Marguerite Blais et Marc Picard avaient annoncé cet été la construction d'une maison des aînés à Saint-Étienne. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE - ARCHIVES

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la Chaudière-Appalaches, Marie-Eve Proulx, et le député des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, ont annoncé lancement des travaux de construction de la maison des aînés et alternative de Lévis, le 24 novembre. Rappelons que l’édifice qui apparaîtra sur la nouvelle partie de l’avenue Albert-Rousseau à Saint-Étienne-de-Lauzon permettra de créer 120 places en chambre individuelle avec toilette et douche adaptée. La maison des aînés et alternative lévisienne sera constituée de 10 unités de vie de 12 places chacune. 96 de ces places seront réservées aux aînés et 24 autres seront destinées aux adultes ayant des besoins spécifiques. Le projet représente un investissement de 62,3 M$, assumé entièrement par le gouvernement du Québec, et les travaux devraient être complétés d’ici l’automne 2022. La Société québécoise des infrastructures est le gestionnaire du projet. La construction de maison des aînés à travers la province était un engagement de la Coalition avenir Québec lors des élections provinciales en 2018. D’ici les prochaines élections en 2022, 2 600 places en maisons des aînés seront livrées, selon Québec. Par ce nouveau type d’hébergement pour les aînés et les adultes ayant des besoins spécifiques, le gouvernement caquiste veut notamment favoriser les contacts humains ainsi qu’un mode de vie plus actif, entre autres grâce à un accès à des espaces extérieurs aménagés et à des installations intérieures mieux adaptées aux besoins des résidents et de leurs proches. «Par son appui à ce projet, le gouvernement démontre qu’il a à cœur de répondre aux besoins des personnes en perte d’autonomie et de leurs proches de notre région, en matière d’hébergement et de soins de longue durée. Il s’agit d’un véritable gain pour la qualité de vie des gens d’ici, et je me réjouis de savoir que d’ici peu, 120 personnes pourront en bénéficier, près des leurs, en plein cœur de leur communauté», a ainsi souligné Marc Picard, dans le communiqué de presse publié afin d’annoncer le début des travaux.

Rappelons que l’édifice qui apparaîtra sur la nouvelle partie de l’avenue Albert-Rousseau à Saint-Étienne-de-Lauzon permettra de créer 120 places en chambre individuelle avec toilette et douche adaptée.

La maison des aînés et alternative lévisienne sera constituée de 10 unités de vie de 12 places chacune. 96 de ces places seront réservées aux aînés et 24 autres seront destinées aux adultes ayant des besoins spécifiques. Le projet représente un investissement de 62,3 M$, assumé entièrement par le gouvernement du Québec, et les travaux devraient être complétés d’ici l’automne 2022. La Société québécoise des infrastructures est le gestionnaire du projet.

La construction de maison des aînés à travers la province était un engagement de la Coalition avenir Québec lors des élections provinciales en 2018. D’ici les prochaines élections en 2022, 2 600 places en maisons des aînés seront livrées, selon Québec.

Par ce nouveau type d’hébergement pour les aînés et les adultes ayant des besoins spécifiques, le gouvernement caquiste veut notamment favoriser les contacts humains ainsi qu’un mode de vie plus actif, entre autres grâce à un accès à des espaces extérieurs aménagés et à des installations intérieures mieux adaptées aux besoins des résidents et de leurs proches.

«Par son appui à ce projet, le gouvernement démontre qu’il a à cœur de répondre aux besoins des personnes en perte d’autonomie et de leurs proches de notre région, en matière d’hébergement et de soins de longue durée. Il s’agit d’un véritable gain pour la qualité de vie des gens d’ici, et je me réjouis de savoir que d’ici peu, 120 personnes pourront en bénéficier, près des leurs, en plein cœur de leur communauté», a ainsi souligné Marc Picard, dans le communiqué de presse publié afin d’annoncer le début des travaux.

Les plus lus

COVID-19: moins de 40 cas en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et de Services sociaux de Chaudière-Appalaches fait état de 38 nouveaux cas de COVID-19 sur le territoire au cours des 24 dernières heures. Cela porte le total de personnes infectées depuis le début de la pandémie à 11 380.

COVID-19 : une première depuis le 8 septembre

La chute du nombre de nouveaux cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches se poursuit. Pour la première fois depuis le début de l’année et depuis le 8 septembre 2020, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a recensé moins de 10 nouvelles infections à la COVID-19 au cours des 24 dernières heures. Le CISSS-CA en a comptabilisé 5.

COVID-19 : encore moins de 40 nouveaux cas dans la région

Comme hier, moins de 40 nouveaux cas de COVID-19 ont été confirmés en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 36 résidents de la région ont appris mercredi qu'ils avaient été infectés par le coronavirus.

COVID-19 : encore peu de nouveaux cas découverts en Chaudière-Appalaches

Seulement 14 personnes demeurant dans la région ont appris jeudi qu'ils avaient contracté la COVID-19, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie préparé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : 42 nouveaux cas et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

Comme lors de plusieurs journées de la semaine dernière, une quarantaine de résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris lundi qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a annoncé, dans son plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie, qu'une autre personne demeurant dans la région a perdu son combat contre la mal...

COVID-19 : moins de 20 nouveaux cas en 24 heures

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a signalé l’apparition de 17 nouveaux cas de COVID-19 au cours des 24 dernières heures. Cela porte le total de personnes infectées en Chaudière-Appalaches, depuis le début de la crise sanitaire, à 11 643.

COVID-19 : le CISSS-CA se prépare pour le début de la campagne de vaccination massive

Comme annoncé le 23 février par le premier ministre du Québec, François Legault, la campagne de vaccination massive contre la COVID-19 s'amorcera bientôt. Ainsi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) mettra en branle sur le territoire la première étape de l'opération, qui s'amorcera dans la semaine du 1er mars qui vise exclusivement les personnes de 8...

COVID-19 : les nouveaux cas continuent de grimper en Beauce

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 recensent 57 nouveaux cas infectés en Chaudière-Appalaches, dont 38 proviennent de la région de la Beauce, ce 13 février. Un résident de la Chaudière-Appalaches a également perdu la vie en raison de la maladie hier.

Un centre de vaccination prêt à recevoir les citoyens

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a ouvert les portes de son centre de vaccination massif de Lévis, le 25 février dernier. Le Journal de Lévis a donc pu découvrir comment se passera l’expérience des visiteurs du site établi au Centre des congrès de Lévis ainsi que les coulisses de l’importante chaîne logistique nécessaire afin de mener la campagne...

Boulevard Jean-Garon : les entrepreneurs pas chauds à l'idée

Par voie de communiqué, la Chambre de commerce de Lévis (CCL) a dévoilé, le 23 février, les résultats d'un sondage mené plus tôt ce mois-ci auprès des dirigeants d'entreprises situées sur la route du Président-Kennedy afin de connaître leur opinion sur la possibilité d'un changement de nom de la portion lévisienne de l'artère. 78 % des répondants ont alors manifesté leur opposition à tout changeme...