Carmen Genest a chanté le 8 août au festival de jazz de Lévis.

La chanteuse avait disparu de la scène depuis deux ans. Carmen Genest a fait son grand retour sur la scène du Festival Jazz etcetera, qui se tenait du 8 au 11 août dans le Vieux-Lévis. Atteinte, d’une paralysie partielle des cordes vocales, la Lévisienne a du réapprendre à utiliser sa voix.

Un timbre puissant perce la nuit, celui de Carmen Genest en concert sur la grande scène du Festival Jazz etcetera, le 8 août dernier. Accompagnée des musiciens de l’ensemble Joël et les Outsiders, la chanteuse a repris les grands succès de la musique soul des années 1970, avec Stevie Wonder, Aretha Franklin, James Brown, et aussi des pièces plus récentes de Bruno Mars, le tout en mariant le jazz fusion, le funky, le blues et le swing.

Les retrouvailles avec la scène et les spectateurs se sont bien passées à la grande joie de la chanteuse, qui a passé une soirée «fantastique». «On était bien, il faisait beau, la foule était là. On est vraiment contents de notre performance», se réjouit Carmen Genest au lendemain du concert.

C’est comme si la chanteuse ne s’était jamais éloignée de la scène. «Je me sentais bien. J’étais chez nous et je sentais que dans la foule, il y a des gens qui m’aiment. Donc, ça donne beaucoup d’énergie», partage-t-elle avec bonheur. 
C’est à l’invitation de son complice Joël Thibault, que Carmen Genest est remontée sur les planches. Programmé au festival, le musicien avec qui elle avait déjà travaillé et qu’elle compte parmi ses amis, lui a proposé de créer un nouveau spectacle. 

«À partir du moment où je me suis dis, je reviens, je n’ai pas fait de compromis et choisi que des chansons que j’aime, dont plusieurs que je n’avais jamais fait. Que du bonheur et du plaisir», confie-t-elle.
La musique soul, c’est celle avec laquelle elle a grandi. La musique qui la faisait vibrer jeune fille quand elle regardait la cassette des Blues Brothers et que la chanteuse a ensuite eu envie d’interpréter. 

«Je viens d’un rang. Chez moi, à Saint-Jean-Chrysostome, il n’y avait pas de câble, rien. Mais on avait un lecteur de VHS avec des cassettes. L’une d’elle, c’est le film des Blues Brothers dans lequel passent Aretha Franklin, James Brown, plein d’artistes de soul. Je l’ai écouté en boucle pendant des années!»

Des cordes vocales qui ne bougent plus

Il y a un an et demi, Carmen commence à avoir des difficultés à avaler. Elle passe alors un examen médical. «Ils passent une caméra par le nez et il nous font chanter dans le bureau du médecin», raconte-t-elle. Une partie de ses cordes vocales ne bouge plus.

«Depuis deux ans, il y a des notes qui n’existaient plus dans ma voix, sans que je sache pourquoi. C’est assez décourageant. J’ai ralenti, jusqu’à abandonner l’idée de chanter», se souvient-elle.

L’artiste craint d’être atteinte d’une maladie dégénérative, mais ce diagnostic est très vite éliminé. L’explication est mécanique. «On a eu des années difficiles et des épreuves. J’ai tenu, j’ai ravalé. Il y en a qui développent autre chose, moi, ça a été ça.»

La chanteuse participe à un spectacle, malgré son manque de confiance en elle et s’étonne de ce qu’elle parvient à réaliser. «Le lendemain, je me suis dit, pourquoi pas essayer de réapprendre moi-même.» Celle qui a aussi été professeure de chant connaît ses mécanismes, s’exerce et parvient à «replacer» sa voix, comme on réapprend à marcher. 

«Il faut accepter de prendre son temps pour avancer, ne pas forcer les choses. Le temps d’arrêt que j’ai pris, je ne le regrette pas. Si au départ, je m’étais entêtée, je pense que ça n’aurait pas fonctionné. J’ai accepté que ça n’allait plus être comme avant et j’ai recommencé.» Certaines cordes vocales ne bougent plus, mais n’empêchent plus Carmen de chanter. 

Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Pénurie de laine pour les tricoteuses au grand cœur

Depuis 2001, un groupe de tricoteuses bénévoles se réunit tous les mardis au Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière (CABBLL) dans le secteur Lauzon afin de remettre leurs tricots à 21 organismes du territoire de Lévis, Bellechasse et Lotbinière qui viennent en aide aux gens dans le besoin. Cependant, les 110 tricoteuses font face à un défi depuis trois hivers, les dons de laine se f...

Les fournisseurs de la Davie déjà à pied d’œuvre

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

Une bourse d’honneur pour le Bunker de la science

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

La voix de Laurie Drolet séduit Coeur de pirate

La Lévisienne Laurie Drolet a impressionné lors de son audition à l'aveugle à La Voix, télédiffusée le 9 février. Tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a finalement décidé de joindre l'équipe de Coeur de pirate.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Des travailleurs d’ici aideront des Guatémaltèques

Dix employés de la Maison Louise-Élisabeth de Lévis, une résidence gérée par Cogir Immobilier qui accueille 130 religieuses des Sœurs de la Charité de Saint-Louis-de-France, s’envoleront pour le Guatemala à la fin mars. Pendant une semaine, ils effectueront un voyage humanitaire dans ce pays d’Amérique centrale pour effectuer divers travaux dans un orphelinat.

Conseil en bref : la Ville met fin au projet Rabaska

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 27 janvier dernier.