Une cérémonie privée a été tenue afin de souligner la livraison du NGCC Jean Goodwill à la Garde côtière canadienne. CRÉDIT : CHANTIER DAVIE CANADA

La ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Bernadette Jordan, et le commissaire de la Garde côtière canadienne, Mario Pelletier, ont souligné, lundi, la livraison du NGCC Jean Goodwill, le deuxième de trois brise-glaces provisoires de taille moyenne, à s'ajouter à la flotte après avoir terminé les travaux de radoub et de conversion au chantier naval lévisien Davie.

Les travaux ont été réalisés dans le cadre du troisième pilier de la Stratégie nationale de construction navale, qui concerne la réparation, le radoub et l'entretien des navires. Les travaux effectués sur les trois brise-glaces provisoires de taille moyenne ont permis de créer et de maintenir directement plus de 450 emplois chez Davie.

Rappelons qu'en août 2018, le gouvernement du Canada, au nom de la Garde côtière canadienne, a attribué au chantier naval Davie un contrat de 610 M$ pour l'acquisition de trois brise-glaces, et des travaux de préparation du premier navire pour le service dans la Garde côtière canadienne. Le premier des trois brise-glaces, le NGCC Captain Molly Kool, est entré en service à la fin de 2018. Le troisième brise-glace, le NGCC Vincent Massey, devrait se joindre à la flotte en 2021. Les trois brise-glaces feront partie de la flotte nationale de la Garde côtière canadienne, qui exerce des fonctions de déglaçage dans le Canada atlantique, le Saint-Laurent et les Grands Lacs pendant l'hiver, et dans l'Arctique pendant l'été. En plus du déglaçage, le navire appuiera d'autres programmes de la Garde côtière canadienne, comme les programmes de recherche et sauvetage et d'intervention environnementale.

Les travaux de conversion et de radoub effectués sur le NGCC Jean Goodwill ont consisté à améliorer les capacités de déglaçage et l'endurance, à moderniser le système de contrôle de la propulsion, à mettre à niveau l'électronique de navigation et de communication, à améliorer la cuisine, et à augmenter la capacité d'hébergement de l'équipage. Le NGCC Jean Goodwill sera basé à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, et devrait commencer à participer aux opérations de déglaçage au début de 2021. 

Le NGCC Jean Goodwill est nommé en l'honneur de feu Jean Goodwill, officier de l'Ordre du Canada. En 1954, cette infirmière crie de la communauté de la Première Nation de Little Pine, en Saskatchewan, est devenue la première femme autochtone de la Saskatchewan à terminer un programme de soins infirmiers. Jean Goodwill est également une membre fondatrice de l'Association des infirmières et infirmiers autochtones du Canada, et une pionnière contemporaine des services de santé publique pour les peuples autochtones.

«Davie, notre personnel et nos fournisseurs sont fiers de livrer le NGCC Jean Goodwill à notre précieux partenaire. Correspondant à la toute première conversion complète dans le cadre du programme de trois brise-glaces de taille moyenne, le Jean Goodwill va désormais servir le Canada avec distinction aux côtés du capitaine du NGCC Captain Molly Kool. Le programme des brise-glaces de taille moyenne est le plus grand ajout de capacité de brise-glace en une génération, générant directement plus de 450 emplois bien rémunérés», a notamment souligné James Davies, président-directeur général, chantier naval Davie.

Les plus lus

Le parc de la Pointe-Benson ouvrira en 2022

L’aménagement du parc de la Pointe-Benson débutera au printemps prochain. Les nouvelles installations, qui ouvriront au public en 2022, ont été redessinées depuis le dévoilement du premier projet afin de mieux s’adapter à l’environnement naturel des lieux.

Le Grenier amorce le réaménagement de ses futurs locaux

C’est le 4 janvier dernier que les travaux permettant le réaménagement du sous-sol de l’église Christ-Roi en vue du déménagement du Comptoir alimentaire Le Grenier à cet endroit se sont amorcés. Le Journal de Lévis a eu droit, le 28 janvier, à une visite du chantier.

Quelques assouplissements aux mesures sanitaires en Chaudière-Appalaches

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 2 février, que certains assouplissements apportés aux mesures sanitaires entreront en vigueur partout dans la province, le 8 février prochain. Cependant, la Chaudière-Appalaches demeure une zone rouge et les résidents de la région devront encore respecter plusieurs mesures, dont le couvre-feu en vigueur de 20h à 5h.

Rapport d’enquête du Manoir Liverpool rendu public «sous peu»

À la suite de son enquête interne concernant les manquements du Manoir Liverpool de Lévis lors du printemps 2020, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 3 février dernier, que son rapport sera rendu public «sous peu». Également, les exploitants de la résidence privée pour aînés (RPA) sont en processus de vente de l’établissement.

Des sacs réconfortants distribués dans Bellechasse

Près de 5 200 sacs réconfortants seront distribués dans les écoles, les CPE, les garderies et quelques organismes du territoire de Bellechasse à la fin du mois de février.

COVID-19: moins de 40 cas en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et de Services sociaux de Chaudière-Appalaches fait état de 38 nouveaux cas de COVID-19 sur le territoire au cours des 24 dernières heures. Cela porte le total de personnes infectées depuis le début de la pandémie à 11 380.

Remontée des nouveaux cas dans la région

Au cours des 24 dernières heures, 65 personnes en Chaudière-Appalaches ont contracté la COVID-19. Selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), ce sont 11 112 personnes qui ont contracté la maladie depuis le début de la pandémie.

COVID-19 : baisse importante des nouveaux cas, mais deux décès supplémentaires enregistrés

Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), le nombre de nouveaux cas de COVID-19 confirmés a connu une importante baisse comparativement à mardi, alors que 33 résidents de la région ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le virus. Toutefois, comme lors des deux dernières journées, le CISSS-CA a confirmé que deux autres ...

COVID-19 : encore moins de 40 nouveaux cas dans la région

Comme hier, moins de 40 nouveaux cas de COVID-19 ont été confirmés en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 36 résidents de la région ont appris mercredi qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.

COVID-19 : 42 nouveaux cas et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

Comme lors de plusieurs journées de la semaine dernière, une quarantaine de résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris lundi qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a annoncé, dans son plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie, qu'une autre personne demeurant dans la région a perdu son combat contre la mal...