L’administration Lehouillier veut que Québec lui octroie une subvention qui lui permettra d’agrandir l’Aréna de Lévis. Photo : Gilles Boutin - Archives

Gilles Lehouillier, le maire de Lévis, veut concrétiser le projet d’ajouter une deuxième glace à l’Aréna de Lévis. Pour y arriver, il espère que le gouvernement provincial déliera les cordons de sa bourse afin de participer financièrement au projet. Et pour s’assurer de ce soutien, le premier citoyen de Lévis entend faire de ce dossier un enjeu électoral lors des prochaines élections provinciales, cet automne.

«L’ajout de cette deuxième glace à l’Aréna de Lévis, c’est un jalon incontournable dans la mise à niveau des équipements sportifs de la Ville. C’est un besoin exprimé par la population et tous nos organismes sportifs locaux. L’ajout de cette classe permettra de démocratiser l’accès à nos infrastructures sportives en augmentant le nombre d’heures de glaces disponibles. Dans l’est de la Ville, on estime qu’il nous manque 1 700 heures de glace», a d’emblée soutenu Gilles Lehouillier, lors d’une mêlée de presse virtuelle avant la séance ordinaire du conseil du 9 mai.

Rappelons que le projet caressé par son administration vise l’agrandissement de l’Aréna de Lévis pour y intégrer une deuxième glace de dimension olympique et ses usages connexes requis (vestiaires, rangements, locaux techniques).

Dans le cadre des travaux, la municipalité mettrait également aux normes le bâtiment existant, intégrerait l’accessibilité universelle au site, centraliserait le service de restauration, rénoverait les revêtements de façon à uniformiser le langage architectural entre la nouvelle section et le bâtiment existant, aménagerait un nouveau stationnement et réaménagerait les stationnements existants.

Désormais, la Ville de Lévis estime que l’agrandissement de l’Aréna de Lévis coûterait entre 18 et 20 M$. Dans les dernières années, la municipalité a d’ailleurs déposé une demande d’aide financière au gouvernement du Québec pour concrétiser le projet. Cependant, en raison d’une insuffisance de fonds comme son programme de subventions pour les infrastructures sportives est fort populaire, Québec a rejeté la demande de Lévis en février 2021.

Un soutien capital

 Lors de la séance du 9 mai, les élus lévisiens ont adopté une résolution pour déposer une nouvelle demande d’aide financière à Québec pour ajouter cette deuxième glace à l’Aréna de Lévis. L’administration Lehouillier espère recevoir une réponse favorable et que le gouvernement provincial octroie une subvention de quelque 10 M$ pour que le projet soit lancé.

Pour mettre de la pression sur Québec, Gilles Lehouillier entend bien inscrire cette demande dans sa liste d’épicerie aux candidats qui croiseront le fer lors des prochaines élections provinciales. Le maire de Lévis estime que sa municipalité fera amplement sa part au cours des prochaines années pour faire surgir de terre des infrastructures sportives. Lévis financera à elle seule la construction d’une nouvelle palestre de gymnastique à Pintendre (évalué entre 15 M$ et 20 M$) et elle participera avec le Collège de Lévis au développement d’un complexe de soccer intérieur sur les terrains de l’école secondaire privée du Vieux-Lévis.

«Le seul projet (sportif) pour lequel on demande une aide financière gouvernementale, c’est l’ajout d’une nouvelle glace à l’Aréna de Lévis. Avant d’aller de l’avant avec un plan B, on va travailler sur cette nouvelle demande. C’est pour cela qu’on fera de ce dossier un enjeu électoral. On n’aura pas 50 projets (sur notre liste d’épicerie), mais celui-là en fera partie. C’est un incontournable afin de nous permettre de combler les besoins en heures de glace dans l’est de la ville», a argué M. Lehouillier.

