Photos : White Lights Media

L’athlète lévisien Marc-Antoine Gosselin prenait part au championnat canadien de dynamophilie qui se déroulait à Terre-Neuve, le 9 mai dernier. Après deux ans sans compétitionner en raison de la pandémie, Gosselin est monté sur la première marche du podium dans la catégorie des 231 lbs.

C’est en 2011 que le Lévisien a commencé à s’entraîner en salle. Il a décidé d’adopter le style de vie de la dynamophilie en 2013 et c’est en 2016 qu’il a participé à sa première compétition, lui qui rêvait de décrocher le titre de champion canadien open.

Malgré les hauts et les bas de la pandémie, le Lévisien a persévéré et s’est présenté à Terre-Neuve avec l’intention de réaliser son objectif. À l’épreuve du squat, il a été en mesure de soulever 639,3 lbs tandis qu’à l’épreuve du bench, il a réalisé un de ses records personnels en compétition avec une levée de 429,9 lbs pour conclure la compétition avec une levée de 727,5 lbs au deadlift.

«Au cours des deux dernières années, je me suis amélioré dans les trois exercices. Je dirais qu’au bench, c’est là que je me suis le plus amélioré. J’ai levé 27 lbs de plus que mon dernier record en compétition. J’ai trouvé la recette qui fonctionnait pour moi et je l’ai répétée, j’aurais pu encore faire mieux», lance Marc-Antoine Gosselin en entrevue avec le Journal.

L’athlète a obtenu un total de poids soulevés de 1796,7 lbs et son plus proche concurrent s’est inscrit au classement avec 1763,7 lbs. L’athlète lévisien avoue être demeuré conservateur dans ses levées puisqu’il était en tête tout au long de la compétition.

«Une toute petite erreur de placement et ta levée peut être disqualifiée, ça demande beaucoup de concentration et de précision dans l’exécution. Je n’ai donc pas pris de risques parce que je n’avais qu’un seul objectif et c’était de devenir champion canadien», ajoute le Lévisien.

Un sport et un style de vie

«Pour performer en dynamophilie, il faut de la persévérance, de la résilience et trouver la recette qui fonctionne pour chacune des levées et tenter de la répéter. Cependant, ce qui fonctionnait l’année dernière peut ne plus fonctionner cette année, c’est une constante adaptation chaque jour», explique le passionné d’entraînement physique.

C’est cette façon de pensée et de vivre qui passionne le sportif lévisien. À ses yeux, l’esprit de camaraderie qui règne dans les compétitions et le style de vie entourant la dynamophilie sont des sources de motivation et de dépassement importantes.

«Ce qui m’a accroché, c’est qu’on peut voir nos progrès de façon tangible comparativement à d’autres sports qui peuvent être plus techniques. Avec la dynamophilie, on voit les résultats assez clairement», souligne-t-il.

De nouveaux objectifs

Maintenant qu’il a atteint son objectif de devenir champion canadien, Marc-Antoine Gosselin en est à l’élaboration de nouveaux objectifs. Déjà, il devra mettre sur pied un nouvel entraînement afin de gagner de la masse musculaire puisqu’il souhaite dorénavant compétitionner dans la classe
des 264 lbs.

Il vise même compétitionner dans cette nouvelle catégorie de poids dès février prochain lors du championnat canadien de dynamophilie qui se déroulera à Vancouver.

«Mon prochain objectif sera de devenir champion canadien dans la catégorie
des 265 lbs pour ensuite participer aux championnats du monde. À long terme, j’aimerais faire un podium aux championnats du monde, mais ce sera une bonne marche à monter», exprime le Lévisien.

En temps normal, les champions canadiens peuvent prendre part aux championnats du monde. Cette année, Marc-Antoine Gosselin devra prendre son mal en patience puisque la fédération a décidé d’envoyer les champions des années précédentes qui n’ont pas pu prendre part aux championnats du monde qui avaient été annulés en raison de la pandémie.

