Après près de 30 ans à la tête de Guay Banquet Service, Daniel Boucher profitera de la fermeture du traiteur pour se consacrer à d’autres projets. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

La pandémie de COVID-19 aura provoqué la fermeture d’un autre établissement lévisien. Il y a quelques semaines, Guay Banquet Service, un traiteur établi dans le quartier Lévis, a annoncé sa fermeture après plus de 60 ans d’existence.

«J’ai dû en venir à la décision de fermer Guay Banquet Service. La pandémie a grandement chamboulé nos activités et on a fait face à plusieurs mois d’inactivité. Entre les périodes de confinement, nous n’avons jamais pu atteindre le niveau de commandes prépandémique. L’interdiction de tenir des rassemblements pendant les Fêtes à la fin de la dernière année ainsi qu’à la suite de funérailles ont grandement affecté notre carnet de commandes», a d’emblée expliqué Daniel Boucher, le propriétaire de Guay Banquet Service, lors d’une entrevue avec le Journal le 21 juillet dernier.

En plus des fluctuations provoquées par la pandémie sur les commandes, la crise sanitaire a aussi eu des répercussions sur l’équipe de l’entreprise lévisienne. Avant la pandémie, 17 employés œuvraient pour Guay Banquet Service. Toutefois, en raison de la diminution de la demande pour les services du traiteur, plusieurs d’entre eux ont quitté, ce qui mettait le propriétaire face à une importante pénurie de main-d’œuvre.

«Mes employés ont pu profiter des aides gouvernementales au début de la pandémie, mais avec la diminution de nos activités, plusieurs d’entre eux ont trouvé un autre travail. Une autre employée qui était un pilier de notre équipe depuis plus de 35 ans, Réjeanne Boucher, a décidé de profiter de cette pause inattendue pour prendre sa retraite», a illustré Daniel Boucher.

Un fleuron dans le domaine des traiteurs

La fermeture de Guay Banquet Service met donc fin à une aventure qui a duré pendant plus de 60 ans. C’est en 1958 que André Guay et son épouse, Fernande, ont fondé l’entreprise. 12 ans plus tard, le père de Daniel Boucher, Rosaire, faisait l’acquisition de Guay Banquet Service avec sa conjointe et mère de son dernier propriétaire, Lucille Bargoné.

Ayant œuvré au sein de l’entreprise dès son adolescence, c’est en 1985 que Daniel Boucher a joint l’équipe de Guay Banquet Service à temps plein, après un passage à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) et quelques expériences en cuisine hôtelière et en restauration à Montréal et à Québec.

En 1992, les parents de Daniel Boucher lui ont transféré l’entreprise. Sous sa gouverne, le traiteur basé à Lauzon a connu une importante croissance grâce à divers nouveaux contrats, dont plusieurs pour Desjardins. En 2016, Guay Banquet Service a diversifié ses activités en devenant l’opérateur du restaurant de l’hôtel L’Oiselière de Lévis, Le Pigeon Voyageur. Même qu’en 2018, le traiteur a transféré ses opérations de ses installations de la rue Saint-Joseph à la cuisine de l’hôtel lévisien.

Toutefois, l’entreprise a pu casser le bail qui le liait à l’établissement jusqu’à cette année, pour cesser d’être l’opérateur du restaurant il y a quelques mois. Le service traiteur a également été fermé il y a quelques semaines, pour permettre à Daniel Boucher de liquider ses équipements.

Un entrepreneur serein

Malgré la fin de l’entreprise familiale, Daniel Boucher ne regrette pas sa décision. En effet, la fermeture de Guay Banquet Service lui permettra de se consacrer à d’autres projets d’ici sa retraite.

«Je vais avoir 63 ans en septembre. Je me sens bien après avoir mis fin à cette aventure. La pandémie m’a donné du temps pour réfléchir. Je vais garder ma compagnie puisque j’ai des projets, qui ne touchent pas les domaines de l’hôtellerie ou de la restauration, que j’aimerais bien concrétiser au cours de cette année. Rendu à mon âge, je veux plus travailler la semaine plutôt que les soirs et les fins de semaine, comme c’était le cas pour les services de traiteur», a conclu M. Boucher.

Les plus lus

Un champ d’avoine à la maison

René Gélinas réside à Saint-Nicolas. Au printemps, il a fait la semence d’avoine devant son domicile. On peut maintenant y retrouver une parcelle de champ doré dont il en fera la récolte en septembre.

L'urgence du Centre Paul-Gilbert rouvrira dimanche

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 7 septembre, que l'urgence ambulatoire du Centre Paul-Gilbert de Charny reprendra ses activités habituelles à compter du 12 septembre prochain.

Un jeune cycliste happé par une voiture à Saint-Nicolas

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) est intervenu le 10 septembre au soir après avoir reçu un appel concernant une collision entre un cycliste et une voiture dans le secteur Saint-Nicolas. Le jeune cycliste de 17 ans a été transporté à l’hôpital puisqu’il était dans un «état critique».

Chronique historique - Une publication centenaire

Ce n’est pas tous les jours qu’une publication franchit le cap des 100 ans. C’est pourtant ce qui se passe cette année pour L’Écho du Collège de Lévis, périodique intergénérationnel qui permet d’entretenir un contact avec les anciens et anciennes du Collège depuis un siècle.

Le centre sportif du campus de Lévis de l’UQAR inauguré

C’est le 31 août qu’a eu lieu l’inauguration du centre sportif du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) par le recteur de l’UQAR, François Deschênes, accompagné de la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et du président de l’Association générale des étudiantes et des étudiant...

La «colonne vertébrale» du circuit cyclable lévisien annoncé officiellement

Lors d’un point de presse, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a cnofirmé que la nouvelle piste cyclable multifonctionnelle qui longera le boulevard Guillaume-Couture sur une distance d’un peu plus de 14 km entre le Cégep de Lévis et la tête des ponts deviendra réalité. En 2022, une première phase de 4,8 km sera réalisée.

COVID-19 : la quatrième vague commence à prendre de l'ampleur dans la région

Selon le bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), des augmentations de plusieurs indicateurs, dont le nombre de nouveaux cas et le nombre de cas actifs, ont été enregistrées au cours des huit derniers jours.

Un premier parc canin dans l’est de la ville

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a inauguré le 24 août, accompagné de Stephen Boutin président du Groupe CSB et des élus municipaux, le second parc canin lévisien. Celui-ci est situé à l’est de la ville dans le nouveau quartier UMANO, à l’arrière du campus de l’UQAR à Lévis.

Vers une grève dans certains CPE de la région?

Réunies en assemblée générale le 1er septembre, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs des CPE de Québec–Chaudière-Appalaches–CSN ont voté à «forte majorité» en faveur d’un mandat de grève de dix jours à utiliser au moment jugé opportun.

Les policiers et pompiers rendent hommage à un citoyen

Bien connu pour son apport et son soutien aux policiers et pompiers lévisiens depuis au moins 35 ans, Robert Cameron combat depuis peu une maladie grave. Pour l’aider à passer au travers de cette épreuve, les policiers et pompiers l’ont invité à prendre une photo avec eux, le 25 août dernier.