Grâce au SSEN, Laurence Allard et Brian Gignac veulent rassembler la communauté anglophone de la région et lui offrir des services qui répondent à ses besoins.

Depuis quelques semaines, le South Shore English Network (SSEN) a amorcé son travail afin de rassembler la communauté anglophone établie dans le Grand Lévis.

C’est officiellement en juin que l’organisme, visant à assurer et à promouvoir le bien-être des habitants de la région de langue anglaise, a été fondé. Concrètement, le SSEN est une branche de la Megantic English-speaking community development corporation (MCDC).

Établi dans la région des Appalaches, cet organisme travaille au bien-être et à la promotion du bien-être des anglophones de la Chaudière-Appalaches. Toutefois, comme ses activités se déroulaient uniquement à Thetford Mines, la MCDC sentait le besoin de créer une division lévisienne pour répondre aux besoins plus précis des quelque 2 000 anglophones du Grand Lévis.

«La Commission scolaire Quebec Central (organisme qui gère les services éducatifs aux anglophones dans la région) a annoncé son intention de construire une école primaire anglophone dans le Grand Lévis. Cela nous donne une belle opportunité puisque nous pourrons rejoindre les membres de la communauté en offrant des activités dans ce bâtiment», a expliqué Brian Gignac, directeur général de la MCDC, sur les motivations derrière le projet.

Répondre précisément aux besoins

En créant le SSEN, la MCDC a pu engager une coordonnatrice de projet, Laurence Allard, pour que l’initiative prenne de l’ampleur. Depuis son arrivée en poste, cette dernière sonde les membres de la communauté anglophone du Grand Lévis afin de recenser les différents besoins. Et jusqu’à maintenant, la création du SSEN est bien accueillie.

«Ce qui ressort, c’est que les membres de la communauté sont tannés d’être obligés de se rendre à Québec pour obtenir plusieurs services en anglais ou pour tisser des liens. Les gens aimeraient, entre autres, pouvoir disposer d’une bibliothèque de livres en anglais», a partagé Mme Allard.

Si plusieurs besoins ressortent déjà grâce à son sondage, le SSEN veut toutefois prendre le temps de discuter avec les membres de la communauté anglophone, lors de rencontres, avant d’établir sa programmation d’activités et sa liste de services. D’ici là, l’organisme désire nouer des partenariats avec d’autres organismes lévisiens et prévoit organiser une activité pour réunir les anglophones de la région (en septembre).

Notons finalement que les membres de la communauté peuvent accéder au sondage en cours du SSEN sur la page Facebook The South Shore English Network. Les personnes intéressées à en savoir plus peuvent également joindre Laurence Allard à projectlevis@mcdc.info ou au 581 500-3754.

Les plus lus

Le goût du partage

Certains ont trop, d’autres pas assez. Pour répondre aux besoins de tous, rien ne vaut la solidarité. Le premier frigo partagé de Lévis est en service depuis le début du mois d’août.

Transformer une épreuve en occasion d’aider

Bien au fait des difficultés que vivent les familles dont un enfant souffre d’une maladie rare, la famille Martel-Savard de Lévis a décidé de prendre les choses en main pour soutenir des gens de la région qui vivent cette épreuve. En effet, Edith Martel et Pierre Savard sont derrière la première activité de financement majeure du Fonds des Millepattes qui aura lieu dans la région, le 8 septembre p...

Des femmes s’uniront de nouveau pour la SCSP

C’est sous la présidence d’honneur de Louise Gingras, directrice des relations publiques chez Groupe Autobus Auger, que se déroulera, le 18 septembre, la quatrième édition du Souper de filles de la section Chaudière-Appalaches de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP). Grâce à cet événement, Louise Gingras et les autres membres du comité organisateur espèrent récolter le plus de so...

Un portrait de l’alimentation des Lévisiens

Où est produite, transformée, distribuée, partagée ou achetée la nourriture à Lévis? Un collectif d’organismes communautaires a dressé l’état des lieux du système alimentaire de la ville afin de comprendre son fonctionnement et d’évaluer les besoins sur le territoire.

Le Défi Chaîne de vie de retour en Chaudière-Appalaches

Après le succès rencontré lors de la première édition régionale de l’événement l’an dernier, les organisateurs du Défi Chaîne de vie Chaudière-Appalaches récidiveront cette année. Encore une fois, les gens de la région sont invités à gravir le mont Orignal à Lac-Etchemin, le 6 octobre prochain, pour promouvoir le don d’organes.

Édition satisfaisante pour la Course de boîte à savon de Lévis

Malgré la température automnale qui a frappé la région samedi, les organisateurs de la Course de boîte à savon de Lévis ont dressé un bilan positif de la quatrième édition de l’événement.

Changer la vie du petit Anthony

Après avoir reçu l’appui de plusieurs particuliers, entreprises ou organismes lors de la naissance de leurs triplés en 2017, la famille Tanguay-Talbot de Lauzon se tourne de nouveau vers la population pour obtenir de l’aide. Grâce à une activité de financement en octobre, Annie Tanguay et Sylvain Talbot espère récolter la majorité des sous nécessaires afin d’acheter une chambre hyperbare. Un équip...

La Course de boîte à savon de retour pour une 4e édition

Accompagné de ses partenaires, la Corporation Charny Revit a annoncé la programmation de la 4e édition de la Course de boîte à savon de Lévis, le 22 août dernier. La course se déroulera le 7 septembre prochain sur la rue du Rail dans le secteur Charny.

Oser faire ensemble à la 6e édition de la Fabriquerie

Le partage des savoir-faire est au programme du prochain événement organisé à Lévis par la Banque à pitons. La 6e édition de la Fabriquerie se tiendra le 14 septembre, au parc Saint-Laurent.

À la découverte de Saint-Nicolas

La 11e randonnée familiale et le pique-nique Les Prés à Vélo de Revitalisation Village Saint-Nicolas se tiendront le 8 septembre prochain, beau temps, mauvais temps.