À la suite du départ à la retraite de Martine Péloquin (1re photo), Carl Marcotte a été nommé à la tête de la raffinerie Jean-Gaulin. Photos : Courtoisie – Énergie Valero

Par voie de communiqué, la raffinerie Jean-Gaulin d’Énergie Valero a annoncé, le 14 septembre, que Martine Péloquin, sa vice-présidente et directrice générale, vient de prendre sa retraite. C’est Carl Marcotte, directeur principal des opérations à la raffinerie depuis 2012, qui prend sa relève à la tête de l’entreprise lévisienne.

«Je suis très fière de ce que nous avons réalisé en équipe à la raffinerie au fil des ans. Nous avons maintenu nos installations à la fine pointe et assuré des opérations qui répondent aux plus hauts standards, tout en étant présents pour la communauté. Je tiens d'ailleurs à remercier tous les employés de la raffinerie pour leur engagement et leur professionnalisme, ainsi que tous nos fournisseurs et partenaires pour leur collaboration au fil des ans. Ils font tous partie du succès de nos opérations et de notre infrastructure stratégique pour le Québec», a déclaré Mme Péloquin.

Diplômée de l'Université Laval en génie chimique, Martine Péloquin a fait son arrivée à la raffinerie de Lévis en 1989 et y a gravi tous les échelons. En 2012, elle est devenue la première femme à diriger une raffinerie en Amérique du Nord lorsqu’elle a accepté de diriger les destinées de la raffinerie Jean-Gaulin.

Parmi les prix remportés sous sa gouverne, la raffinerie lévisienne s'est mérité le prix Affaires et engagement social (grande entreprise) remis par Centraide et la Chambre de commerce et d'industrie de Québec. En 2018, la raffinerie a été  récipiendaire du prestigieux prix pour service exemplaire en sécurité civile de la Sécurité publique du Canada. À titre individuel, Martine Péloquin a aussi obtenu le prix Summa- Carrière 2018 de la part de la faculté de sciences et génie de l’Université Laval.

En plus de ces honneurs, Martine Péloquin s’est impliquée à plusieurs reprises dans la communauté, que ce soit à titre de coprésidente de la campagne Centraide Québec-Chaudière-Appalaches en 2017 ainsi que de la campagne majeure de financement de la Fondation de l'Hôtel-Dieu de Lévis.

Un successeur bien connu

Pour prendre la relève de Martine Péloquin, