CRÉDIT : ARCHIVES

Depuis le début de la pandémie, plusieurs acteurs de la société demandent au gouvernement du Québec d’accorder une aide financière spéciale pour les personnes à l’aide sociale. Pourquoi, diront certains, alors que leurs prestations n’ont pas changé?

Premièrement, parce que l’aide accordée en temps normal est insuffisante, à 690 $ par mois pour une personne seule.

Deuxièmement, parce que, suite à de nombreux appels de partout au Québec, nos membres sont les témoins navrés de la situation particulièrement difficile vécue par ces personnes en raison de la COVID.

Des exemples, tirés de cas réels envoyés au gouvernement la semaine dernière : à cause de la fermeture de la majorité des commerces, impossibilité d’accumuler un revenu d’appoint en travaillant quelques heures par mois, comme il est habituellement permis et possible ; services communautaires (banques alimentaires et cuisines collectives par exemple) plus difficilement accessibles ; spéciaux beaucoup plus rares en épicerie ; frais de livraison pour commandes à l’épicerie (avec un minimum d’achats à faire pour profiter de la livraison) ; recours accru au crédit pour faire face aux obligations financières ; coût élevé de ce crédit, etc.

Cette semaine, le gouvernement canadien a pourtant repris plusieurs de ces éléments pour justifier une aide financière additionnelle aux personnes aînées, en évoquant même la possibilité que cette aide soit renouvelée si la crise perdure.

Nous espérons que la mesure fasse rapidement écho au gouvernement du Québec, pour une aide aux personnes les plus vulnérables de notre société. Il pourrait être très simple de leur donner un coup de pouce en ces temps difficiles : par exemple, par la bonification du crédit d’impôt pour solidarité.

- Élisabeth Gibeau, Union des consommateurs
- Le comité politiques sociales et fiscales : 
Sylvie Bonin, ACEF Estrie
Dominique Gagnon, ACEF du Nord de Montréal
Chantal Lebeau, ACEF Appalaches-Beauce-Etchemins
Martine Marleau, ACEF de l’Est de Montréal
Anne Plamondon, ACEF Lanaudière
Samuel Saint-Denis-Lisée, ACEF Grand-Portage
- ACEF Rive-Sud de Québec, membre de l'Union des consommateurs

 

Les plus lus

À L’ADOberge, les jeunes trouvent répit et soutien

Quand cette période qu’est l’adolescence devient trop difficile à traverser seul, il existe une maison à Lévis où les jeunes peuvent s’équiper des bons outils pour se construire. Aryane, qui entame sa cinquième semaine à L’ADOberge, a trouvé dans cette famille de passage une nouvelle confiance en elle.

Une solution pour faciliter l’accès à un logement subventionné

Depuis peu, l’Office municipal d’habitation (OMH) de Lévis peut compter sur un nouvel outil afin de faciliter l’inscription des personnes qui désirent obtenir un logement subventionné (place dans une HLM). Pour ce faire, l’organisme paramunicipal offre désormais la possibilité à ces dernières de remplir un formulaire simplifié en ligne.

Le Marché populaire mobile reprend ses tournées

Le Marché populaire mobile reviendra à partir du 29 juin, sur le territoire de Lévis. Comme chaque année, le camion plein de fruits et légumes frais locaux vendus à des prix modiques sillonnera la ville.

Des pizzas pour le Collège de Lévis

Si la pandémie a eu raison de l’édition 2020 de plusieurs événements lévisiens, la crise actuelle n’empêchera pas la tenue de la journée Generosa de la Piazzetta de Lévis. Cette édition particulière de l’activité caritative permettra de donner un coup de pouce financier à la Fondation Collège de Lévis, le 18 juin prochain.

Des jeunes construisent des potagers urbains

Grâce à l’initiative «Jardinons à l’unisson», des Lévisiens pourront cultiver leurs légumes cet été dans un bac à jardin construit par de jeunes bénévoles. Les potagers seront remis gratuitement et les apprentis cultivateurs pourront même bénéficier de conseils et d’un suivi.

Une marche virtuelle pour vaincre la SLA

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Lou Gehrig est cette maladie dégénérative qui s’attaque aux neurones et à la moelle épinière, ce qui entraîne progressivement une paralysie du corps. Cette année, la Marche pour vaincre la SLA se transformera en marche virtuelle, la collecte de dons se terminera le 21 juin prochain.

Le milieu communautaire déplore des lourdeurs bureaucratiques

La Coalition des Tables régionales d’organismes communautaires (CTROC), qui représente 3 000 organismes communautaires oeuvrant en santé et services sociaux et dont fait partie la Table régionale des organismes communautaire de Chaudière-Appalaches (TROCA), a déploré, le 10 juin, que les organismes font face à un alourdissement bureaucratique alors qu’ils sont fortement sollicités dans le contexte...

Aînés : les clés pour identifier les signes de maltraitance

La Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées se tiendra le 15 juin prochain, comme chaque année. En étant à l’écoute, il est possible d’en reconnaître les signes.

Des épiceries aident le Grenier

Trois samedis de suite, les 16, 23 et 30 mai derniers, plusieurs magasins d’alimentation du territoire se sont mobilisés pour ramasser les canettes et bouteilles consignées au profit du Comptoir alimentaire le Grenier.

Un chèque de 4 000 $ pour le Grenier

Trois samedis de suite, les 16, 23 et 30 mai derniers, plusieurs magasins d’alimentation du territoire se sont mobilisés pour ramasser les canettes et bouteilles consignées à l’aréna de Lauzon au profit du Comptoir alimentaire le Grenier.