Photos : Manuel Cardenas

Le Musée ambulant de Québec a présenté un projet pilote artistique aux Résidences du Précieux-Sang de Lévis, le 1er septembre dernier. Les aînés y demeurant ont alors participé à une activité d’observation, de modelage et de réalité virtuelle.

Par Manuel Cardenas

La résidence lévisienne est le premier établissement à savourer cette expérience. Ce projet pilote a été développé dans les deux dernières années par le musée québécois et est divisé en trois parties.

«On va commencer par découvrir des sculptures de l’artiste Marie-Fauve Bélanger, par le toucher. On va discuter de l’expérience, de ce que ça évoque. Puis après avoir fait ça, on va créer notre propre modelage et on va aller vers la technologie en prenant ces créations et en les balayant avec notre scanneur 3D mobile qu’on va ensuite pouvoir envoyer dans le casque de réalité virtuelle. Finalement, on va être capable de continuer la création dans un univers immersible de réalité virtuelle», a expliqué la codirectrice du Musée ambulant de Québec, Sarah Bélanger-Martel.

Les personnes aînées, qui ont volontairement participé à cette présentation, ont été divisées en deux groupes pour prendre part à l’activité qui durait approximativement une heure. La codirectrice juge que l’activité a été un succès pour les deux ensembles.

«Ça a été vraiment intéressant! C’était des technologies vraiment loin de ce qu’ils connaissaient. Il y avait une belle excitation et une surprise. Je suis contente des commentaires que j’ai entendus, le public aîné est toujours très curieux, intéressé et ouvert. Les gens ont vraiment imaginé plein de choses comme des montagnes, des bottes, des voiliers, l’imaginaire était là!  Les adultes sont plus réticents, car ils pensent qu’ils ne sont pas bons en arts. Nous, on veut déconstruire ça. Mais aujourd’hui je suis surprise, car tout le monde a embarqué, tout le monde a créé un modelage, les gens se sont amusés. On a ri, c’était une belle expérimentation», a ajouté Mme Bélanger-Martel.

La responsable des activités et de l’animation des Résidences du Précieux-Sang, Sylvie Laliberté, y a également vu des retours positifs.

«Je suis très satisfaite, les gens ont osé sortir de leur zone de confort. La technologie pour eux, c’est loin. Ils n’y sont pas habitués. Ils semblent intéressés et contents», a-t-elle indiqué.

De Lévis à l’ensemble du Canada

La résidence pour aînés lévisienne a servi en quelque sorte de cobaye pour évaluer le projet. Le Musée ambulant envisage de présenter son atelier dans d’autresrésidences.

«On voudrait organiser une tournée de cette activité dans des résidences pour aînés, on cherche à l’adapter partout au Canada. On voudrait l’offrir aux personnes aînées, car pour eux, il n’y a pas juste l’art qui est moins accessible, mais aussi la technologie. On trouve que c’est une activité intéressante pour ce public, car il y a justement ces deux aspects inclusifs», a conclu Sarah Bélanger-Martel.

Les plus lus

Une fleur généreuse

La filiale 12 Commandeur Alphonse-Desjardins de la Légion royale canadienne a remercié les citoyens et les entreprises qui ont participé à la campagne du coquelicot 2022, une initiative qui a connu un beau succès.

Agir pour réduire les risques de troubles neurocognitifs

Dans le cadre du mois de l’Alzheimer en janvier, la Société Alzheimer de Chaudière-Appalaches ainsi que la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer (FQSA) ont tenu à rappeler que les citoyens peuvent mettre en place des mesures pour s’attaquer aux facteurs de risque modifiables des maladies neurocognitives.

Raviver la flamme de la mobilisation

C’est sous le thème «Retrouvons le sourire» que s’est déroulé un rendez-vous des citoyens-locataires de Chaudière-Appalaches, le 15 octobre dernier. Près d’une trentaine de locataires à faible revenu provenant de plusieurs MRC de la Chaudière-Appalaches «ont eu l’occasion de raviver leur flamme de la mobilisation et de la participation citoyenne dans leur milieu de vie».

Webinaire sur le vieillissement en ruralité

Cochercheuse principale du projet de Laboratoire vivant MOSAIC, de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), avec la professeure Lily Lessard, la docteure Michèle Morin (sur la photo) présentera un webinaire sur le thème «L’aîné villageois : secrets et défis du vieillir et du prendre soin en ruralité» le mardi 31 janvier, de 9h à 10h30.

Québec soutient un projet de la Maison de la Famille Rive-Sud

«Dans le but d’offrir un meilleur soutien aux familles québécoises en situation de vulnérabilité», la ministre de la Famille, Suzanne Roy, a dévoilé, le 19 janvier, les noms des organismes retenus en lien avec le projet pilote sur les retombées du travail de proximité auprès des familles isolées dans une communauté. Ainsi, 50 organismes communautaires liés à la famille et centres de pédiatrie soci...

Charny se mobilise pour ses familles ukrainiennes

Depuis cet été, plusieurs citoyens de Charny, sous l’impulsion de Nathalie Pelletier et Daniel Saindon, travaillent à réunir divers objets de la vie quotidienne et de la nourriture pour supporter les familles ukrainiennes qui se sont réfugiées ou se réfugieront dans la région à la suite de l’invasion russe de leur pays. Le tout s’est matérialisé en un véritable élan de générosité qui fait la diffé...

La Fondation du Sixième propose une nouvelle conférence

La Fondation du Sixième proposera une conférence du nouveau directeur général de la Ville de Lévis, Stéphane Lafaut, le 22 février prochain, en présence au Mess des officiers de Pointe-à-Carcy à Québec et également par visioconférence.

L’AQPS invite à oser parler de suicide avec les proches

C’est sous le thème «Mieux vaut prévenir que mourir. Ose parler du suicide.» que l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) a lancé la 33e Semaine nationale de prévention du suicide, qui est en cours jusqu’au 11 février.