Photo : Courtoisie – Magali Lopez

Ancienne directrice générale de la Ressourcerie de Lévis, Magali Lopez a décidé, cet automne, de se lancer dans une nouvelle aventure pour diminuer le taux de déchets ultimes : TextiVert. Grâce à cet organisme à but non lucratif (OBNL) basé à Saint-Henri, elle propose une nouvelle option pour récupérer les textiles et les revaloriser.

C’est à la suite de son départ volontaire de la Ressourcerie de Lévis, l’été dernier, que Magali Lopez a décidé de plancher plus concrètement sur une idée qui lui trottait derrière la tête depuis un certain temps. Après plusieurs mois de réflexion ainsi que la levée de certaines interdictions liées à la récupération des textiles par le gouvernement provincial, elle a décidé de proposer un projet spécifiquement dédié à la récupération et à la revalorisation de ces matières. En septembre, TextiVert naissait.

«Je trouvais cela dommage qu’on ne puisse faire plus au sein de notre société pour récupérer les textiles. J’ai parlé de mon idée à plusieurs personnes et j’ai pu trouver plusieurs partenaires très intéressés à ce qu’on récupère davantage les textiles. Il y a de quoi à faire à ce niveau pour réduire notre taux de déchets ultimes», a expliqué Mme Lopez, lors d’une entrevue téléphonique avec le Journal.

Pour atteindre cet objectif, Magali Lopez veut miser sur la collaboration avec les différents intervenants concernés, dont les organismes communautaires, les services d’entraide et les ressourceries. «Notre but chez TextiVert, ce n’est aucunement de les concurrencer. Nous ne voulons pas marcher sur les plates-bandes de Pierre, Paul et Jacques», a souligné la fondatrice de l’OBNL.

Faire une différence

Grâce aux alliances que TextiVert veut nouer avec des organisations, Magali Lopez espère atteindre les différents objectifs qu’elle s’est fixés avec la création de l’OBNL. D’abord, comme le fait notamment Écolivres à Lévis, TextiVert misera sur l’intégration socioprofessionnelle et embauchera des personnes handicapées.

L’entreprise d’économie sociale ouvrira également, en février 2023, une «friperie solidaire» de 2 000 pieds carrés dans le quartier Pintendre, dans l’un des locaux de l’édifice de Teronet situé sur la route du Président-Kennedy. L’établissement vendra les vêtements et chaussures récupérés afin d’obtenir des sous pour son budget. Aussi, Magali Lopez veut nouer des partenariats avec des intervenants sociaux et des organismes communautaires pour que TextiVert leur donne des vêtements qui pourront être récupérés à cette friperie avant d’être remis à des personnes en difficulté épaulées par ces derniers.

Pour l’an prochain, TextiVert veut également acquérir une effilocheuse à textile. Avec cet équipement, l’OBNL pourra récupérer des textiles souillés ou déchirés et les revendre à des fournisseurs. D’ailleurs, TextiVert recherche des locaux qui pourront accueillir cette imposante machine et l’espace de triage.

Enfin, l’OBNL aura un volet éducatif. Grâce à des vidéos, des articles Web, des activités et des ateliers, TextiVert veut encourager les citoyens à mieux consommer et à redonner une seconde vie aux textiles. «Le but avec TexiVert, c’est vraiment de mettre en place une économie circulaire pour les textiles», a partagé Mme Lopez.

Un grand intérêt

À peine lancées, les activités de l’OBNL basée à Saint-Henri semblent déjà voguer vers un beau succès. TextiVert offre ses services dans plusieurs MRC de la Chaudière-Appalaches, mais aussi dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de Charlevoix et de Portneuf.

«Le gaspillage vestimentaire est un réel enjeu national. Par exemple, au Bas-Saint-Laurent, ce sont des dizaines de sacs de vêtements qui se retrouvent chaque semaine dans les lieux d’enfouissement. On reçoit des demandes de partout», a illustré Magali Lopez.

Pour en savoir plus sur TextiVert, vous pouvez consulter le www.facebook.com/textivert.

Les plus lus

La RPA Seigneurie de Lévy fermera ses portes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé au Journal, le 21 janvier, que la résidence privée pour aînés (RPA) La Seigneurie de Lévy, située dans le quartier Lévis, fermera ses portes le 22 septembre prochain.

Tempête hivernale : plusieurs services fermés

En raison de la tempête hivernale qui frappe actuellement la région, plusieurs services publics ont été fermés.

Leïla se pointe le bout du nez en premier à l’Hôtel-Dieu de Lévis

C’est à 1h19 le 1er janvier dernier que l’Hôtel-Dieu de Lévis a accueilli son premier bébé de l’année. Leïla Leblond est née d’une césarienne à 8,4 lbs au grand plaisir de ses parents, Jany Boulay Émond et Manuel Leblond, et de son grand frère, Owen.

Un doublé pour les Chevaliers

Malgré le départ de plusieurs joueurs clés de l’alignement en raison de leur promotion dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Chevaliers de Lévis n’ont pas été ralentis au cours de la dernière semaine d’activités et ont remporté leurs deux affrontements de la semaine face aux Élites de Jonquière et aux Estacades de Trois-Rivières, les 11 et 15 janvier derniers. La formation lévisienn...

Vers une grève de plusieurs jours à la STLévis?

Par voie de communiqué, le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud (CSN), le groupe qui représente les conducteurs de la Société de transport de Lévis (STLévis), a partagé, le 11 janvier, son désir d'accentuer ses moyens de pression. En raison de «l'impasse» dans les négociations afin de renouveler la convention collective des chauffeurs d'autobus, le syndicat prévoit déclencher une grève...

Une Lévisienne résiliente partage son histoire

Une trentenaire originaire de Lévis atteinte d’une leucémie rare, Mélissa Lefebvre Fontaine, a créé une page Facebook afin de sensibiliser la population. Souhaitant faire bouger les choses pour la recherche sur le cancer ainsi que le don de sang, de moelle osseuse et de cordon ombilical, la Lévisienne a reçu un retour positif sur ses réseaux sociaux.

Deux feux prennent naissance dans des garages

Les pompiers du Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) ont connu un matin occupé ce 27 janvier. Ils ont été appelés à intervenir à deux reprises alors qu’un feu a pris naissance dans un garage attaché à une maison de Charny ainsi qu’un autre également dans un garage attaché à une maison de Saint-Nicolas.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 11 janvier 2023

Je souhaite à notre députée des Chutes-de-la-Chaudière et ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron (1re photo), beaucoup de voyages à l’étranger pour nous faire rayonner et du succès dans tous vos divers dossiers.

Chronique historique - La Coopérative d’habitation de Lévis

La chronique historique d’octobre 2022 qui portait sur la Société de construction permanente de Lévis et de l’éphémère Société de construction mutuelle de Lévis nous permet de nous souvenir d’une expérience plus récente, soit celle de la Coopérative d’habitation de Lévis aux débuts des années 1950. Projet qui fera sortir de terre un quartier complet sur les hauteurs de Lévis.

Effectif infirmier en hausse en Chaudière-Appalaches

Au 31 mars 2022, Chaudière-Appalaches comptait 3 % plus d’infirmiers et d’infirmières en emploi par rapport à la même période l’an dernier. C’est le double du taux pour l’ensemble du Québec (1,5 %). C’est l’une des informations qui ressort du plus récent portrait statistique présenté le 22 novembre par l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ).