CRÉDIT : ARCHIVES

De passage à Québec le 23 août, le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, et le ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, ont annoncé, en compagnie du ministre fédéral et député de Québec Jean-Yves Duclos, du député de Louis-Hébert Joël Lightbound ainsi que du maire de Québec Régis Labeaume, que le gouvernement fédéral est prêt à acquérir le pont de Québec «afin de le restaurer en temps opportun».

Pour ce faire, le gouvernement a officiellement nommé un négociateur spécial chargé de négocier avec le propriétaire actuel du pont, le Canadien National (CN), et avec les autres parties prenantes.

Il s'agit d'Yvon Charest, l'ancien président et chef de la direction de iA Groupe financier (Industrielle Alliance).

Dans le cadre de son mandat en vigueur dès le 23 août, ce dernier recommandera des options pouvant aller d'un transfert de propriété du pont avec indemnisation adéquate, d'un instrument législatif visant à ce que le pont soit restauré à court terme par le CN, ou d'autres options pour atteindre cet objectif.

Son rapport de recommandations finales au gouvernement pour examen sera déposé en 2020.

Dans un communiqué de presse transmis aux médias, Ottawa a également assuré qu'il «continuera de travailler en étroite collaboration avec le CN afin de déterminer la portée du projet et de faire en sorte que le pont soit en mesure de répondre aux besoins à long terme de la région et qu'il collaborera également étroitement avec d'autres partenaires clés, dont les villes de Québec et de Lévis et le gouvernement du Québec».

«Lorsque les gens traversent le Pont de Québec – au volant, à vélo ou à pied – ils se souviennent de ce qu'il est possible de faire lorsque les Canadiens travaillent fort et ensemble. Nous savons à quel point le pont est important pour les citoyens de la région, pour l'économie locale et pour l'économie canadienne dans son ensemble. C'est pourquoi notre gouvernement fait de sa restauration complète une priorité, à commencer par la nomination d'Yvon Charest à titre de négociateur chargé de recommander une voie à suivre», a notamment déclaré Bill Morneau, ministre des Finances.

Les plus lus

COVID-19 : une nouvelle fermeture des commerces à Lévis serait désastreuse

Alors que la deuxième vague de COVID-19 semble se rapprocher de plus en plus, le maire Gilles Lehouiller s’alarme des conséquences désastreuses que de nouvelles mesures de fermeture préventive des commerces pourraient avoir à Lévis. La région pourrait en effet basculer d’un niveau d’alerte jaune à orange entrainant un reconfinement partiel si le nombre de cas continue d’augmenter.

Legault lance un rappel à l'ordre

Alors que les nouveaux cas confirmés d'infection au nouveau coronavirus sont à la hausse au Québec depuis quelques jours, le premier ministre du Québec, François Legault, a appelé les Québécois, le 31 août, à respecter scrupuleusement les consignes de la Santé publique afin que l'épidémie ne reprenne pas de vigueur.

Écoles : la CSQ demande au ministre de la Santé de sortir de sa «bulle imaginaire»

Par voie de communiqué, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et ses fédérations du réseau scolaire ont dénoncé, le 21 septembre, «l'incohérence des mesures, appliquées de manière disparate d'un milieu à l'autre», et l'impossibilité de maintenir les bulles de distanciation dans les écoles. Même que devant «l'aveuglement volontaire» des autorités et du ministère de l'Éducation, elles ont invité...

Conseil en bref : les trottoirs du chemin du fleuve seront modifiés

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux se sont rassemblés lors d’une séance ordinaire du conseil, le 14 septembre dernier. Voici un résumé des principaux points abordés ou adoptés au cours de cette rencontre.

Pont de Québec : «les libéraux n'ont plus d'excuse» selon Blaney

À la suite du dévoilement du rapport du négociateur Yvon Charest sur l’avenir du pont de Québec dans le Journal de Québec, le député de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a demandé au gouvernement libéral «d’enfin respecter leur promesse, faite il y a plus de cinq ans», et de procéder à sa réfection.  

Lettre d'opinion - Surplus budgétaire à Lévis, une fausse bonne nouvelle…

Lundi dernier, la Ville de Lévis annonçait qu’elle prévoyait enregistrer des surplus de 7,4 millions de dollars pour l’année budgétaire 2020. Ceux-ci s’ajoutent à une série d’années excédentaires, dont l’an dernier, quand 13 millions de dollars restaient dans les coffres de la Ville à l’aube de la crise sanitaire. Que la gouvernance municipale ne soit pas surendettée, certes. Mais derrière cette «...

Québec revient à la charge pour accélérer la réalisation de projets d'infrastructure

La présidente du Conseil du trésor et ministre responsable de l'Administration gouvernementale, Sonia LeBel, a déposé mercredi matin le projet de loi 66 (Loi concernant l'accélération de certains projets d'infrastructure), à l'Assemblée nationale. Cette pièce législative remplace le défunt projet de loi 61, présenté ce printemps et qui avait été fortement critiqué.

La Ville prévoit 7,4 M$ en surplus pour 2020

La Ville de Lévis a dévoilé l’état de sa situation financière, le 14 septembre dernier. Malgré le contexte de la pandémie de la COVID-19, la municipalité prévoit un excédent de 7,4 M$ à la fin de l’année financière.

L'acquisition d'un navire par Ottawa critiquée par le Bloc

La députée du Bloc québécois (BQ) de Beauport-Limoilou, Julie Vignola, a dénoncé, le 16 septembre, les délais du gouvernement Trudeau quant à la signature du contrat de conception de base pour le Jean-Lapierre, le traversier pour les Îles-de-la-Madeleine que doit construire Chantier Davie Canada.

La FIPEQ-CSQ a lancé une grève générale illimitée

Les quelque 10 000 responsables de services de garde en milieu familial (RSG) affiliées à la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), dont fait partie plusieurs RSG du Grand Lévis, ont déclenché ce matin une grève générale illimitée.