Les transactions réalisées par la municipalité pour acquérir des immeubles ont coûté plus cher que les montants estimés en amont des transactions par ses services en raison d’un manque de planification, indique le rapport du vérificateur général, Yves Denis, portant sur l’année 2018.

Dans son dernier rapport, le vérificateur général de la Ville de Lévis, Yves Denis, s’est intéressé plus particulièrement à la gestion immobilière. L’audit est le premier d’une série de trois dans ce domaine à venir au cours des prochaines années.

Ce travail de vérification a pour objectif de «s’assurer que la Ville de Lévis acquiert ses immeubles selon des besoins définis, avec un souci d’économie et d’efficience».

Au vu des conclusions rendues, la Ville de Lévis peut mieux faire et devra revoir ses procédures d’acquisition d’immeubles destinés aux infrastructures de services publics, puisqu’elles sont «inefficientes», a évalué le vérificateur. En 2018, 65 acquisitions ont été réalisées, dont 29 analysées par son bureau.

Le processus «engendre des coûts administratifs et augmente les délais de traitement des dossiers», car «pour ces acquisitions, qui sont nombreuses et de faible valeur, les procédures sont les mêmes que pour celles concernant les acquisitions importantes».

Le vérificateur général a recommandé à la Ville de permettre aux directeurs de ses services de pouvoir approuver une transaction de faible valeur, comme ils peuvent le faire pour des achats de biens et de services d’un montant inférieur à 50 000 $.

Lorsqu’elle aura recours aux services de professionnels, tels qu’une demande d’évaluation, la Ville devra également regrouper ses demandes «afin de limiter les délais administratifs et les coûts de traitement de ces transactions».

Plus de planification nécessaire

De 2016 à 2018, la municipalité est devenue propriétaire de 21 immeubles dans le cadre des acquisitions de nature stratégique, «peu nombreuses, mais de valeur importante», destinées à l’amélioration de l’offre de service aux citoyens ou à l’administration de la Ville et liées au programme triennal d’immobilisations ou à un plan particulier d’urbanisme. Dix de ces achats ont été analysés par le vérificateur.

«Nous avons constaté que trois des dix acquisitions complétées étaient non reliées à un besoin identifié ou à un plan prédéterminé. La Ville court le risque que les caractéristiques des immeubles acquis ne permettent pas de répondre aux besoins ou entraînent des coûts importants pour qu’ils soient adaptés», a rapporté le vérificateur.

De plus, la rapidité des procédures, due à des délais insuffisants prévus par la Ville, ne laisse pas suffisamment de temps pour négocier ou engager une procédure d’expropriation ce qui «compromet la qualité du processus d’acquisition, dont certaines étapes sont souvent escamotées».

Le vérificateur général a pointé aussi du doigt les évaluations initiales, qui servent par exemple à estimer le montant des travaux nécessaires ou à vérifier l’état d’un bâtiment ou la présence de sols contaminés, qui semblent insuffisantes selon ses conclusions.

À la suite du processus d’audit, la Ville a identifié des mesures concrètes qui pourraient être mises en place à court terme. Sa direction générale a annoncé qu’elle est «en mesure de poser des gestes concrets» dès à présent.

Une modification règlementaire a ainsi été adoptée par le conseil municipal permettant de revoir le plan de délégation pour l’approbation de certaines acquisitions. «Des directives ont également été communiquées aux membres des équipes concernées afin d’augmenter les exigences en matière d’indépendance et d’engagement à la confidentialité dans le cadre des processus d’acquisition», a précisé la Ville.

Les plus lus

Le maire de Lévis exige des excuses d'Alexandre Turgeon

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a demandé, le 11 septembre, que le directeur général et vice-président exécutif du Conseil régional de l'environnement (CRE) de la Capitale-Nationale, Alexandre Turgeon, présente des excuses officielles à la population lévisienne pour des propos qu'il a tenus dans un article du Journal de Québec.

Davie : Blaney déplore les «shows de boucane libéraux»

Le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC) dans ce comté lors des prochaines élections, Steven Blaney, a critiqué, le 22 août, les «annonces préélectorales» du gouvernement libéral au profit de Chantier Davie qui ne résultent pas en l’octroi de contrats immédiats. Pour ce faire, l’élu lévisien s’en est pris à la décision d’Ottawa «de perm...

Le candidat des Verts dans Lévis-Lotbinière doit se retirer

Luc St-Hilaire n’est plus le candidat du Parti vert du Canada (PVC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des prochaines élections fédérales. Alors que la campagne sera bientôt déclenchée, le PVC a demandé, à la mi-août, au stratège et créateur publicitaire de retirer sa candidature en raison d’une controverse dont il était l’objet sur les médias sociaux.

La candidate libérale dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis investie

Laurence Harvey, candidate du Parti libéral du Canada dans la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, a officiellement été investie en vue des élections de l’automne prochain, le 15 août dernier, elle qui était la seule candidate en lice.

Brault et Bouchard-Théberge pour le Bloc à Lévis

Le Bloc québécois (BQ) a procédé à l’investiture de ses deux candidats dans les circonscriptions de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et de Lévis-Lotbinière pour la prochaine campagne électorale canadienne, le 31 août dernier. Sébastien Bouchard-Théberge sera le candidat pour Bellechasse-Les Etchemins-Lévis tandis que François-Noël Brault sera celui de Lévis-Lotbinière.

Conseil en bref : le recyclage coûtera plus cher à la Ville de Lévis

Le conseil municipal de la Ville de Lévis a fait sa rentrée après la pause estivale, le 26 août, lors d’une séance ordinaire présidée par la mairesse suppléante, Isabelle Demers.

Blaney est fier de son bilan

À l’aube de la prochaine campagne électorale fédérale, le député sortant et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a dressé, le 4 septembre, le bilan de son plus récent mandat, un premier dans les rangs de l’opposition officielle à Ottawa. Selon l’élu lévisien, son travail a permis «des gains considérables» pour son comté.

La Davie prendra d’assaut les élections fédérales

Insatisfaits de n’avoir obtenu aucun engagement clair du gouvernement fédéral concernant l’inclusion de Chantier Davie dans la Stratégie nationale de construction navale (SNCN) avant le déclenchement des élections fédérales, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, la présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CSN), Ann Gingras, et le président de l’Association des fournisseurs de...

Ottawa rend publique son intention d'acheter le pont de Québec

De passage à Québec le 23 août, le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, et le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, ont annoncé, en compagnie du ministre fédéral et député de Québec Jean-Yves Duclos, du député de Louis-Hébert Joël Lightbound ainsi que du maire de Québec Régis Labeaume, que le gouvernement fédéral est prêt à acquérir le pont de Québ...

3e lien : Bouchard-Théberge demande à Blaney de respecter la compétence provinciale

Par voie de communiqué, le candidat du Bloc québécois (BQ) dans Bellechasse–Les Etchemins–Lévis, Sébastien Bouchard-Théberge, a demandé, le 11 septembre, au député sortant et candidat du Parti conservateur du Canada, Steven Blaney, de s’engager, dans le cas où son parti remporterait les élections du 21 octobre prochain, à transférer à Québec l’enveloppe budgétaire en infrastructures «q...