CRÉDIT : COURTOISIE

Le Programme d’étudiants et d’étudiantes réfugiés (PÉR) du Cégep de Lévis-Lauzon (CLL) a reçu le Prix du comité local de l’année, lors du forum international de l’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) et du Centre d’étude et de coopération internationale (CECI), qui s’est tenu 24 au 26 janvier derniers.

Le comité du PÉR du CLL s’est démarqué parmi près d’une centaine de comités locaux de collèges et d’universités de partout au Canada. Pionnier au Québec, le CLL a collaboré à l’implantation de programmes d’étudiants réfugiés dans dix autres cégeps. Afin de pérenniser cette initiative, le CLL a inclus le PÉR dans son plan stratégique.

D’un montant équivalent à 24 000 $ en argent et en services, les frais de subsistance de la première année en sol québécois des étudiants du PÉR sont couverts par le budget de parrainage amassé par le comité. 

«Les étudiants engagés dans le comité assurent aussi un accueil et un accompagnement personnalisés en aidant les étudiants réfugiés à s’installer dans leur nouvelle résidence, à se familiariser avec la vie collégiale et la culture québécoise, à se trouver un emploi, etc.», explique le CLL dans un communiqué.

Chaque année, le comité procède à une campagne de financement. «Les étudiants ont voté pour une contribution obligatoire de 1,75 $ au PÉR par session et le personnel contribue sur une base volontaire par le biais d’un prélèvement sur la paie», ajoute-t-on. 

«L’arrivée du Programme d’étudiants et d’étudiantes réfugiés a ouvert les yeux des étudiants sur la réalité en camp de réfugiés et des grands déplacements», souligne le CCL. Une simulation de migration forcée est organisée annuellement afin de faire vivre aux étudiants l’expérience de déplacement qui les confronte à différentes situations comme les frontières fermées, la famine et la barrière de la langue. 

Les plus lus

Ressourcerie de Lévis : comportements déplorables

Si la Ressourcerie de Lévis peut de nouveau recevoir des biens dont veulent se débarrasser les gens de la région, l’entreprise d’économie sociale fait face à un phénomène récurrent qui provoque du gaspillage. Contrairement aux consignes de la Ressourcerie, plusieurs Lévisiens déposent des matières à revaloriser à l’extérieur de son point de service de Lévis alors qu’il est fermé.

Ressources-Naissances poursuit sa mission

En raison des mesures de confinement mises en place par le gouvernement dans le but de freiner la propagation de la COVID-19, Ressources-Naissances a dû faire preuve de créativité afin de continuer à offrir ses services aux familles de la région.

5 jardins communautaires rouverts, 3 en projet à Lévis

Cinq jardins communautaires rouvriront progressivement à partir du 18 mai sur le territoire lévisien. Trois nouveaux emplacements cultivables seront accessibles aux Lévisiens dès 2021 et 2022.

Une fête des Mères tout de même soulignée

Afin de permettre à leurs résidents de célébrer la fête des Mères malgré le confinement imposé en raison de la pandémie, plusieurs résidences pour aînés lévisiennes ont tenu des activités spéciales la fin de semaine dernière.

La Banque Nationale fait tout un cadeau à des familles lévisiennes

Grâce à l’appui d’OPC Événements et dans le cadre d’une initiative se déroulant d’un océan à l’autre, la Banque Nationale a pu offrir une belle surprise à 20 familles profitant des services du Comptoir alimentaire Le Grenier, le 21 mai. Ces dernières ont chacune reçu un panier de produits du restaurant Normandin de Lévis.

Le CAPJ en mode proactif

Par voie de communiqué, le Centre aide et prévention jeunesse (CAPJ) a détaillé, le 4 mai, les diverses mesures qu’il a mis en place afin de supporter sa clientèle malgré les restrictions imposées par la crise de la COVID-19.

La campagne de l’œillet toujours en cours

Coronavirus oblige, la campagne de l’œillet a dû se transformer. Comme partout au pays, le volet régional de cette activité de financement au profit de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SCSP) se déroulera cette année en ligne.

Lettre ouverte - Les gens à l’aide sociale doivent recevoir comme les aînés une aide financière en temps de crise

Depuis le début de la pandémie, plusieurs acteurs de la société demandent au gouvernement du Québec d’accorder une aide financière spéciale pour les personnes à l’aide sociale. Pourquoi, diront certains, alors que leurs prestations n’ont pas changé?

Courir pour les banques alimentaires du Québec

Un collectif d’amis coureurs composé de Yvan L’Heureux (Rivière-du-Loup), Richard Turgeon (Gatineau), Anne Bouchard (Montréal), Marline Côté (Lévis) et Martine Marois (Rive-Sud de Montréal) ont lancé, le 26 avril à Rivière-du-Loup, un concept de course afin de venir en aide aux banques alimentaires du Québec : la SolidariCourse.

Une bénévole lévisienne récompensée pour son travail

Laurette Blanchet, une résidente de Charny, a récemment reçu un honneur bien particulier. En effet, la Lévisienne s’est vu remettre la Médaille du lieutenant-gouverneur du Québec pour les aînés afin de la récompenser pour ses nombreuses implications bénévoles.