Jean-Yves Goineau espère amasser au moins 15 000$ pour la MSPL via le Défi vélo du Littoral cette année.� Photo : Courtoisie

Chantal Brochu, Sylvie Cayouette, Denis Girard, Jean-Yves Goineau, Marie-Chantal Laroche ainsi que Michel Turgeon parcourront plus de 500 kilomètres entre l’Assemblée nationale de Québec et le Parlement d’Ottawa afin de récolter des fonds pour soutenir la mission de la Maison de soins palliatifs du Littoral (MSPL), jusqu’au 13 septembre prochain.

Rappelons d’emblée que l’an dernier, M. Goineau a effectué un défi semblable avec ses trois acolytes et amis, Ghyslain Bergeron, Richard Carrier et Yvan Laurin. Les quatre cyclistes âgés de 65 à 70 ans avaient parcouru environ 600 kilomètres entre Kamouraska et Percé à vélo pour la cause de la MSPL.

«À la suite de la première aventure, j’ai relancé l’idée de reprendre ce défi. Personnellement, c’est devenu mon donner au suivant parce que j’ai découvert la cause de la MSPL et j’ai voulu continuer de m’y impliquer», partage Jean-Yves Goineau.

C’est au début de l’année que le Lévisien retraité a lancé un appel à tous auprès de ses amis et les membres du Club de curling des Etchemins. C’est ainsi que l’équipe de six cyclistes lévisiens s’est formée.

De plus, des partenaires se sont joints à l’événement afin de soutenir financièrement l’équipe. Via Capital Select ainsi que le Groupe Maurice ont offert un don monétaire et le Groupe Paquet Nissan a également fourni la voiture-balai ainsi que la remorque qui accompagneront les six cyclistes tout au long de leur parcours.

«Ce qui était au tout début une aventure de quatre chums prend une tangente plus grande encore», soutient M. Goineau.

Un événement annuel

Si l’an dernier le défi en était à sa première édition et se nommait Défi vélo Gaspésie, il en est à sa deuxième cette année et a changé de nom pour Défi vélo du Littoral.

«J’aimerais que le Défi vélo du Littoral devienne un événement annuel et qu’il continue de prendre de l’ampleur au fil des années. J’aimerais qu’on puisse réussir à bâtir quelque chose qui peut se perpétuer dans le temps», explique le Lévisien.

C’est avec ce désir de créer une tradition autour de cet événement que Jean-Yves Goineau a invité son entourage à le suivre dans ce défi qui devrait maintenant être annuel.

L’an dernier, les quatre amis s’étaient fixés comme objectif d’amasser 2 500 $ pour la MSPL. Ils avaient dû réviser ce montant qui a finalement atteint plus de 15 000 $. Cette année, M. Goineau espère amasser au moins 15 000 $. Au moment d’écrire ces lignes, plus de 12 000 $ avaient déjà été amassés.

«C’est important de soutenir la mission de la MSPL qui est encore peu connue pour les personnes qui n’ont jamais eu besoin de ses services. C’est quand j’ai su que l’organisme opérait majoritairement avec les dons qu’il récoltait dans l’année que j’ai voulu mettre l’épaule à la roue», souligne le Lévisien.

Ainsi, les six cyclistes lévisiens ont entamé leur périple le 5 septembre dernier, eux qui partaient de la Colline parlementaire de Québec. Selon leur itinéraire, le groupe devrait arriver au parlement d’Ottawa le 13 septembre en après-midi.

Pour suivre le Défi vélo du Littoral, consultez la page Facebook Défi vélo du littoral. Pour participer à l’activité de financement, vous pouvez visiter le bit.ly/3wLfIoO.

Les plus lus

Une fleur généreuse

La filiale 12 Commandeur Alphonse-Desjardins de la Légion royale canadienne a remercié les citoyens et les entreprises qui ont participé à la campagne du coquelicot 2022, une initiative qui a connu un beau succès.

Agir pour réduire les risques de troubles neurocognitifs

Dans le cadre du mois de l’Alzheimer en janvier, la Société Alzheimer de Chaudière-Appalaches ainsi que la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer (FQSA) ont tenu à rappeler que les citoyens peuvent mettre en place des mesures pour s’attaquer aux facteurs de risque modifiables des maladies neurocognitives.

Raviver la flamme de la mobilisation

C’est sous le thème «Retrouvons le sourire» que s’est déroulé un rendez-vous des citoyens-locataires de Chaudière-Appalaches, le 15 octobre dernier. Près d’une trentaine de locataires à faible revenu provenant de plusieurs MRC de la Chaudière-Appalaches «ont eu l’occasion de raviver leur flamme de la mobilisation et de la participation citoyenne dans leur milieu de vie».

Webinaire sur le vieillissement en ruralité

Cochercheuse principale du projet de Laboratoire vivant MOSAIC, de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), avec la professeure Lily Lessard, la docteure Michèle Morin (sur la photo) présentera un webinaire sur le thème «L’aîné villageois : secrets et défis du vieillir et du prendre soin en ruralité» le mardi 31 janvier, de 9h à 10h30.

Québec soutient un projet de la Maison de la Famille Rive-Sud

«Dans le but d’offrir un meilleur soutien aux familles québécoises en situation de vulnérabilité», la ministre de la Famille, Suzanne Roy, a dévoilé, le 19 janvier, les noms des organismes retenus en lien avec le projet pilote sur les retombées du travail de proximité auprès des familles isolées dans une communauté. Ainsi, 50 organismes communautaires liés à la famille et centres de pédiatrie soci...

Charny se mobilise pour ses familles ukrainiennes

Depuis cet été, plusieurs citoyens de Charny, sous l’impulsion de Nathalie Pelletier et Daniel Saindon, travaillent à réunir divers objets de la vie quotidienne et de la nourriture pour supporter les familles ukrainiennes qui se sont réfugiées ou se réfugieront dans la région à la suite de l’invasion russe de leur pays. Le tout s’est matérialisé en un véritable élan de générosité qui fait la diffé...

La Fondation du Sixième propose une nouvelle conférence

La Fondation du Sixième proposera une conférence du nouveau directeur général de la Ville de Lévis, Stéphane Lafaut, le 22 février prochain, en présence au Mess des officiers de Pointe-à-Carcy à Québec et également par visioconférence.

L’AQPS invite à oser parler de suicide avec les proches

C’est sous le thème «Mieux vaut prévenir que mourir. Ose parler du suicide.» que l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) a lancé la 33e Semaine nationale de prévention du suicide, qui est en cours jusqu’au 11 février.