Les grandes façades de l’édifice compteront de nombreuses fenêtres. CRÉDIT : ATELIER TAG

La conception du projet de l’agrandissement du Centre culturel de Lévis a été confiée à l’Atelier TAG de Montréal à l’issue d’un concours d’architecture. Les travaux pour réaliser l’investissement de 9 M$ commenceront en 2021.

Le nouveau bâtiment du Centre culturel de Lévis aura une forme triangulaire. Le site, un promontoire situé hors de la trame urbaine, permet en effet une implantation au cœur du paysage qui devient une des matières du lieu.

«On ne voulait pas que le bâtiment ait nécessairement une frontalité, car les gens vont arriver aussi bien par l’arrière que l’avant. Il n’y a pas de devant ou de côté, car c’est un site sur 360°», illustre Manon Asselin, architecte et cofondatrice de l’Atelier TAG.

La forme triangulaire, avec ses façades étirées au maximum, permet aussi de faire entrer plus de lumière naturelle à l’intérieur du bâtiment grâce à davantage de percées visuelles sur l’extérieur. 96 % des salles possèderont des fenêtres.

«On a modifié la coupe du bâtiment par rapport au modèle théorique qui superposait de façon assez traditionnelle un programme par dessus l’autre. On les a plutôt fait interpénétrer», présente Manon Asselin. Cette disposition permettra de favoriser un accès universel à tous les usagers grâce à une entrée de plein pied aux deux écoles. 

«Ce n’est pas juste un accès sans obstacles où ceux qui ont un problème passent par là et monsieur et madame Tout-le-monde passent de l’autre côté. On pense que c’est important que tout le monde ait le même point d’entrée, la même dignité», partage l’architecte.

Les écrins de béton qui abritent les studios de danse sont rectangulaires, alors que l’école de musique est triangulaire. «À la jonction de ces deux géométries, on a des espaces libres qui pourront être investis», prévoit-elle. 

L’Atelier TAG a porté une attention toute particulière à «ces entre-deux qui ne sont pas des espaces programmés, mais sont super importants pour la communauté».

«Les étudiants en musique s’assoient ensemble, parlent, jam. Les danseurs sortent, attendent, s’étirent, mettent les chaussons de ballet. Et les parents attendent. Ils investissent beaucoup dans leurs enfants. C’est important de ne pas donner seulement un aspect fonctionnel, mais d’offrir un lieu de rencontre.»

L’agrandissement du Centre culturel de Lévis a été conçu par l’Atelier TAG, de Montréal, un bureau spécialisé et reconnu dans la création de bâtiments publics culturels d’envergure.

Un choix unanime

Le lauréat a été désigné au terme d’un concours d’architecture. Les directrices de l’école de musique l’Accroche Notes et l’école de danse Élédanse ont pris part à l’ensemble du processus de sélection.

C’est un choix unanime fait par les membres du jury qui ont estimé que la «proposition répond d’une façon particulièrement juste à la plupart des critères de jugement». 

«Il s’agit d’une première pour la Ville de Lévis fusionnée! Il faut remonter avant la fusion pour la tenue d’un concours d’architecture, soit celui de l’agrandissement de L’Anglicane en 1999», a déclaré le maire de Lévis, Gilles Lehouillier.

La Ville a tenu un concours d’architecture parce qu’elle a bénéficié d’une aide financière du ministère de la Culture et des Communications (MCC) dans le cadre d’un projet de construction de 5 M$ et plus. 

Un projet financé aux deux tiers par la Ville

Le coût du projet est de 9 M$. La contribution de la Ville est de 6 150 000 $, une somme importante pour laquelle il a fallu attendre «la bonne année pour le passer» dans le budget pour maintenir l’équilibre entre les dépenses et les gros projets, explique Gilles Lehouillier qui s’attendait à un financement public plus important et déplore la faiblesse de la subvention. «On a dû retarder le processus d’au moins un an, pour être sûr d’être assez solide pour le faire», admet-il.

Pour sa part, le MCC a octroyé une subvention de 2,8 M$. Les deux organismes concernés par le projet d’agrandissement participent aussi à l’effort de financement à la hauteur de 50 000 $ pour les équipements spécialisés.

L’agrandissement du Centre culturel de Lévis, d’une superficie de 2 700 mètres carrés, accueillera les deux écoles qui y seront relocalisées. Quatre studios de danse et 25 classes de musique seront construits. Ce nouveau centre de formation en danse et en musique logera également l’administration des deux écoles. 

Le chantier doit débuter en avril 2021 et se terminer en mai 2022.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Une maison des aînés et alternative à Saint-Étienne-de-Lauzon

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, accompagnée de Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, a annoncé la création d’une maison des aînés et alternative dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon au prolongement de l’avenue Albert-Rousseau, le 28 juillet.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter

Sept personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs continue d'augmenter. Au Québec, le dernier bilan fait état de 145 nouveaux cas.

COVID-19 : de nouveaux cas dans la région

Quatre nouveaux cas infectés de nouveau coronavirus ont été répertoriés sur le territoire de la Chaudière-Appalaches recensent les données des dernières 24 heures au Québec, ce 2 août. Au total, 141 cas ont été ajoutés au compteur dans l’ensemble de la province.