Selon l’enquête menée par Éduc’alcool, la Chaudière-Appalaches est une des régions du Québec les plus responsables quant à sa consommation d’alcool. - CRÉDIT:ERIKPETERS/AGENCEQMI

Éduc’alcool, organisme qui a pour mission de sensibiliser les Québécois à la consommation d’alcool, a dévoilé les résultats d’une enquête qu’il a réalisée pour l’année 2018 à propos des habitudes de consommation des différentes régions du Québec, le 30 juillet dernier. Parmi ces régions, Chaudière-Appalaches se classe parmi les plus responsables de la province.

Selon les résultats recueillis auprès des résidents de la région, 88 % d’entre eux ont consommé de l’alcool dans la dernière année, comparé à 85 % pour la moyenne québécoise. De plus, 58 % des répondants consomment des boissons alcoolisées au moins une fois par semaine, comparé à 56 % pour le reste de la province. 

31 % affirment avoir dépassé les limites recommandées au moins une fois par mois, comparé à 34 %. Par contre, 57 % d’entre eux auraient consommé plus de cinq consommations au moins une fois au cours de la dernière année, comparé à la moyenne de 55 % pour le Québec.

Une amélioration de taille pour les conducteurs automobile

C’est au niveau du mélange conduite et alcool que les habitants de la région de la Chaudière-Appalaches se sont démarqués. Seulement 6 % des répondants ont avoué avoir déjà conduit après avoir consommé de l’alcool au-delà de la limite permise dans la dernière année, comparé à 8 % pour l’ensemble du Québec. 

On peut faire une corrélation directe avec le nombre de barrages policiers aperçus par ceux-ci, selon Hubert Sacy, directeur général d’Éduc’alcool. 31 % des individus sondés ont vu un barrage policier au cours de la dernière année et 25 % d’entre eux affirment en avoir traversé un, comparé à 26 % et 21 % pour le reste du Québec. 

«Il y a dix ans, Chaudière-Appalaches était au dernier rang en ce qui est de chauffer avec les facultés affaiblies et les efforts déployés dans la région pour contrer ce chiffre ont été incroyablement efficaces. On voit des résultats tout à fait spectaculaires», explique M. Sacy.

Ce dernier vante les efforts que les bars font en terme de sensibilisation, la présence policière accrue et l’ouverture des résidents de la région.

Une nouvelle statistique

La légalisation du cannabis en octobre dernier a aussi permis à Éduc’alcool de rassembler des chiffres plus précis quant à la consommation d’alcool mélangée avec le cannabis. 15 % des répondants ont affirmé consommer du cannabis comparé à 18 % et 25 % d’entre eux mélangent toujours ou souvent les deux substances.

«Il n’est pas recommandé de mélanger les deux, car quand on boit et qu’on fume du cannabis, on multiplie l’effet. Il faut être très prudent», tient à rappeler le directeur général d’Éduc’alcool. 

Cette enquête est la plus vaste que l’organisme a déployée depuis sa première enquête des régions du Québec en 2015. Au minimum 350 personnes par région ont été sondées dont le tiers via le web et le reste par téléphone. Au total, ce sont 6 732 entrevues qui ont été réalisées à travers le Québec, ce sont donc les résultats les plus fiables que l’organisme a recueillis après les enquêtes de 2017 et 2015. «Cette étude nous aide à mieux cibler les messages là où ça porte. C’est des exemples comme Chaudière-Appalaches qu’on souhaite atteindre», conclut Hubert Sacy.

Les plus lus

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Un nouveau cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

Dans les 24 dernières heures, le Québec a recensé 68 nouveaux cas de COVID-19, dont un en Chaudière-Appalaches, à Lévis. De plus, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que le port du masque serait obligatoire dans les transports en commun à partir du 13 juillet.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h15

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.

Une santé mentale fragilisée par la COVID-19

La pandémie causée par le nouveau coronavirus a changé les façons de faire de la société, si bien que les gens se sont retrouvés, du jour au lendemain, confinés à la maison face à plusieurs grands défis. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) fait état de la situation des impacts d’un tel changement sur la santé, mentale de la population sur le territo...

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Comme lors du dernier bilan présentant les données sur la pandémie de COVID-19, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches. De plus, Ottawa a annoncé la prolongation d'un mois, en juillet, du programme d’Aide et d’urgence du Canada pour le loyer commercial. Du côté de Québec, c'est l'obligation de porter un masque dans les transports en commun qui devrai...

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Comme hier, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches, selon ce que révèle les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie au Québec.

COVID-19 : un nouveau cas dans la région

Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19, un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.