Sur les deux premières photos : Une partie de la structure du commerce de Sainte-Claire est composée d’anciennes poutres en acier du pont Garneau. Sur les photos suivantes : Quelqu'uns des autres trésors de la famille Morin. �Photos : Érick Deschênes

Depuis près de 70 ans, une partie de l’histoire de Lévis se retrouve dans un édifice commercial de Sainte-Claire, dans Bellechasse. Depuis les années 50, des anciennes pièces du pont Garneau, qui permettait d’enjamber la rivière Chaudière près de la marina de Saint-Romuald, font partie de la structure du bâtiment qui abrite les activités d’Isolation Morin et Jos Morin.

Rappelons d’emblée que le pont Garneau a été inauguré en 1890 et permettait d’enjamber la rivière Chaudière afin de relier Saint-Romuald et Saint-Nicolas jusqu’à son démantèlement dans les années 50. C’est alors que l’infrastructure lévisienne est littéralement entrée dans l’histoire de la famille de Benoît Morin, le copropriétaire d’Isolation Morin avec sa conjointe Stéphany Shink.

«Mon oncle André Dutil, un ingénieur, mon oncle Claude Morin, un dessinateur, et mon père Yvan Morin, un homme d’affaires, ont entendu parler que le gouvernement provincial cherchait une entreprise pour démolir le pont Garneau. Avec leur compagnie de construction de ponts et de ponceaux, ils ont soumissionné pour un dollar afin d’obtenir le contrat (et récupérer les pièces d’acier de la structure), mais c’est finalement un M. Larochelle de Saint-Prosper qui a obtenu le contrat. Mon père ou mon oncle Claude est allé voir M. Larochelle lorsqu’il a amorcé les travaux et il lui a proposé d’acheter pour un dollar du pied linéaire les bonnes parties des poutres en acier du pont», s’est rappelé Benoît Morin, lors d’une entrevue avec le Journal le 2 novembre.

La proposition a été acceptée par M. Larochelle et il a déposé les pièces achetées par la famille Morin lorsqu’il passait par Sainte-Claire afin de retourner à Saint-Prosper. Par la suite, les frères Morin ont récupéré une partie des poutres d’acier pour la construction de la structure de leur quatrième magasin, le bâtiment qui accueille toujours les installations du magasin Jos Morin et d’Isolation Morin. Dans cet établissement, Yvan Morin vendait à l’époque des meubles ainsi que des tracteurs Massey-Harris (qui est devenu Massey-Ferguson).

«Le magasin a été construit en 1955. Les fondations avaient été coulées et ils ont pris les poutres d’acier pour faire la structure qui soutient le plancher du rez-de-chaussée. C’est vraiment solide. Ça a été conçu pour que l’édifice puisse avoir trois étages et mon père a même pu stationner une voiture qui était le prix d’un concours pour son magasin de meubles à l’intérieur du bâtiment près de la vitrine. Le magasin est bâti sur du solide et c’est toujours spécial pour moi de me retrouver à l’intérieur d’un édifice qui contient des parties d’un ancien pont», a partagé M. Morin.

Une caverne d’Ali Baba

Si Benoît Morin se concentre désormais sur ses activités d’isolation et de vente de poêles à bois et de pièces pour ces derniers, il poursuit avec sa conjointe la collection familiale d’éléments liés à l’histoire. Maquette géante du Titanic construite à l’époque par son père, maquette de l’un des porte-avions canadiens et pièce d’un avion américain qui s’est écrasé à Saint-Charles-de-Bellechasse en 1942 ne sont que quelques éléments du petit musée construit par la famille Morin se trouvant à l’intérieur du magasin de Sainte-Claire.

En plus des vestiges du pont Garneau, le magasin Jos Morin abrite aussi un autre élément faisant partie de la petite histoire de Lévis, soit un poêle à bois de la fonderie Carrier-Laîné. Cette entreprise établie dans le secteur de la Traverse a été l’un des plus importants manufacturiers lévisiens au cours du 19e siècle.

Les plus lus

La RPA Seigneurie de Lévy fermera ses portes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé au Journal, le 21 janvier, que la résidence privée pour aînés (RPA) La Seigneurie de Lévy, située dans le quartier Lévis, fermera ses portes le 22 septembre prochain.

Tempête hivernale : plusieurs services fermés

En raison de la tempête hivernale qui frappe actuellement la région, plusieurs services publics ont été fermés.

Leïla se pointe le bout du nez en premier à l’Hôtel-Dieu de Lévis

C’est à 1h19 le 1er janvier dernier que l’Hôtel-Dieu de Lévis a accueilli son premier bébé de l’année. Leïla Leblond est née d’une césarienne à 8,4 lbs au grand plaisir de ses parents, Jany Boulay Émond et Manuel Leblond, et de son grand frère, Owen.

Un doublé pour les Chevaliers

Malgré le départ de plusieurs joueurs clés de l’alignement en raison de leur promotion dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Chevaliers de Lévis n’ont pas été ralentis au cours de la dernière semaine d’activités et ont remporté leurs deux affrontements de la semaine face aux Élites de Jonquière et aux Estacades de Trois-Rivières, les 11 et 15 janvier derniers. La formation lévisienn...

Vers une grève de plusieurs jours à la STLévis?

Par voie de communiqué, le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud (CSN), le groupe qui représente les conducteurs de la Société de transport de Lévis (STLévis), a partagé, le 11 janvier, son désir d'accentuer ses moyens de pression. En raison de «l'impasse» dans les négociations afin de renouveler la convention collective des chauffeurs d'autobus, le syndicat prévoit déclencher une grève...

Une Lévisienne résiliente partage son histoire

Une trentenaire originaire de Lévis atteinte d’une leucémie rare, Mélissa Lefebvre Fontaine, a créé une page Facebook afin de sensibiliser la population. Souhaitant faire bouger les choses pour la recherche sur le cancer ainsi que le don de sang, de moelle osseuse et de cordon ombilical, la Lévisienne a reçu un retour positif sur ses réseaux sociaux.

Deux feux prennent naissance dans des garages

Les pompiers du Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) ont connu un matin occupé ce 27 janvier. Ils ont été appelés à intervenir à deux reprises alors qu’un feu a pris naissance dans un garage attaché à une maison de Charny ainsi qu’un autre également dans un garage attaché à une maison de Saint-Nicolas.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 11 janvier 2023

Je souhaite à notre députée des Chutes-de-la-Chaudière et ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron (1re photo), beaucoup de voyages à l’étranger pour nous faire rayonner et du succès dans tous vos divers dossiers.

Chronique historique - La Coopérative d’habitation de Lévis

La chronique historique d’octobre 2022 qui portait sur la Société de construction permanente de Lévis et de l’éphémère Société de construction mutuelle de Lévis nous permet de nous souvenir d’une expérience plus récente, soit celle de la Coopérative d’habitation de Lévis aux débuts des années 1950. Projet qui fera sortir de terre un quartier complet sur les hauteurs de Lévis.

Effectif infirmier en hausse en Chaudière-Appalaches

Au 31 mars 2022, Chaudière-Appalaches comptait 3 % plus d’infirmiers et d’infirmières en emploi par rapport à la même période l’an dernier. C’est le double du taux pour l’ensemble du Québec (1,5 %). C’est l’une des informations qui ressort du plus récent portrait statistique présenté le 22 novembre par l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ).