CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a procédé, jeudi, à une perquisition ainsi qu’une arrestation en lien avec du trafic de stupéfiants.

C'est à la suite d'une enquête initiée un peu plus tôt cet hiver par les enquêteurs de l’unité des crimes initiés (section drogue & Accès Cannabis) que l'opération a été menée.

Grâce à différents renseignements obtenus par l'enquête, l'unité des crimes initiés du SPVL a découvert que le suspect aurait été actif au niveau de la livraison ainsi que de la vente de stupéfiants dans différents bars de Charny. Selon le SPVL, cet homme de 34 ans aurait également opéré un point de vente de stupéfiants à son domicile, qui se trouve aussi à Charny.

La perquisition du 14 février a permis aux policiers de saisir un riche butin composé des éléments suivants :

- 100 grammes de cannabis illicite;

- 63,1 grammes de haschisch;

- 37,6 grammes de poudre blanche (suspectée être de la cocaïne);

- 824 comprimés blancs (suspectés être de la métamphétamine);

- 261 comprimés de Xanax;

- 54 comprimés d’hydromorphe contin;

- 0,8 gramme d’une substance s’apparentant à de la cocaïne sous forme de crack;

- 1,2 litre de GHB;

- 1 arme prohibée de type taser;

- 1 imitation d’arme à feu (à plomb);

- Des munitions d’arme à feu de calibre .22;

- 2 230 $ en argent canadien.

À la suite de son arrestation, l'homme de 34 ans a été libéré, mais il fera ultérieurement face à la justice.

Il pourrait alors faire face à des accusations de possession de stupéfiants en vue d’en faire le trafic, de trafic de stupéfiants, de possession de cannabis illicite aux fins de vente, de vente de cannabis illicite et de possession d’arme prohibée ainsi qu'à trois chefs d'accusation pour bris de condition.

Les plus lus

Une famille de Terrebonne demande l’aide des riverains du Saint-Laurent

Nancy Gosselin et Richard Martel, les parents de Simon Martel, demandent l’aide du public afin de retrouver leur fils (sur la photo).

Un jeu passe près de mal tourner pour un jeune garçon

Des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) ont dû intervenir, hier en fin d'après-midi, dans une unité d'habitation de l'avenue des Églises afin de secourir un garçon de 3 ans qui s'était serré un attache-câble (Ty-Rap) autour du cou.

Un saut dangereux au parc des Chutes-de-la-Chaudière

Malgré la dangerosité de ce qu'il qualifie de «cascade», qui aurait pu entraîner de graves blessures voire la mort, un jeune homme s’est filmé en train de sauter de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière. Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) met en garde toute personne tentée de reproduire ce saut qui met la vie de son auteur en péril.

Accident de travail à Saint-Henri

Les services d'urgence de Bellechasse sont intervenus hier après-midi à Saint-Henri afin de secourir un quinquagénaire qui se serait blessé alors qu'il élaguait des arbres.

COVID-19 : le SPVL a donné six constats d'infraction de plus

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a dressé lundi son plus récent bilan sur le travail de ses policiers afin de faire respecter les directives de la Santé publique. Lors de la dernière semaine, les agents de la paix lévisiens ont dû sévir à six reprises.

Un autre casse-cou saute de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière

Hier après-midi, un jeune homme s'est élancé de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière afin de plonger dans la rivière Chaudière. Il s'agit d'un deuxième saut illégal à partir de ce pont en moins d'une semaine.

Invasion de domicile à Lévis : deux résidents de Québec arrêtés par le SPVL

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé qu'il a arrêté, le 6 mai, deux personnes en lien avec une invasion de domicile qui serait survenue le 5 mai, dans le secteur Lévis.

Infractions à caractère sexuel sur une personne mineure : un Lévisien de 29 ans arrêté

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a lancé une enquête et a procédé à l'arrestation d'un Lévisien de 29 ans samedi en lien avec une possible affaire d'infractions à caractère sexuel sur une personne mineure.

COVID-19 : le SPVL n'a pas donné de nouveaux constats

Les agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) n'ont pas donné de nouveaux constats ou rapports d'infraction général en lien avec la Loi sur la santé publique depuis au moins une semaine.

Gain de cause pour un ex-cadre du Cégep de Lévis-Lauzon

Le Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) est condamné à payer plus de 42 000 $ pour harcèlement psychologique et représailles sur une période de près de 18 mois de la part de la haute direction envers un ex-cadre qui a remis sa démission en juin 2019.