CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Par voie de communiqué, les proches et les membres de la famille de Jean Garon ont effectué une nouvelle sortie, le 21 avril, quant à l'hommage toponymique qu'ils désirent voir se concrétiser afin d'honorer la mémoire du regretté politicien lévisien. Le groupe demande au maire de Lévis, Gilles Lehouillier, de préciser sa position quant à leur demande, soit de renommer la route du Président-Kennedy à Lévis et Pintendre en boulevard Jean-Garon.

Rappelons d'emblée que le maire a affirmé la semaine dernière qu'il était à rencontrer le plus tôt possible le groupe afin de discuter des trois propositions du comité de toponymie, qui ne comprend pas un changement de nom pour la route du Président-Kennedy.

Le premier citoyen avait notamment indiqué à cette occasion que son administration ne pouvait accepter «pour le moment» le changement désiré par les proches de l'ancien député provincial de Lévis, ministre du gouvernement du Québec et maire de Lévis.

Une affirmation qui a incité le groupe à demander des précisions puisque les proches de Jean Garon. Dans leur communiqué de presse du 21 avril, ils ont tenu à rappeler qu'ils ne s'attendaient pas à ce que la route du Président-Kennedy devienne le boulevard Jean-Garon à court terme, compte tenu des conséquences provoquées par la pandémie que vivent les commerces et les entreprises ayant pignon sur rue sur cette artère.

«Conséquemment, la parole est au maire Lehouillier qui doit clarifier sa position. D’un côté, il se dit lié par le refus du comité de toponymie d’accepter la demande de la famille et de l’autre, il dit qu’il ne faut ''jamais dire jamais'' et évoque le besoin de convaincre les gens d’affaires de la route du Président-Kennedy. (...) La proposition de la famille de prendre tout le temps nécessaire avant de concrétiser le changement de nom laisse donc au maire Lehouillier toute la marge de manœuvre pour exercer un leadership positif dans ce dossier», a soutenu le groupe.

Du même souffle, les proches ont argué que c'était le maire qui avait le dernier mot quant à la conclusion de ce dossier. 

«Un maire n’est pas obligé d’accepter la suggestion d’un comité de toponymie et il a le droit de changer d’idée comme le montre la valse-hésitation récente de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, qui a d’abord refusé d’accepter la recommandation de nommer une artère d’Outremont au nom de Camille Laurin, père de la loi 101, avant de se raviser», ont illustré les proches de Jean Garon.

Le groupe a indiqué qu'il allait continuer ses efforts pour que la route du Président-Kennedy devienne le boulevard Jean-Garon afin d'honorer la mémoire de Jean Garon. Les proches tiennent mordicus à ce que la Ville de Lévis rende hommage de cette façon au politicien qui est décédé en 2014 puisqu'ils veulent que l'hommage toponymique «soit lié directement à une œuvre majeure de M. Garon, qu’il soit à la hauteur de la contribution de M. Garon à sa ville et qu’il soit suffisamment visible pour rappeler efficacement son souvenir».

Du côté municipal, l'administration Lehouillier a fait savoir qu'elle tendait toujours la main aux proches de Jean Garon afin de trouver une solution. 

«Le maire ne commentera pas cette nouvelle sortie puisqu'il ne veut pas discuter de ce dossier par médias interposés. Il est prêt à rencontrer les proches, mais nous n'avons pas reçu de réponse à l'invitation que le maire a lancé la semaine dernière. Il y a une volonté unanime du conseil de rendre hommage à M. Garon, mais Kennedy n'est pas sur la table», a déclaré Félix Masson, le directeur de cabinet adjoint et responsable des relations médias du maire.

Les plus lus

La Chaudière-Appalaches encore en zone orange la semaine prochaine?

Si le gouvernement provincial désire que la Chaudière-Appalaches passe en zone jaune (palier de préalerte) lundi prochain, la région pourrait être la seule du Québec à demeurer lundi prochain en zone orange, en raison de sa situation épidémiologique.

La Ville crée une nouvelle direction pour la sécurité dans ses rues

La Ville de Lévis en est à l’élaboration d’une nouvelle direction des transports et de la mobilité durable au sein de son administration, a annoncé le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, le 27 mai dernier. Cette nouvelle branche administrative de la Ville aura comme premier mandat d’entreprendre un chantier sur la sécurité dans les rues résidentielles et la fluidité de la circulation sur l’ensembl...

Démolition de l’ancien hôtel Victoria refusée, le dossier des Scies Mercier bientôt étudié

Lors de la séance du 25 mai du conseil municipal de la Ville de Lévis, les échevins se sont penchés sur deux dossiers précédemment étudiés par le comité de démolition qui ont fait couler beaucoup d’encre au cours des derniers mois : les demandes pour démolir l’ancien hôtel Victoria (5204-5224, rue Saint-Laurent) et le bâtiment ayant accueilli les Scies Mercier (220, rue Napoléon-Mercier).

Lévis Force 10 dévoile son équipe

Le maire de Lévis et chef du parti politique municipal Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 4 juin, les candidats qui composeront son équipe lors de la prochaine élection municipale prévue à l’automne. 12 des 15 échevins qui composent actuellement le conseil municipal seront de retour afin de solliciter un autre mandat tandis que trois nouveaux visages bien connus...

Surchauffe immobilière : Québec met en place des mesures de protection

«Afin de maintenir la capacité des ménages d'effectuer leurs versements hypothécaires en cas de modifications de la conjoncture économique et d'éviter qu'ils se placent dans une situation d'endettement excessif», l'Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé le 21 mai dernier qu'à compter du 1er juin, le nouveau taux admissible applicable aux prêts hypothécaires résidentiels non assurés sera l...

Repensons Lévis fait une place aux jeunes

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé, le 8 juin, qu'il crée une aile jeunesse, Relève RL.

Une première candidate pour Repensons Lévis

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a dévoilé, le 4 juin, l'identité du quatrième membre qui défendra ses couleurs lors des prochaines élections municipales. En novembre prochain, Liz-Ann Picard tentera de devenir la conseillère municipale du district Lauzon. Il s'agit de la première femme à être officiellement candidate pour RL.

Un homme d’affaires défendra les couleurs de RL dans Taniata

Par voie de communiqué, Repensons Lévis (RL) a annoncé, le 28 mai, que l’homme d’affaires Sébastien Arsenault sera son candidat au poste de conseiller dans le district Taniata (Saint-Jean-Chrysostome) lors des prochaines élections municipales à Lévis en novembre prochain.

Des projets lévisiens appuyés par Québec

C’est le 17 juin dernier que la pelletée de terre marquant le début des travaux de réaménagement du parc de l’Anse-Benson à Saint-Romuald d’une durée de deux ans a été effectuée. Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ainsi que Geneviève Guilbault, ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, en ont profité pour annoncer deux autres nouveaux investissements de Québec sur le territoi...

Un sixième candidat pour Repensons Lévis

Daniel Saindon (sur la photo) portera les couleurs de Repensons Lévis (RL) afin de devenir conseiller municipal du district Charny lors des prochaines élections municipales, en novembre prochain. La formation a dévoilé l’identité du rival de Karine Lavertu, conseillère actuelle et candidate de Lévis Force 10 – Équipe Lehouillier, le 18 juin dernier.