CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC) dans ce comté lors des prochaines élections, Steven Blaney, a critiqué, le 22 août, les «annonces préélectorales» du gouvernement libéral au profit de Chantier Davie qui ne résultent pas en l’octroi de contrats immédiats. Pour ce faire, l’élu lévisien s’en est pris à la décision d’Ottawa «de permettre la location et l’acquisition d’un traversier construit à l’étranger par Marine Atlantique».

«Ici, on sait ce que ça donne de faire construire un navire à l’étranger (problèmes sur le traversier québécois F.-A.-Gauthier que réparent actuellement les travailleurs de la Davie). Cela donne un produit d’une qualité qui n’est pas celle livrée par les chantiers canadiens. Ici, on a l’expertise et les compétences», a d’emblée lancé M. Blaney lors d’un point de presse près du chantier maritime lévisien.

C’est la publication, le 17 juillet dernier, d’une demande de qualifications en vue de la livraison d’un nouveau navire par Marine Atlantique, une société d’État canadienne qui offre un service de transport de marchandises et de passagers entre Terre-Neuve-et-Labrador et la Nouvelle-Écosse, qui a provoqué la déception de Steven Blaney.

Dans son communiqué de presse pour annoncer la nouvelle, Marine Atlantique a alors indiqué que sa demande est «ouverte aux soumissionnaires nationaux et internationaux intéressés par la fourniture d’un nouveau navire».

Le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis se demande donc pourquoi «les libéraux se tournent vers les chantiers étrangers» alors que Chantier Davie pourrait réaliser rapidement ce contrat qu’il estime d’une valeur entre 200 M$ et 300 M$. Surtout que le gouvernement serait en «flagrante contradiction» avec la Stratégie nationale de construction navale selon M. Blaney.

«Le ministre des Transports, Marc Garneau, ne peut se laver les mains de cette violation, car le vérificateur général du Canada a clairement indiqué que les plans d’acquisition des sociétés de la Couronne doivent être approuvés par le gouvernement. Le ministre Garneau a la capacité d’annuler l’appel d’offres pour exiger que les traversiers de la flotte fédérale soient construits au Canada. Sinon, on va devoir conclure que les belles annonces de cet été, alors qu’il y a encore des mises à pied au Chantier, ce ne sont que de la frime», a argué l’élu conservateur.

Blaney veut que Davie soit sélectionné

 Du même souffle, Steven Blaney a commenté la décision du gouvernement fédéral de prolonger de sept jours la période d’inscription des entreprises au processus pour déterminer le troisième chantier maritime canadien pouvant soumissionner dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. Selon le Journal de Québec, c’est à la demande d’un chantier maritime ontarien qu’Ottawa a pris cette décision.

Chantier Davie espère ardemment obtenir cette place dans la Stratégie nationale de construction navale, ce qui lui permettrait d’obtenir des contrats évalués à plusieurs milliards de dollars. Une candidature qui est fortement appuyée par Steven Blaney, qui a en a profité pour écorcher une nouvelle fois ses adversaires libéraux.

«Ça ressemble à de la frime libérale. Davie est le plus grand chantier canadien et il a démontré son expertise pour construire l’Astérix et le Cecon Pride. Je suis sûr que le Chantier Davie est le meilleur pour faire partie de la Stratégie nationale de construction navale. […] On fait miroiter des contrats alors que les libéraux pourraient octroyer dès maintenant le contrat pour l’Obélix (deuxième navire ravitailleur temporaire pour la Marine royale canadienne) et faire rentrer les travailleurs la semaine prochaine, ce que mon chef Andrew Scheer a promis de réaliser si nous obtenons le pouvoir», a conclu M. Blaney.

Les libéraux s'expliquent mal la sortie

Invité à réagir à la sortie de Steven Blaney sur l'appel d'offres de Marine Atlantique par le Journal, le gouvernement libéral a défendu son approche, tout en lançant des pointes contre le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis.

