Un nouveau contrat de 500 M$ sur cinq ans a été attribué au chantier lévisien Davie, pour l’entretien de trois frégates de classe Halifax de la Marine nationale canadienne, par le gouvernement fédéral qui en a fait l’annonce ce 16 juillet, à Lévis.

Les travaux devraient commencer en 2020. Ces contrats devraient permettre de «créer ou préserver jusqu’à 400 emplois sur le chantier naval ainsi que des centaines d’emplois connexes pour les fournisseurs et sous-traitants du secteur maritime», estime le gouvernement canadien.

C’est «le plus important contrat fédéral octroyé à la Davie à ce jour», a affirmé le Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, venu annoncer la nouvelle aux travailleurs lévisiens.

«C’est la première fois qu’on peut dire qu’enfin un gouvernement franchi un pas extrêmement important pour assurer la pérennité du Chantier Davie, avec autre chose que des contrats temporaires», a salué le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

Un investissement total de 7,5 G$

Dans un même temps, Ottawa a octroyé un contrat à Seaspan Victoria Shipyards Limited et finalise un contrat similaire avec Irving Shipbuilding pour un montant total de 1,5 G$. Ces contrats initiaux d’une durée de cinq ans garantissent un minimum de 3 frégates pour chaque chantier naval.

Pour la réfection, la rénovation et la maintenance de 12 frégates de classe Halifax de la Marine royale canadienne, le gouvernement fédéral prévoit investir près de 7,5 G$ d’ici la mise hors service des navires et jusqu’à ce que de nouvelles frégates soient disponibles dans une vingtaine d’années.

Des perspectives sur le long terme

La Davie devrait «avoir au minimum 2 G$ sur les 7,5», a garanti le ministre, puisqu’Ottawa a «l’intention de conclure des contrats à long terme» avec le Chantier. «Le gouvernement aura besoin du chantier pour les 20 prochaines années», a-t-il ajouté.

Le gouvernement fédéral devrait «faire en sorte que le Chantier Davie fasse partie des trois chantiers de la nouvelle Stratégie de construction navale canadienne», croit le ministre. «On sait très bien que le Chantier Davie est très bien positionné pour être un de ces trois chantiers», a soutenu Yves Duclos.

En 2015, les libéraux partaient «d’une situation difficile», puisque «la relation entre le gouvernement canadien et le Chantier Davie était essentiellement coupée».

«L’ancien gouvernement conservateur avait exclu le Chantier Davie de sa Stratégie nationale de construction navale. Ce qui a été considéré à l’époque comme une erreur majeure et qui est toujours en 2019 une erreur majeure», a lancé Yves Duclos.

Le ministre considère qu’il faut «reconstruire la relation entre le gouvernement canadien et le Chantier Davie» qui est un «incontournable». «Davie renait et Davie reprend sa place», a-t-il affirmé.

Dans cette perspective, il a rappelé les dernier contrats octroyés au chantier, qui ont commencé avec la construction du navire ravitailleur Asterix, suivie par la conversion des trois navires brise-glace pour la garde-côtière, puis la construction de deux traversiers pour assurer les traversées dans l’est vers les îles de la Madeleine et l’île du Prince-Édouard.

Une «bonne nouvelle» pour les travailleurs

La présidente du Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CSN) a salué «la bonne nouvelle» pour les travailleurs, mais s’inquiète «pour demain» puisque le nouveau contrat ne débutera pas avant 2020.

Le CSN et le syndicat attendent désormais que le chantier soit intégré dans la Stratégie nationale de construction navale. «C’est le dernier bout qui manque pour corriger l’injustice historique que subit le chantier depuis 2011», observe-t-elle.

Quant au député fédéral de Lévis, Steven Blaney, il s’est dit déçu de cette annonce, car «les travailleurs qui ont été mis à pied n’auront rien de concret avant plusieurs mois». Il demande des contrats plus importants à court terme pour le chantier lévisien.

Les plus lus

Un nouvel acteur dans la vie politique municipale

Ils sont dans la vingtaine, possèdent déjà une expérience politique et veulent contribuer au développement de leur ville. Jonathan Tanguay, Carl Lavoie et Lysa Bergeron ont créé Repensons Lévis, un groupe de réflexion qui veut influencer les décideurs municipaux et proposer de nouvelles initiatives.

PPU du Vieux-Lauzon : le conseil municipal adopte le projet de règlement

Lors de la séance ordinaire du conseil du 6 juillet, les échevins de Lévis ont adopté le projet de règlement du programme particulier d’urbanisme (PPU) du Vieux-Lauzon. Il s’agit du dernier PPU que l’administration Lehouillier désirait mettre en place dans certains quartiers historiques de Lévis.

Mesures facilitantes et gratuites pour les terrasses à Lévis

La Ville de Lévis a laissé savoir par voie de communiqué, le 26 juin dernier, qu’elle autorise gratuitement l’occupation de son espace public pour l’installation ou l’agrandissement de terrasses pour l’été 2020. Certaines rues pourraient également être réservées aux piétons pendant la saison estivale.

Le conseil municipal du 22 juin en bref

Toujours par l’entremise de la technologie, les membres du conseil municipal de Lévis se sont réunis, le 22 juin, lors d’une séance ordinaire de l’instance. Voici un résumé des décisions prises par les échevins lors de leur deuxième réunion de juin.

COVID-19 : Legault dresse un premier bilan

En reprenant une analogie sportive, le premier ministre du Québec, François Legault, a dressé un premier bilan des actions du gouvernement provincial pour freiner la propagation de la COVID-19 depuis le début de la crise sanitaire, il y a trois mois.

Procédure judiciaire d'opposants au confinement : Blais perd l'un de ses avocats

Dans une lettre datée du 6 juillet, le cabinet Guy Bertrand a fait savoir qu'il se retirait du pourvoi en contrôle judiciaire intenté contre le procureur général du Québec et la Santé publique par plusieurs opposants aux mesures de confinement imposées dans les derniers mois par le gouvernement provincial, dont le Lévisien Stéphane Blais.

Le premier ministre Legault dans la région aujourd'hui

Le premier ministre du Québec, François Legault, effectue aujourd'hui une visite en Chaudière-Appalaches.

COVID-19 : Québec oblige les masques dans les transports en commun

Dans le cadre d’une conférence de presse à Montréal, le 30 juin, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun à compter du 13 juillet. À partir du 27 juillet, les usagers de transports en commun sans masque se verront refuser l’accès.

Un autre bilan positif pour Lachance

Par voie de communiqué, la députée de Bellechasse, Stéphanie Lachance, s’est réjouie que la crise de la COVID-19 n’ait pas empêché des investissements de près de 5 M$ dans sa circonscription au cours de la dernière session parlementaire.

Un programme de rachat des surplus des agriculteurs

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé aujourd’hui, lors de son point de presse quotidien, que son gouvernement travaillait à trouver une solution afin de racheter les surplus des agriculteurs.