie-Joëlle Vézina, et de l’éducatrice spécialisée de la classe, Marilyn Huppé-Gagné, les élèves de l’école primaire de Saint-Romuald ont créé la Jouet-Thèque.

COVID-19 : autre bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 142 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. Il s'agit de la quatrième journée consécutive où plus de 100 nouveaux cas sont enregistrés en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : 136 nouveaux cas et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

La troisième vague de la pandémie continue de prendre de l'ampleur dans la région. Selon les données publiées dimanche par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS), 136 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. De plus, un nouveau décès lié à la COVID-19 a été enregistré dans la région.

COVID-19 : important bond des nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

La pandémie semble prendre de nouveau de l'ampleur en Chaudière-Appalaches, alors que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 découverts dans la région a fait un important bond. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 67 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le corona...

COVID-19 : légère augmentation des nouveaux cas et un nouveau décès dans la région

Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 51 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, un résident de la région a récemment succombé des suites d'une infection au coronavirus, une première depuis p...