«L’objectif du processus est de permettre à Marine Atlantic Inc. de se procurer un navire de grande qualité qui réponde à ses besoins opérationnels spécifiques, à un prix avantageux, et ce, dans un court laps de temps. Un processus d’approvisionnement ouvert et concurrentiel mené par Marine Atlantic Inc. sur le marché mondial est la manière la plus appropriée d’atteindre cet objectif. J’aimerais ajouter qu’il est très étonnant de voir que ce soit une préoccupation pour le député de Lévis qui n’a pas levé le petit doigt pour inclure la Davie quand son parti a créé sa Stratégie nationale de construction navale. Je tiens également à rappeler que le contrat que notre gouvernement a octroyé à la Davie pour l’entretien de 3 frégates canadiennes est le plus important contrat fédéral de l'histoire de la Davie», a affirmée Delphine Denis, porte-parole du ministre Marc Garneau.

Les plus lus

Blaney veut des correctifs à la PCUE

Par voie de communiqué, le député fédéral de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé, le 7 mai, au gouvernement libéral d'apporter des correctifs à la Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants (PCUE). Selon l'élu conservateur, la mesure aura des «impacts dévastateurs» sur l'économie et la vitalité des collectivités du comté.

Lévis prépare un plan d’achat local

Un comité consultatif composé de gens d’affaires lévisiens vient d’être créé par la Ville afin d’élaborer un plan d’achat local. Ce comité mettra en place des initiatives «qui inciteront la population à consommer localement et à encourager les entreprises d’ici».

La réouverture de certaines régions dès le 4 mai

La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, a annoncé aujourd’hui un calendrier de réouverture des régions du Québec. Tout en insistant sur le caractère graduel du processus, elle a confirmé qu’à partir du 4 mai, les barrages policiers seront levés dans les régions qui avaient été fermées aux déplacements.

Le conseil municipal du 11 mai en bref

De nouveau grâce à la technologie, les échevins de Lévis se sont réunis, le 11 mai, lors d’une séance ordinaire du conseil municipal tenue à huis clos. Voici un résumé des décisions importantes prises par les conseillers lors de cette réunion.

Un important surplus qui allégera le fardeau des contribuables

C’est lors de la séance du conseil du 25 mai que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté le rapport financier 2019 de la Ville. À la suite du dernier exercice, la municipalité enregistre un surplus de 13 M$. Avec une partie de cette manne, les échevins lévisiens désirent alléger le fardeau fiscal de leurs concitoyens pour l’an prochain.

Petits rassemblements extérieurs et certains soins de nouveau permis

Lors de la conférence de presse quotidienne portant sur l'évolution de la pandémie dans la province, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a annoncé, mercredi, que les Québécois pourront de nouveau réaliser certaines activités. Petits rassemblements extérieurs, soins chez le dentiste ou coupe de cheveux seront bientôt permis.

Un parc canin à Lévis dès l’automne

Le maire de la Ville de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé des investissements de 20 M$ pour les parcs et espaces verts du territoire au cours des deux prochaines années lors d’une conférence de presse, le 28 mai dernier. Dans ces différents projets, le maire a notamment fait savoir que Lévis aura son tout premier parc canin qui était attendu depuis plusieurs années par les citoyens.

François Legault revient sur certaines critiques

Le premier ministre du Québec, François Legault, a profité de sa mise à jour quotidienne sur la situation de la COVID-19 dans la province pour faire le point sur les critiques émises au cours des derniers jours face aux décisions prises et à la gestion de la crise sur le territoire par le gouvernement.

Assouplissement des règles pour les aînés

Le gouvernement du Québec a confirmé aujourd’hui, lors de la mise à jour quotidienne, un assouplissement des règles de confinement pour les personnes aînées.

COVID-19 : les autorités provinciales font le point sur la situation

Faisant face aux journalistes pour une première fois depuis vendredi, les dirigeants provinciaux ont effectué une mise à jour sur plusieurs dossiers en lien avec la crise de la COVID-19.