Soulignons finalement que pour justifier l’ajout d’une troisième glace dans l’arrondissement Desjardins comme cela a été réalisé dans les deux autres arrondissements de Lévis, la Ville estime qu’un Aréna de Lévis à deux glaces augmentera la disponibilité d’heures de glace en semaine pour le Programme Arts-Lettres-Sports (PALS) du Centre de services scolaire des Navigateurs, lui permettra de faire face à l’augmentation des inscriptions des programmes de jour en hockey scolaire publics ou privé ainsi que de se soutenir la venue d’une équipe de hockey collégial division 1.

Les plus lus

Marc Picard tire sa révérence

Après 19 ans de travail à titre de député provincial de la circonscription Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard a annoncé, le 3 août, en entrevue avec le Journal qu’il ne sollicitera pas un nouveau mandat lors de l’élection de cet automne. Bien qu’il avait réaffirmé son intention de se représenter en juin dernier, le député caquiste a entamé une nouvelle réflexion au courant du mois de juillet et a...

Réaménagement de la tête des ponts à Québec : le projet passe à une autre étape

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a annoncé, le 30 juin que le projet de réaménagement des échangeurs au nord des ponts Pierre-Laporte et de Québec passe à l'étape de l'élaboration du dossier d'affaires.

Nominations à la Ville de Lévis

Les membres du conseil municipal de Lévis se sont réunis, le 27 juillet, pour une séance extraordinaire de l'instance. La réunion a permis aux élus d'approuver les nominations de deux dirigeants.

Troisième lien : forages marins en cours

Comme plusieurs Lévisiens l'ont constaté au cours des dernières semaines, des forages marins en eau profonde sont actuellement menés le long du tracé du futur tunnel Québec-Lévis en vue de terminer la caractérisation des sols.

Conseil en bref : nomination d’un nouveau directeur au SPVL

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les élus municipaux lévisiens se sont rassemblés à l’hôtel de ville de Lévis dans le cadre de la dernière séance ordinaire du conseil municipal avant le congé de la saison estivale, le 12 juillet dernier. Voici un résumé des sujets qui ont été discutés et des résolutions qui ont été adoptées lors de cette réunion.

Une mesure qui arrive «trop peu, trop tard»

Bien qu'elles accueillent favorablement l'annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de payer à taux double le temps supplémentaire effectué par les travailleurs de la santé, les organisations syndicales les représentant se sont désolées, le 21 juillet, qu'il y ait des conditions à l'application de cette mesure et du «laxisme du gouvernement Legault dans ce dossier».

Les principaux partis se préparent pour la campagne

Malgré que l’été semble marquer une certaine pause dans la précampagne électorale, les principaux partis politiques provinciaux planchent sur leurs préparatifs dans la région en vue des élections provinciales qui auront lieu le 3 octobre prochain.

Candidate pour l’environnement

Candidate de Québec solidaire (QS) dans Lévis en 2007, 2008 et 2012, Valérie Cayouette-Guilloteau défendra de nouveau les couleurs de la formation politique de gauche dans ce comté lors des prochaines élections provinciales. Si c’est plutôt les questions sociales qui l’avaient incitée à briguer les suffrages au tournant des années 2010, la professeure de philosophie au Cégep Limoilou sera le visag...

QS : une nouvelle recrue dans Chutes-de-la-Chaudière

Candidate de Québec solidaire (QS) dans Chutes-de-la-Chaudière, Caroline Thibault se lance en politique pour la première fois et briguera le poste de députée dans cette circonscription lors du scrutin du 3 octobre prochain. L’environnement et l’accès à des logements abordables pour les familles sont au cœur de ses préoccupations.

Mario Fortier candidat conservateur dans Chutes-de-la-Chaudière

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) a annoncé Mario Fortier comme nouveau candidat dans la circonscription des Chutes-de-la-Chaudière, le 8 août. L’ancien conseiller municipal, qui a œuvré de 2009 à 2021 et avait été défait lors des dernières élections municipales à Lévis, affrontera donc la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ) Martine Biron lors des prochaines élections provinciales.