Les dirigeants de la FADOQ ont récemment rencontré les représentants des clubs lévisiens.� Photo : Courtoisie

Comme à leur habitude, les dirigeants de la FADOQ - Régions de Québec et Chaudière-Appalaches profitent de la fin de l’été pour aller à la rencontre des représentants des clubs de la région avant la reprise de leurs activités. Le 7 septembre, les délégués des clubs lévisiens ont notamment pu échanger avec les représentants de l’association régionale sur une reprise de leurs activités sans contrainte, une première depuis 2019.

Contrairement à 2020 et 2021 où les dirigeants de la FADOQ régionale avaient dû expliquer les mesures à prendre pour maintenir certaines activités malgré la pandémie, la rencontre du 7 septembre a permis à ces derniers d’inviter les clubs de la région à reprendre leurs activités comme avant la pandémie.

«Lors des deux dernières années, on avait dû mettre sur pause les activités ou en reprendre certaines en respectant plusieurs mesures sanitaires. Cet automne, on peut effectuer une reprise à 100 % sans mesure. La clientèle a vieilli et c’est sûr qu’il y a des gens craintifs en raison de la COVID, mais les gens ont aussi soif d’activités et on le voit avec les programmations mises en place par les clubs», a expliqué Ghislaine Côté-Bélanger, vice-présidente du conseil d’administration de la FADOQ – Régions de Québec et Chaudière-Appalaches.

Avec ce retour à la normale au sein des clubs FADOQ, l’association régionale espère que la reprise de toutes les activités offertes par ses clubs lui permettra de ramener d’anciens membres au bercail ainsi qu’attirer de nouvelles recrues. La réunion du 30 août a permis aux dirigeants de la FADOQ – Régions de Québec et Chaudière-Appalaches de présenter la campagne de promotion pour le recrutement qui sera bientôt mise en branle.

«On mise beaucoup sur ce retour à la normale pour attirer de nouveau des aînés vers nos clubs. Comme les clubs n’ont pas pu organiser beaucoup d’activités au cours des deux dernières années, certains membres ont affirmé que cela ne valait pas la peine de payer les coûts d’adhésion au cours des derniers mois. Mais en faisant exception des activités, la raison première pour se joindre à la FADOQ selon moi, c’est de pouvoir profiter de la force du réseau. La FADOQ, c’est la voix des aînés au Québec. Tout cela nous aide beaucoup à remotiver les troupes en vue des prochains mois», a lancé Mme Côté-Bélanger.

Faire connaître les priorités

Contrairement aux dernières années, les rencontres préparatoires de la FADOQ régionale permettent cette année à ses dirigeants de rappeler aux représentants de ses clubs l’impact politique de leurs membres, alors que les élections générales battent leur plein au Québec. Lors de la réunion du 7 septembre, les dirigeants du regroupement ont rappelé les demandes de la FADOQ aux partis et aux candidats en lice lors de l’actuelle campagne.

«Nos demandes sont regroupées sous quatre grands thèmes, soit la santé, les travailleurs d’expérience, la défense des droits ainsi que la fiscalité. Les politiciens savent que les aînés votent en masse et le réseau FADOQ est très écouté. On profite de nos rencontres préparatoires pour inviter nos membres à rappeler nos priorités électorales aux candidats lorsqu’ils les rencontreront», a conclu la vice-présidente de la FADOQ régionale.

Les plus lus

Une fleur généreuse

La filiale 12 Commandeur Alphonse-Desjardins de la Légion royale canadienne a remercié les citoyens et les entreprises qui ont participé à la campagne du coquelicot 2022, une initiative qui a connu un beau succès.

Agir pour réduire les risques de troubles neurocognitifs

Dans le cadre du mois de l’Alzheimer en janvier, la Société Alzheimer de Chaudière-Appalaches ainsi que la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer (FQSA) ont tenu à rappeler que les citoyens peuvent mettre en place des mesures pour s’attaquer aux facteurs de risque modifiables des maladies neurocognitives.

Raviver la flamme de la mobilisation

C’est sous le thème «Retrouvons le sourire» que s’est déroulé un rendez-vous des citoyens-locataires de Chaudière-Appalaches, le 15 octobre dernier. Près d’une trentaine de locataires à faible revenu provenant de plusieurs MRC de la Chaudière-Appalaches «ont eu l’occasion de raviver leur flamme de la mobilisation et de la participation citoyenne dans leur milieu de vie».

Webinaire sur le vieillissement en ruralité

Cochercheuse principale du projet de Laboratoire vivant MOSAIC, de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), avec la professeure Lily Lessard, la docteure Michèle Morin (sur la photo) présentera un webinaire sur le thème «L’aîné villageois : secrets et défis du vieillir et du prendre soin en ruralité» le mardi 31 janvier, de 9h à 10h30.

Québec soutient un projet de la Maison de la Famille Rive-Sud

«Dans le but d’offrir un meilleur soutien aux familles québécoises en situation de vulnérabilité», la ministre de la Famille, Suzanne Roy, a dévoilé, le 19 janvier, les noms des organismes retenus en lien avec le projet pilote sur les retombées du travail de proximité auprès des familles isolées dans une communauté. Ainsi, 50 organismes communautaires liés à la famille et centres de pédiatrie soci...

Charny se mobilise pour ses familles ukrainiennes

Depuis cet été, plusieurs citoyens de Charny, sous l’impulsion de Nathalie Pelletier et Daniel Saindon, travaillent à réunir divers objets de la vie quotidienne et de la nourriture pour supporter les familles ukrainiennes qui se sont réfugiées ou se réfugieront dans la région à la suite de l’invasion russe de leur pays. Le tout s’est matérialisé en un véritable élan de générosité qui fait la diffé...

La Fondation du Sixième propose une nouvelle conférence

La Fondation du Sixième proposera une conférence du nouveau directeur général de la Ville de Lévis, Stéphane Lafaut, le 22 février prochain, en présence au Mess des officiers de Pointe-à-Carcy à Québec et également par visioconférence.

L’AQPS invite à oser parler de suicide avec les proches

C’est sous le thème «Mieux vaut prévenir que mourir. Ose parler du suicide.» que l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) a lancé la 33e Semaine nationale de prévention du suicide, qui est en cours jusqu’au 11 février.