Sur la 1re photo : Carmen Laliberté, la petite-fille d’Onésime Laliberté, ainsi qu’Yves Turgeon, maire de Saint-Anselme, se sont vus remettre des plaques honorifiques pour les 100 ans du Joffre. Photos : Gilles Boutin

Popularisé par le soldat de Saint-Anselme, Onésime Laliberté, à son retour de la Première Guerre mondiale en 1920, le jeu de cartes du Joffre est encore très populaire dans la région. En 2020, il fêtait ses 100 ans, mais cette fête a dû être reportée en raison de la pandémie et c’est le 25 août dernier que les amateurs de la région ont célébré son 100e anniversaire.

Dignitaires et invités étaient présents à la Maison de quartier Louis-Fréchette, à Lévis, pour célébrer avec plus d’une cinquantaine de joueurs et amants du Joffre.

«Le Joffre est encore énormément joué dans la région. On organise plusieurs journées ou soirées de Joffre et les joueurs s’étendent d’Armagh dans Bellechasse jusqu’à Saint-Nicolas à Lévis en passant par Scott en Beauce», partage Jules Lacasse, organisateur de l’événement et joueur de Joffre depuis plus de 50 ans.

Le Joffre, appelé autrefois le Kaiser, a été introduit à Saint-Anselme par le soldat Onésime Laliberté qui, selon l’histoire, aurait développé ce jeu dans les tranchées. Le jeu consiste en 32 cartes où l’Allemagne (les cartes de pique), l’Angleterre (les cartes de carreau), la France (les cartes de cœur) ainsi que la Russie (les cartes de trèfles) s’affrontent. Le Joffre s’apparente à une partie de bridge ou de poker simplifiée.

«C’est un jeu simple et intense, c’est agréable à jouer. On peut y jouer à deux, trois ou quatre sans problème, c’est facile. L’engouement de ce jeu réside dans sa simplicité, mais aussi dans la complexité de ses stratégies», ajoute M. Lacasse.

Même qu’après son arrivée à Saint-Anselme, le Joffre a déjà été enseigné à l’école, se rappellent les amateurs de la région de Bellechasse. Ce jeu fait partie de l’identité de la région et comporte un historique important pour cette dernière.

«Au-delà du jeu de cartes, il y a toute une signification du fait qu’il a été joué dans les tranchées. Il y a une part d’histoire et une part de souffrance. Dans la souffrance, on a trouvé une façon d’éprouver du plaisir pour tenir le coup», a mis en lumière Andrée Kronström, conseillère municipale du district Christ-Roi.

«Le Joffre, c’est quelque chose qui nous réunit. C’est une passion qui dure depuis plusieurs années. J’ai été mise en contact avec ce jeu-là, il y a plus de 30 ans […] C’est un jeu qui perdure dans le temps, c’est quelque chose qui s’est perpétué parce qu’on a des gens qui s’occupent de faire en sorte qu’on puisse se réunir et y jouer», a rappelé Dominique Vien, députée fédérale dans la circonscription Bellechasse-Les Etchemins-Lévis.

Un honneurpour Onésime Laliberté

Bien que son créateur soit décédé,le Joffre perdure et la descendance de M. Laliberté aussi. Au cours de la célébration, Carmen Laliberté, petite-fille d’Onésime Laliberté, était sur place et jouait également au Joffre à une table. Cette dernière s’est vue remettre un certificat ainsi qu’une plaque de reconnaissance des mains de Mme Vien. Une autre plaque honorifique a été remise au maire de Saint-Anselme, Yves Turgeon.

Au cours des années, de nombreuses éditions spéciales du Joffre ont été produites et distribuées dans la région. Sa popularité est telle qu’il est également en vente dans différents magasins à grande surface du secteur. Accompagné de Dominique Vien, Jules Lacasse a élaboré une édition toute spéciale pour ce 100e anniversaire qu’il a distribuée à tous les gens présents sur place.

Ainsi, la Maison de quartier Louis-Fréchette était remplie de plus d’une dizaine de tables où chaque personne présente jouait à ce jeu bellechassois, maintenant ancré dans les traditions, qui n’est pas prêt de mourir.

Les plus lus

La RPA Seigneurie de Lévy fermera ses portes

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé au Journal, le 21 janvier, que la résidence privée pour aînés (RPA) La Seigneurie de Lévy, située dans le quartier Lévis, fermera ses portes le 22 septembre prochain.

Tempête hivernale : plusieurs services fermés

En raison de la tempête hivernale qui frappe actuellement la région, plusieurs services publics ont été fermés.

Leïla se pointe le bout du nez en premier à l’Hôtel-Dieu de Lévis

C’est à 1h19 le 1er janvier dernier que l’Hôtel-Dieu de Lévis a accueilli son premier bébé de l’année. Leïla Leblond est née d’une césarienne à 8,4 lbs au grand plaisir de ses parents, Jany Boulay Émond et Manuel Leblond, et de son grand frère, Owen.

Un doublé pour les Chevaliers

Malgré le départ de plusieurs joueurs clés de l’alignement en raison de leur promotion dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Chevaliers de Lévis n’ont pas été ralentis au cours de la dernière semaine d’activités et ont remporté leurs deux affrontements de la semaine face aux Élites de Jonquière et aux Estacades de Trois-Rivières, les 11 et 15 janvier derniers. La formation lévisienn...

Vers une grève de plusieurs jours à la STLévis?

Par voie de communiqué, le Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud (CSN), le groupe qui représente les conducteurs de la Société de transport de Lévis (STLévis), a partagé, le 11 janvier, son désir d'accentuer ses moyens de pression. En raison de «l'impasse» dans les négociations afin de renouveler la convention collective des chauffeurs d'autobus, le syndicat prévoit déclencher une grève...

Une Lévisienne résiliente partage son histoire

Une trentenaire originaire de Lévis atteinte d’une leucémie rare, Mélissa Lefebvre Fontaine, a créé une page Facebook afin de sensibiliser la population. Souhaitant faire bouger les choses pour la recherche sur le cancer ainsi que le don de sang, de moelle osseuse et de cordon ombilical, la Lévisienne a reçu un retour positif sur ses réseaux sociaux.

Deux feux prennent naissance dans des garages

Les pompiers du Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) ont connu un matin occupé ce 27 janvier. Ils ont été appelés à intervenir à deux reprises alors qu’un feu a pris naissance dans un garage attaché à une maison de Charny ainsi qu’un autre également dans un garage attaché à une maison de Saint-Nicolas.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 11 janvier 2023

Je souhaite à notre députée des Chutes-de-la-Chaudière et ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron (1re photo), beaucoup de voyages à l’étranger pour nous faire rayonner et du succès dans tous vos divers dossiers.

Chronique historique - La Coopérative d’habitation de Lévis

La chronique historique d’octobre 2022 qui portait sur la Société de construction permanente de Lévis et de l’éphémère Société de construction mutuelle de Lévis nous permet de nous souvenir d’une expérience plus récente, soit celle de la Coopérative d’habitation de Lévis aux débuts des années 1950. Projet qui fera sortir de terre un quartier complet sur les hauteurs de Lévis.

Effectif infirmier en hausse en Chaudière-Appalaches

Au 31 mars 2022, Chaudière-Appalaches comptait 3 % plus d’infirmiers et d’infirmières en emploi par rapport à la même période l’an dernier. C’est le double du taux pour l’ensemble du Québec (1,5 %). C’est l’une des informations qui ressort du plus récent portrait statistique présenté le 22 novembre par l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (OIIQ).