Photos : Courtoisie et Alexandre Bellemare

Deux élèves de l’École secondaire Guillaume-Couture, Nathaniel Aubin et Louis-Félix Beaulieu, prendront part à la World Robot Olympiad (WRO) qui se déroulera en Allemagne du 17 au 19 novembre. Les deux élèves de deuxième secondaire issus du programme de robotique se mesureront à d’autres équipes d’ailleurs dans le monde dans la catégorie Future Innovators d’âge junior, c’est-à-dire de 11 à 15 ans.

C’est en janvier dernier que l’aventure de Nathaniel Aubin et Louis-Félix Beaulieu a débuté. C’est l’équipe de Louis-Félix composée de Jorick Trudelle et Taha Saidani qui a élaboré la première version du Vaccibot 3 000, une chaise vaccinatrice autonome.

«On avait le choix de plusieurs thèmes, dont sauvetage, domestique et santé. On a choisi la thématique santé, mais au tout début, on voulait créer un robot sauveteur. Finalement, on a penché pour la chaise vaccinatrice parce qu’on trouvait que c’était plus facilement réalisable», raconte Louis-Félix.

De son côté, Nathaniel et son équipe travaillaient sur un autre projet dans une autre catégorie. Après la compétition régionale en avril dernier, les deux équipes se sont taillé une place à la compétition nationale. Au terme de cette dernière, le parcours de Nathaniel s’est arrêté tandis que l’équipe de Louis-Félix s’est mérité le tant convoité billet pour l’Allemagne.

Pour des raisons personnelles, les deux partenaires de Louis-Félix ont choisi de ne pas poursuivre l’aventure, c’est ainsi que l’élève de l’École secondaire Guillaume-Couture a demandé à Nathaniel de se greffer au projet et de partir avec lui vers la WRO.

Ainsi, les deux coéquipiers se sont attelés à la tâche et ont modifié le Vaccibot 3 000 pour qu’il soit à son mieux et optimisé à son plein potentiel en Allemagne. Ils devaient également produire un rapport, une vidéo de présentation, une présentation orale ainsi que des affiches pour leur kiosque, le tout en anglais.

«Dans le projet WRO Future Innovators, ce n’est pas seulement de créer une solution robotique. C’est vraiment un projet qui est complet qui passe par la documentation d’un projet, faire un rapport de structure, ce que ça apporte dans le futur, réaliser une vidéo et présenter le tout aux juges. C’est un projet extrêmement complet», souligne Martin Beaulieu, l’entraîneur de l’équipe et le père de Louis-Félix.

Un rêve qui se réalise

Les deux élèves de l’école secondaire lévisienne ont investi d’innombrables heures de travail sur le projet composé majoritairement de blocs Legos et d’un système informatique programmable.

«La chaise est composée d’un système de pompe qui envoie le liquide dans les tuyaux qui eux permettent l’injection tandis que les bras scannent la largeur, la hauteur et la distance du bras du patient pour arriver au milieu de ce dernier pour finalement l’asperger», indique Nathaniel.

Avec le Vaccibot 3 000, les patients pourraient se faire vacciner librement sans le service de vaccinateurs et de façon autonome. C’est la pandémie qui a en effet donné l’idée à l’équipe de créer ce robot. Nathaniel et Louis-Félix sont emballés par leur projet, c’est pourquoi ils y investissent autant de temps.

«Je suis passionné de robotique, je rêve de devenir ingénieur mécanique et mon père travaille dans ce domaine. J’ai été initié jeune à ça et dans mes temps libres, j’aime réaliser des projets de robotique même à la maison», explique Louis-Félix. «De mon côté, j’aime relever des défis et trouver des solutions à ces défis-là», ajoute Nathaniel.

«Tout ce projet n’aurait pas été accessible si des professeurs comme Louis Audet et Jonathan Auger n’avaient pas décidé d’offrir un petit plus à leur programme de robotique. C’est beaucoup de temps, il faut leur donner le crédit et les moyens. La robotisation, c’est le futur et il faut la mettre à l’avant-plan», reconnaît Sylvie Lacasse, la mère de Nathaniel Aubin.

