Les membres du Service de soutien aux proches aidants Lévis et Saint-Lambert peuvent notamment échanger lors des déjeuners-discussions de l’organisme. - Photo : Courtoisie

À l’occasion de la Semaine nationale des personnes proches aidantes, qui se déroulait cette année du 7 au 13 novembre, le Journal s’est entretenu avec un aidant naturel lévisien, ainsi qu’avec l’une des coordonnatrices du Service de soutien aux proches aidants Lévis et Saint-Lambert qui œuvre également au sein de leur service de répit.

Sous le thème Ensemble, cultivons l’humain, la semaine des proches aidants permet de mettre en valeur cet important rôle qui touche beaucoup de familles lévisiennes et dans la province. Œuvrant auprès des proches aidants, l’intervenante et coordonnatrice du service de soutien aux proches aidants Lévis et Saint-Lambert, Marie-Eve Tremblay, a rappelé l’importance grandissante de cette semaine thématique.

«Les besoins des proches aidants sont en augmentation et principalement les demandes au sein de notre service de répit. Chez nous, les demandes de services sont en hausse constante. Être proche aidant est parfois l’engagement le plus important d’une vie. Ils ont souvent à changer les projets qu’ils avaient et pour certain, ils le font par amour et par loyauté, chacun le vit à sa façon. Penser à soi est nécessaire à l’égard de cette implication majeure. Il y a beaucoup de personnes qui viennent vers nous, dont le proche est atteint d’une maladie neurocognitive, ce qui représente un engagement affectif considérable, dont les étapes du deuil sont constantes. Notre travail est de leur offrir un soutien individuel et de leur donner une oreille attentive, par le biais d’activités de groupe et de déjeuners-discussions. Cette semaine, nous reconnaissons encore plus leur amour en soulignant qu’ils sont un atout majeur dans la société», a souligné Mme Tremblay.

Un important appui

D’ailleurs, le soutien des organismes de la région qui supportent les proches aidants fait toute une différence, comme l’a partagé un proche aidant au Journal. «Si je n’avais pas eu recours à l’aide des organismes lévisiens, de la Société d’Alzheimer et des travailleurs sociaux, je ne serais pas là aujourd’hui. De l’annonce de la maladie jusqu’à maintenant, beaucoup de choses ont changé. Cela fait huit ans que je m’occupe de ma femme, sans l’aide extérieure, elle serait placée. Ce qui est difficile est d’avoir changé ma vie et mes projets de retraite. Ma vie s’est arrêtée. Je suis à la maison avec elle et j’assiste à la mort de celle que j’aime, après 53 ans de mariage. Je me suis dit qu’elle l’aurait fait pour moi aussi, elle ne m’aurait pas laissé, je lui dois cela. J’ai beaucoup appris la patience, la respiration et la marche m’aide beaucoup au quotidien. Je lis beaucoup sur le sujet des proches aidants et ce qui m’aide le plus ce sont les rencontres avec les autres aidants naturels qui vivent sensiblement la même chose que moi», a-t-il confié.

L’intervenante Marie-Eve Tremblay mentionne l’importance de prendre soin de soi dans ces moments, afin de prévenir un vide, comme elle l’a nommé, à la suite du décès du proche.

«Puisqu’il se sont donnés corps et âme souvent plusieurs années, il y a parfois un vide à la suite du décès. Ils se retrouvent seuls avec eux même, après le vécu d’une relation parfois fusionnelle, voilà l’importance de se permettre déjà des activités pour soi. Nous assurons qu’ils puissent verbaliser et ventiler afin de traverser toutes les étapes à vivre», a-t-elle témoigné.

«L’expérience d’être aidant naturel n’a pas que des côtés ardus et difficiles», a-t-elle ajouté.

Selon l’intervenante, l’implication leur permet de grandir en découvrant des qualités ou des facettes d’eux même encore inconnues. «Nous même sommes inspirés par leur résilience, leur capacité d’adaptation autant professionnellement que personnellement. Ils nous font grandir sans le savoir», a-t-elle conclu.

Les plus lus

La RPA Seigneurie de Lévy fermera ses portes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé au Journal, le 21 janvier, que la résidence privée pour aînés (RPA) La Seigneurie de Lévy, située dans le quartier Lévis, fermera ses portes le 22 septembre prochain.

Tempête hivernale : plusieurs services fermés

En raison de la tempête hivernale qui frappe actuellement la région, plusieurs services publics ont été fermés.

Leïla se pointe le bout du nez en premier à l’Hôtel-Dieu de Lévis

C’est à 1h19 le 1er janvier dernier que l’Hôtel-Dieu de Lévis a accueilli son premier bébé de l’année. Leïla Leblond est née d’une césarienne à 8,4 lbs au grand plaisir de ses parents, Jany Boulay Émond et Manuel Leblond, et de son grand frère, Owen.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 4 janvier 2023

Que cette nouvelle année qui vient d’ouvrir ses portes vous apporte le bonheur, la joie et la bonne santé et que chacun des jours de cette nouvelle année soit pour vous comme un beau cadeau et que tous vos vœux de 2023 se réalisent et que cette année, soit en tous points exquise. Et merci de continuer de supporter le Journal de Lévis. Bonne année!

Un doublé pour les Chevaliers

Malgré le départ de plusieurs joueurs clés de l’alignement en raison de leur promotion dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Chevaliers de Lévis n’ont pas été ralentis au cours de la dernière semaine d’activités et ont remporté leurs deux affrontements de la semaine face aux Élites de Jonquière et aux Estacades de Trois-Rivières, les 11 et 15 janvier derniers. La formation lévisienn...

Vers une grève de plusieurs jours à la STLévis?

Par voie de communiqué, le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud (CSN), le groupe qui représente les conducteurs de la Société de transport de Lévis (STLévis), a partagé, le 11 janvier, son désir d'accentuer ses moyens de pression. En raison de «l'impasse» dans les négociations afin de renouveler la convention collective des chauffeurs d'autobus, le syndicat prévoit déclencher une grève...

Deux feux prennent naissance dans des garages

Les pompiers du Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) ont connu un matin occupé ce 27 janvier. Ils ont été appelés à intervenir à deux reprises alors qu’un feu a pris naissance dans un garage attaché à une maison de Charny ainsi qu’un autre également dans un garage attaché à une maison de Saint-Nicolas.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 11 janvier 2023

Je souhaite à notre députée des Chutes-de-la-Chaudière et ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron (1re photo), beaucoup de voyages à l’étranger pour nous faire rayonner et du succès dans tous vos divers dossiers.

Chronique historique - La Coopérative d’habitation de Lévis

La chronique historique d’octobre 2022 qui portait sur la Société de construction permanente de Lévis et de l’éphémère Société de construction mutuelle de Lévis nous permet de nous souvenir d’une expérience plus récente, soit celle de la Coopérative d’habitation de Lévis aux débuts des années 1950. Projet qui fera sortir de terre un quartier complet sur les hauteurs de Lévis.

Effectif infirmier en hausse en Chaudière-Appalaches

Au 31 mars 2022, Chaudière-Appalaches comptait 3 % plus d’infirmiers et d’infirmières en emploi par rapport à la même période l’an dernier. C’est le double du taux pour l’ensemble du Québec (1,5 %). C’est l’une des informations qui ressort du plus récent portrait statistique présenté le 22 novembre par l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ).