Le 11 novembre, Martin Samson a réalisé son 500e don. �CRÉDIT : COURTOISIE

À 29 ans, Martin Samson a réalisé le 11 novembre dernier son 500e don de produits sanguins chez Héma-Québec. Le Lévisien donne toutes les deux semaines ses plaquettes depuis sa majorité. Il aimerait devenir le plus jeune donneur à atteindre le cap des 1 000 dons.

Le jour de ses 18 ans, Martin Samson donne pour la première fois son sang au centre des donneurs de sang Globule de Sainte-Foy.

«Je me suis toujours dit, le jour de mes 18 ans, j’irai donner mon sang. Je trouvais ça cool de pouvoir le faire. C’est un des privilèges qu’on a à 18 ans. Oui, tu peux boire de l’alcool ou faire d’autres choses liées à la majorité. Mais donner du sang, c’est vraiment quelque chose que je voulais essayer. J’ai eu la piqûre», plaisante le Lévisien.

Après deux dons de sang, à 56 jours d’intervalle, Héma-Québec lui propose de donner des plaquettes. «Ils me l’ont proposé, car j’étais un bon candidat pour ce type de don grâce à mon groupe sanguin, A+. C’est un groupe qu’ils recherchent pour les plaquettes», explique le jeune homme qui est ingénieur en mécanique du bâtiment à Québec.

Pour prélever les plaquettes, c’est la technique de l’aphérèse qui est utilisée. À l’aide d’un appareil branché directement au bras du donneur, les plaquettes sont séparées pendant le don. L’appareil sépare les plaquettes du sang total et retourne les autres composants au donneur. Ce type de don peut être fait 36 fois dans l’année, soit tous les 10 jours, mentionne Héma-Québec.

Une habitude ancrée dans son horaire

«C’est une habitude que j’ai prise, c’est ancré dans mon horaire, souligne Martin Samson. Depuis 11 ans, je donne toutes les deux semaines.» Avant la pandémie, le donneur allait faire son don en sortant du travail. Ce n’est pas le télétravail qui lui a fait perdre cette habitude puisqu’il y va désormais le mercredi matin à 8 heures.

«Ça va vite, car je fais des doubles dons. J’ai vraiment beaucoup de plaquettes et un bon volume sanguin. C’est comme si je faisais deux dons toutes les deux semaines. Alors, le compte augmente assez rapidement», raconte Martin Samson qui ajoute qu’avec la possibilité de faire un don de plasma en même temps, il peut même faire trois dons en un.

«Je donne beaucoup de produits sanguins et rapidement. Ça me prend seulement 40 à 45 minutes, mais ça peut prendre jusqu’à une heure ou une heure et demie.» Une performance qui lui permet d’espérer être le plus jeune donneur à atteindre les 1 000 dons. «C’est un défi personnel qu’on se lance. On veut se rendre le plus loin possible et voir le record qu’on peut atteindre.»

«C’est une belle cause et ces dons sont très importants. Au final, tout ce que ça demande, c’est un peu de temps, partage-t-il avec un sentiment d’accomplissement et de fierté. Toutes les 80 secondes, un don de sang est nécessaire. C’est un petit geste facile à faire qui peut grandement changer la vie des gens.»

Influencé par son exemple, son père qui était déjà donneur de sang, donne également ses plaquettes. Même si personne dans sa famille n’a besoin des dons pour vivre, lui voit son geste comme «un engagement» qu’il voulait prendre. «Et ça a perduré.»

«C’est valorisant. Héma-Québec organise des soirées de reconnaissance des donneurs qui ont fait 100, 200 dons ou plus. On rencontre des donneurs, comme ceux qui ont fait plus de 1 000 dons. Ce sont tous les gens normaux. N’importe qui peut le faire.»

Les plus lus

Le parc de la Pointe-Benson ouvrira en 2022

L’aménagement du parc de la Pointe-Benson débutera au printemps prochain. Les nouvelles installations, qui ouvriront au public en 2022, ont été redessinées depuis le dévoilement du premier projet afin de mieux s’adapter à l’environnement naturel des lieux.

Le Grenier amorce le réaménagement de ses futurs locaux

C’est le 4 janvier dernier que les travaux permettant le réaménagement du sous-sol de l’église Christ-Roi en vue du déménagement du Comptoir alimentaire Le Grenier à cet endroit se sont amorcés. Le Journal de Lévis a eu droit, le 28 janvier, à une visite du chantier.

Quelques assouplissements aux mesures sanitaires en Chaudière-Appalaches

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 2 février, que certains assouplissements apportés aux mesures sanitaires entreront en vigueur partout dans la province, le 8 février prochain. Cependant, la Chaudière-Appalaches demeure une zone rouge et les résidents de la région devront encore respecter plusieurs mesures, dont le couvre-feu en vigueur de 20h à 5h.

Rapport d’enquête du Manoir Liverpool rendu public «sous peu»

À la suite de son enquête interne concernant les manquements du Manoir Liverpool de Lévis lors du printemps 2020, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 3 février dernier, que son rapport sera rendu public «sous peu». Également, les exploitants de la résidence privée pour aînés (RPA) sont en processus de vente de l’établissement.

Des sacs réconfortants distribués dans Bellechasse

Près de 5 200 sacs réconfortants seront distribués dans les écoles, les CPE, les garderies et quelques organismes du territoire de Bellechasse à la fin du mois de février.

COVID-19: moins de 40 cas en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et de Services sociaux de Chaudière-Appalaches fait état de 38 nouveaux cas de COVID-19 sur le territoire au cours des 24 dernières heures. Cela porte le total de personnes infectées depuis le début de la pandémie à 11 380.

Remontée des nouveaux cas dans la région

Au cours des 24 dernières heures, 65 personnes en Chaudière-Appalaches ont contracté la COVID-19. Selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), ce sont 11 112 personnes qui ont contracté la maladie depuis le début de la pandémie.

COVID-19 : baisse importante des nouveaux cas, mais deux décès supplémentaires enregistrés

Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), le nombre de nouveaux cas de COVID-19 confirmés a connu une importante baisse comparativement à mardi, alors que 33 résidents de la région ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le virus. Toutefois, comme lors des deux dernières journées, le CISSS-CA a confirmé que deux autres ...

COVID-19 : encore moins de 40 nouveaux cas dans la région

Comme hier, moins de 40 nouveaux cas de COVID-19 ont été confirmés en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 36 résidents de la région ont appris mercredi qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.

COVID-19 : 42 nouveaux cas et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

Comme lors de plusieurs journées de la semaine dernière, une quarantaine de résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris lundi qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a annoncé, dans son plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie, qu'une autre personne demeurant dans la région a perdu son combat contre la mal...