Afin de couvrir les 15 000 $ de frais pour le voyage, les deux amis ont eu recours à des commandites et tiennent à les remercier, notamment le commanditaire majeur Machitech Automation, l’entreprise où le père de Louis-Félix travaille.

«C’est avec une grande fierté qu’on les voir grandir et évoluer à travers ce processus. Lorsqu’on a su qu’on allait en Allemagne, Louis-Félix m’a dit : ‘‘Je n’irai jamais aux Jeux olympiques, mais la WRO, c’est mes Olympiques!’’», conclut Martin Beaulieu.

Les plus lus

La RPA Seigneurie de Lévy fermera ses portes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé au Journal, le 21 janvier, que la résidence privée pour aînés (RPA) La Seigneurie de Lévy, située dans le quartier Lévis, fermera ses portes le 22 septembre prochain.

Tempête hivernale : plusieurs services fermés

En raison de la tempête hivernale qui frappe actuellement la région, plusieurs services publics ont été fermés.

Leïla se pointe le bout du nez en premier à l’Hôtel-Dieu de Lévis

C’est à 1h19 le 1er janvier dernier que l’Hôtel-Dieu de Lévis a accueilli son premier bébé de l’année. Leïla Leblond est née d’une césarienne à 8,4 lbs au grand plaisir de ses parents, Jany Boulay Émond et Manuel Leblond, et de son grand frère, Owen.

Un doublé pour les Chevaliers

Malgré le départ de plusieurs joueurs clés de l’alignement en raison de leur promotion dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Chevaliers de Lévis n’ont pas été ralentis au cours de la dernière semaine d’activités et ont remporté leurs deux affrontements de la semaine face aux Élites de Jonquière et aux Estacades de Trois-Rivières, les 11 et 15 janvier derniers. La formation lévisienn...

Vers une grève de plusieurs jours à la STLévis?

Par voie de communiqué, le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud (CSN), le groupe qui représente les conducteurs de la Société de transport de Lévis (STLévis), a partagé, le 11 janvier, son désir d'accentuer ses moyens de pression. En raison de «l'impasse» dans les négociations afin de renouveler la convention collective des chauffeurs d'autobus, le syndicat prévoit déclencher une grève...

Une Lévisienne résiliente partage son histoire

Une trentenaire originaire de Lévis atteinte d’une leucémie rare, Mélissa Lefebvre Fontaine, a créé une page Facebook afin de sensibiliser la population. Souhaitant faire bouger les choses pour la recherche sur le cancer ainsi que le don de sang, de moelle osseuse et de cordon ombilical, la Lévisienne a reçu un retour positif sur ses réseaux sociaux.

Deux feux prennent naissance dans des garages

Les pompiers du Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) ont connu un matin occupé ce 27 janvier. Ils ont été appelés à intervenir à deux reprises alors qu’un feu a pris naissance dans un garage attaché à une maison de Charny ainsi qu’un autre également dans un garage attaché à une maison de Saint-Nicolas.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 11 janvier 2023

Je souhaite à notre députée des Chutes-de-la-Chaudière et ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron (1re photo), beaucoup de voyages à l’étranger pour nous faire rayonner et du succès dans tous vos divers dossiers.

Chronique historique - La Coopérative d’habitation de Lévis

La chronique historique d’octobre 2022 qui portait sur la Société de construction permanente de Lévis et de l’éphémère Société de construction mutuelle de Lévis nous permet de nous souvenir d’une expérience plus récente, soit celle de la Coopérative d’habitation de Lévis aux débuts des années 1950. Projet qui fera sortir de terre un quartier complet sur les hauteurs de Lévis.

Effectif infirmier en hausse en Chaudière-Appalaches

Au 31 mars 2022, Chaudière-Appalaches comptait 3 % plus d’infirmiers et d’infirmières en emploi par rapport à la même période l’an dernier. C’est le double du taux pour l’ensemble du Québec (1,5 %). C’est l’une des informations qui ressort du plus récent portrait statistique présenté le 22 novembre par l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ).