Un pavillon accueille les visiteurs.� Photo : Aude Malaret

La nouvelle exposition permanente de l’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas, réalisée en collaboration avec la Société historique de Saint-Nicolas et Bernières, présente les grands événements historiques qui ont façonné le territoire, des artéfacts, des documents d’archives et des témoignages de résidents.

Vous pouvez avoir un aperçu de cette exposition en regardant les photos prises dernièrement par notre photographe Gilles et publiées sur notre page Facebook.

Invitation à entrer dans l’histoire, à voyager dans le temps et à rencontrer les ancêtres et les familles de pionniers qui ont bâti l’actuel quartier Saint-Nicolas à Lévis, la nouvelle exposition permanente de l’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas permet aux visiteurs de découvrir le passé.

«Quand on accueille les visiteurs, la première chose qu’on leur dit c’est, ici, on est au cœur du village Saint-Nicolas. On est au cœur d’un village historique fondé en 1694, dont l’activité économique importante a contribué au développement de la Rive-Sud. Les visiteurs sont curieux de connaître les lieux qui ont une histoire riche. De là, l’idée de se doter d’une exposition permanente sur l’histoire du quartier Saint-Nicolas», présente Catherine Lapointe, directrice générale de l’organisme culturel.

Territoire marqué par l’agriculture, la pêche à l’anguille et le commerce du bois, avec les Moulins Ross qui ont été l’une des plus importantes scieries du Québec, Saint-Nicolas a connu d’importantes transformations économiques et démographiques au fil des décennies et un fort développement, qui ont modifié le visage de ce qui était un village typique québécois.

Les résidents aînés du quartier ont même connu ces changements rapides. Toutefois l’agriculture reste encore omniprésente aujourd’hui. Plusieurs fermes qui opèrent sont patrimoniales et sont mises en valeur dans le cadre d’un parcours agro-touristique.

C’est la Société historique de Saint-Nicolas et Bernières qui a fourni les informations et le contenu historique présentés dans l’exposition. «Ils possèdent des trésors qu’ils ont accumulés au fil du temps, des artéfacts, des témoignages, des photos d’archives. On voulait les diffuser et que la population y ait accès», souligne Catherine Lapointe. Cette exposition de qualité muséale, traduite en anglais, remplace celle qui était présentée depuis l’ouverture de l’Espace culturel en 2017.

Parmi les artéfacts exposés, les visiteurs pourront découvrir la balance de l’ancien magasin général Saindon, ouvert jusqu’en 2013. «Cette balance a pesé plusieurs bébés pour s’assurer qu’ils prenaient du poids et grandissaient en santé. Les mères se rendaient au magasin général pour la pesée», raconte la directrice. 

Aussi la reproduction d’une carte du cadastre permet d’identifier les propriétaires des terrains et ainsi de connaître le nom des familles souches à l’origine du village. D’ailleurs, plusieurs personnes de Saint-Nicolas ayant migré vers les États-Unis, beaucoup d’Américains reviennent maintenant à la recherche de leurs ancêtres.

Des parcours extérieurs pour petits et grands

Lors de leur visite, petits et grands pourront aussi suivre le parcours d’interprétation extérieur à la découverte du patrimoine bâti exceptionnel avec comme fil conducteur l’histoire du village. Le circuit a été réactualisé et bonifié sous la direction artistique du designer graphique lévisien, Mathieu Plante, qui est aussi derrière l’exposition. C’est l’organisme de développement commercial Mon Quartier de Lévis qui a chapeauté la bonification des activités d’interprétation extérieures.

Les panneaux explicatifs ont ainsi été revampés avec l’ajout d’un volet famille. Questions, charades, jeux, des activités ludiques sont proposées aux plus jeunes afin de développer leur sens de l’observation et leur intérêt pour le patrimoine. «On voulait créer un intérêt chez l’enfant pour qu’il ait le goût de passer d’un panneau à l’autre», partage la directrice générale de Mon Quartier de Lévis, Martine Chagnon.

Finalement, un parcours audio est aussi disponible grâce à l’application Ondago. Des capsules audios ludiques présentent des anecdotes de la vie du village collectées pour l’occasion et jouées par des résidents. Point de départ de la visite, une structure d’accueil et un panneau signalétique ont été installés devant l’Espace culturel pour accueillir le public en tout temps.

L’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas est ouvert jusqu’au 18 décembre, les samedis et dimanches, de 11h à 16h. Information : ecqsn.com.

Les plus lus

DM Nation termine l’année en grand

La troupe de danse de Lévis, DM Nation, a été choisie pour faire l’ouverture de l’émission spéciale du jour de l’An d’En direct de l’univers, pour souligner leur conquête du championnat du monde de danse en août dernier. C’est de cette manière que l’organisation lévisienne a clos une année remplie d’événements et d’expériences enrichissantes.

Un saut dans le vide avec Répertoire des passades perdues

Le Charnycois âgé de 17 ans, François-Xavier Lavallée, s’est classé parmi les 24 finalistes pour le concours des Prix de la création Radio-Canada dans le volet récit avec son texte Répertoire des passades perdues. Bien que son parcours se soit arrêté à cette étape, le Lévisien est heureux de s’être taillé une place parmi plus de 900 textes.

Josée Boudreault de retourà Lévis

Josée Boudreault sera de retour à Lévis avec son conjoint Louis-Philippe Rivard, le 26 janvier prochain dès 19h30 au Complexe 2 Glaces Honco de Saint-Romuald, pour y présenter sa conférence Sois ta meilleure amie.

S’ouvrir à la diversité avec Gros.se

Marion Desjardin, aussi connue sous le nom Llamaryon, offre sa toute première exposition à l’Espace culturel du Quartier Saint-Nicolas, du 21 janvier au 26 mars. Avec Gros.se, la photographe lévisienne propose de briser les tabous et connotations négatives entourant les personnes grosses et mettre de l’avant la beauté de leur corps.

L’agrandissement du Vieux Bureau de Poste pourra aller de l’avant

Promis par l’administration Lehouillier depuis un certain temps, l’agrandissement du Vieux Bureau de Poste (VBP) de Saint-Romuald pourra se concrétiser au cours des trois prochaines années. En compagnie du maire de Lévis, du député de Lévis et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Bernard Drainville, et de la présidente du conseil d’administration de Diffusion Avant-Scène, Marie-Hélène ...

Prismaphonik : synergie entre lumière et musique

Le Lévisien, William Simard, et le Trifluvien, Anthony Gagnon Boisvert, sont à l’origine de l’œuvre multimédia Prismaphonik. Formée d’un labyrinthe de prismes lumineux, sonores et géants, l’œuvre est exposée jusqu’au 5 mars prochain sur l’Esplanade de la Place des Arts à Montréal dans le cadre du prestigieux événement Luminothérapie.

Se rappeler une partie de l’histoire disparue

Grand collectionneur de jouets anciens, le Lévisien Jean Bouchard a récemment partagé de nouveau sa passion aux lecteurs en publiant un troisième livre sur les jouets et l’enfance, Le dernier tour de manège : jouets au Québec 1939-1969. Avec ce troisième tome de son encyclopédie du jouet au Québec, le résident de Charny rappelle l’importance que les jouets fabriqués au Canada avait dans la vie des...

De populaires rappeurs de passage à Pointe-Lévy

En novembre, les élèves de l’École Pointe-Lévy ont eu la chance de rencontrer deux rappeurs québécois, Samian et Koriass.

Les auteurs et autrices de Lévis à l'honneur en fin de semaine

Pour une première participation à la Nuit de la lecture, les bibliothèques de Lévis proposent une activité de lecture publique ce samedi 21 janvier, de 18h à 22h, à la bibliothèque Lauréat-Vallière dans le secteur Saint-Romuald. Lors de cet événement, six autrices et auteurs de Lévis seront mis à l'honneur. Découvrez certains textes inédits de Mélissa Verreault, Anne-Marie Desmeules, Valérie Ha...

Le Festival du film de montagne de Banff passera à Lévis

La tournée québécoise du 47e Festival du film de montagne de Banff s’arrêtera au Cégep de Lévis, le 27 janvier prochain à 19h.