Sarah Baribeau a reçu les prix des mains de Maxime Dionne, président d’honneur et vice-président associé secteur entreprises chez Banque Nationale. CRÉDIT : KARINE LÉVESQUE - SENSIMAGE

Les succès entrepreneuriaux de Sarah Baribeau, kinésiologue ainsi que fondatrice et présidente-directrice générale de Bougeotte et Placotine, ont été salués par la communautés d’affaires de la Chaudière-Appalaches en novembre dernier. En plus d’être lauréate du Gala Jeunes Entrepreneurs Banque Nationale de la Chambre de commerce de Lévis, la femme d’affaires a reçu le prix Coup de cœur de ce concours.

«Ces prix, c’est une belle reconnaissance. La vie d’entrepreneure, c’est des hauts et des bas. Ainsi, de recevoir ces honneurs, c’est une belle tape dans le dos», illustre d’emblée Mme Baribeau.

C’est en 2012 que l’aventure de Bougeotte et Placotine s’est amorcée. À la suite d’un baccalauréat et d’un micro-programme en kinésiologie ainsi que d’une maîtrise sur la mise en forme périnatale, Sarah Baribeau fonde la première succursale de l’entreprise à Sillery. 

Avec Bougeotte et Placotine, la femme d’affaires désirait offrir des programmes basés sur la science et offerts dans un encadrement professionnel pour les femmes enceintes ainsi que pour les nouvelles mamans. Par ces différents programmes, l’équipe de l’entreprise peut donc accompagner et éduquer ces dernières dans le processus de mise en forme lors de l’arrivée d’un nouvel enfant, que ce soit pendant la grossesse ou après la naissance de bébé.

Également, grâce au café qui se trouve dans chacune des succursales, les femmes peuvent discuter de leurs différentes expériences avant et après les cours. Ainsi, l’isolement qui peut frapper les femmes enceintes ou les nouvelles mamans est brisé.

«Nos groupes sont homogènes. Ainsi, les participantes ont le même niveau d’expérience et ont sensiblement la même situation physique. Nous pouvons ainsi leur offrir des entraînements adaptés et personnalisés selon leur condition dans une ambiance de plaisir», explique Sarah Baribeau.

Depuis sa fondation en 2012, Bougeotte et Placotine répond réellement à un besoin et a pris de l’expansion. Désormais, l’entreprise compte cinq succursales, dont une à Saint-Nicolas. Notons également que depuis 2019, deux de ces succursales ont pu voir le jour grâce à la franchisation, soit celles de Montréal et de Sherbrooke. Et Sarah Baribeau compte bien poursuivre l’expansion de son bébé.

«Je ne peux pas m’assoir sur ma croissance. Cette année, je veux développer d’autres franchises ailleurs au Québec. D’ici cinq ans, je veux aussi m’attaquer au reste du Canada. D’ailleurs, nous travaillons à traduire nos programmes et à ajuster notre image de marque pour ce marché. Également, nous avons reçu une demande pour ouvrir une franchise en France. J’explorerai cette possibilité au cours des prochains mois», conclut-t-elle.

Pour en savoir plus sur Bougeotte et Placotine, vous pouvez consulter le www.bougeotteetplacotine.ca, la page Facebook Bougeotte et Placotine ou le compte Instagram bougeotteetplacotine.

Les plus lus