«C’est sûr que c’est stimulant de se mesurer aux meilleurs au monde. En dynamophilie, on veut toujours s’entraîner et compétitionner avec les meilleurs, c’est une source de motivation pour moi», conclut le champion canadien.

Les plus lus

Le Joffre fête ses 100 ans

Popularisé par le soldat de Saint-Anselme, Onésime Laliberté, à son retour de la Première Guerre mondiale en 1920, le jeu de cartes du Joffre est encore très populaire dans la région. En 2020, il fêtait ses 100 ans, mais cette fête a dû être reportée en raison de la pandémie et c’est le 25 août dernier que les amateurs de la région ont célébré son 100e anniversaire.

Un arbitre lévisien atteint la LHJMQ

Originaire de l’Outaouais, le Lévisien Mathieu Boudreau a obtenu un poste d’arbitre au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), a annoncé cette organisation, le 11 août dernier. Celui qui a effectué ses premiers pas au sein de Hockey Gaspésie-Les Îles en 2012 a atteint un de ses objectifs dans sa jeune carrière d’arbitre.

Les Chevaliers prêts pour un nouveau défi

Les Chevaliers de Lévis, équipe évoluant dans la Ligue de développement du hockey M18 AAA du Québec (LHM18AAAQ), ont tenu un point de presse au restaurant La Cage à Lévis, le 31 août. Les dirigeants ont alors dévoilé leur effectif et leurs objectifs pour la prochaine saison.

L'indiscipline fait mal aux Chevaliers

Les Chevaliers de Lévis n'ont pas amorcé du bon pied leur campagne 2022-2023 dans la Ligue de développement du hockey M18 AAA du Québec. La formation lévisienne a en effet perdu ses deux premiers matchs de la saison régulière, les 2 et 4 septembre derniers.

Tous à l’eau en hommage à Gerry Fassett

Michel Gagné et Pierre Létourneau ont invité les gens à rendre hommage à leur grand ami Gerry Fassett, qui est décédé le 8 juillet dernier. Les deux Lévisiens ont invité les gens à se baigner en eau libre à l’anse Tibbits, le 20 août.

Le Concours hippique de retour en grand

L’édition 2022 du Concours hippique de Lévis prendra officiellement place du 7 au 11 septembre. L’événement, qui en est à sa 44e édition, a reçu un volume d’inscriptions beaucoup plus élevé que prévu, entre autres, en raison du retour de la qualification aux finales canadiennes.

Football scolaire : une fin de semaine à oublier pour les équipes lévisiennes

Les trois formations lévisiennes évoluant dans des ligues provinciales de football scolaire, les Faucons du Cégep de Lévis (collégial division 1), les Commandeurs du Collège de Lévis (juvénile division 1) et les Corsaires de l'École Pointe-Lévy (juvénile division 2), ont subi la défaite lors de la dernière fin de semaine.

Retour du format classique de la Course de boîte à savon

Après deux ans d’attente, la Course de boîte à savon de Lévis est de retour dans sa formule originelle. L’édition 2022 de l’événement lévisien sera présentée le 10 septembre prochain à Charny, sur la rue du Rail.

Le PSL perd la finale

Le Pro Style Lettrage (PSL) de Lévis s’est incliné par la marque de 7 à 5 contre les Mustangs de Granby lors de la cinquième et dernière partie de la série finale de la Ligue nationale de hockey balle (LNHB), le 27 août dernier. Les Granbyens sont donc couronnés champions de la Coupe Legend en terres lévisiennes.

Un début de saison houleux pour les Faucons

Les Faucons du Cégep de Lévis, évoluant dans la division 1 de la Ligue de football collégial, ont joué leur premier match à domicile le 9 septembre dernier alors qu’ils accueillaient le Notre-Dame du Campus Notre-Dame-de-Foy. Les Oiseaux avaient entamé leur saison 2022 face aux Géants du Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu, le 27 août, et contre les Élans de Garneau, le 3 septembre. En trois rencontres...