Les nouveaux locaux du Grenier abritent notamment une épicerie moderne, permettant à plusieurs usagers de faire leurs choix au même moment. CRÉDIT : JOSYANNE PRESCOTT

L’inauguration des nouvelles installations du comptoir alimentaire le Grenier, situé au sous-sol de l’église Christ-Roi, a eu lieu en présence du président du conseil d’administration de l’organisation, Yvon Gosselin, des coprésidents d’honneur de la campagne de financement, René Bégin, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Lévis, et Gilles Lehouilier, maire sortant de Lévis, ainsi que de différents invités, le 16 septembre.

«Juste cet après-midi, je ne sais pas combien de familles sont passées, mais c’était incroyable. Un feu roulant. Au vieux Grenier, on aurait pu en recevoir le tiers, peut-être la moitié, à se marcher dessus pour faire l’épicerie. C’était vraiment devenu désuet, impossible, c’était même indécent», a d’abord exprimé Yvon Gosselin, président du conseil d’administration du Grenier.

Les anciens locaux n’étaient plus adaptés aux différents besoins du comptoir alimentaire et son affluence. Le projet d’agrandir les installations avait d’abord été soulevé en 2014 pour n’être mis en branle qu’entre 2017 et 2018. C’est maintenant à la fin de l’été 2021 que les membres de l’organisation et sa clientèle ont pu profiter des nouveaux espaces de 9 000 pieds carrés, soit le double de la superficie de l’ancien Grenier.

Le Grenier est maintenant accessible sur un seul étage plutôt que deux. Il y a des bureaux aménagés pour le personnel administratif, pour les intervenants et aussi une salle d’employés. L’épicerie et la cuisine communautaire ont maintenant des aires de vie distinctes et possèdent chacune leur chambre froide, ce qui n’était pas le cas avant.

Dans un autre ordre d’idées, la campagne de financement faite auprès de la communauté a permis de récolter plus de 1M$. Quant au bail signé avec la Fabrique de la paroisse Saint-Joseph-de-Lévis, celui-ci permettra à l’organisation de payer le quart du montant qu’elle devrait débourser avec la location de locaux commerciaux.

«Nous aimerions ne plus avoir besoin d’un organisme comme le nôtre, mais malheureusement, avec les événements de la dernière année et l’augmentation des coûts dans tous les domaines, le Grenier est et reste un pilier important de notre communauté», a ajouté Yvon Gosselin.

La clientèle du Grenier augmente alors que la situation économique ne s’améliore pas pour les personnes à faible revenu. Le taux d’inflation frôlait 4 % au mois d’août. «L’aide alimentaire ce n’est pas un besoin farfelu, c’est un besoin de base», a renchéri M. Gosselin.

En 2020, ce sont 4 173 paniers d’épicerie réguliers, 356 paniers de Noël et 404 paniers d’urgence qui ont été distribués en dépannage alimentaire. L’organisme lévisien a également servi l’an dernier 1 641 personnes ainsi que 13 centres d’hébergement et logements sociaux, soit 1 096 paniers d’épicerie. Parmi les personnes aidées, 22 % d’entre elles avaient un emploi.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Une exception qui vire au cauchemar

Charlotte (nom fictif) est l’une des Québécoises qui peut profiter de l’exemption de porter le masque dans les lieux publics, en raison de sa condition médicale. Depuis juillet 2020, ce droit s’est transformé en chemin de croix pour la Lévisienne qui fait face à plusieurs refus dans des commerces de la région.

Beaumont fêtera en grand en 2022

C’est en présence de plusieurs partenaires et d’élus de la région que le comité organisateur des fêtes du 350e anniversaire de Beaumont a dévoilé, le 3 novembre, la programmation et le logo des festivités qui se dérouleront l’an prochain dans la municipalité bellechassoise.

Le Club de golf Beaurivage s’animera pour la saison hivernale

Les nouveaux propriétaires du Club de golf Beaurivage lanceront cet hiver la première programmation hivernale du club de golf situé à Saint-Étienne-de-Lauzon. Au menu, sentiers de patin, de raquette ainsi que pistes de ski de fond.

Loïc Mathieu prépare un nouveau cadeau pour le CPSL

Après avoir réuni plus de 4 000 $ pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la dernière Guignolée du Dr Julien, Loïc Mathieu récidive cet automne. Comme l’an dernier, l’adolescent lévisien récolte de nouveau des contenants consignés afin de supporter financièrement l’organisme basé dans le Vieux-Lévis.

Une première pelletée de terre pour le pavillon d’enseignement préclinique de la Chaudière-Appalaches

Les travaux de construction du nouveau pavillon d’enseignement préclinique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur le site de l’Hôtel-Dieu de Lévis ont été inaugurés, le 4 novembre dernier. Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Danielle McCann, min...

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...

Pédaler pour la recherche sur la sclérose en plaques

Le 28 septembre dernier, après 11 heures et 39 minutes à pédaler de Montréal jusqu’à Lévis, sa ville natale, Patrice Grenier a réalisé les trois objectifs qu’il s’était fixés pour la recherche sur la sclérose en plaques.

Les projets de la famille Gagné deviennent Batiga

Pierre Gagné et ses deux fils, Karl et Alexandre, sont derrière d’importants projets lévisiens, comme la construction du Lévis Centre des congrès, de l’hôtel Four Points by Sheraton et du complexe immobilier le Proxi, pour ne nommer que ceux-là. Cette année, la famille Gagné qui a évolué sous plusieurs entreprises a décidé de rassembler ses forces et créer la société immobilière Batiga.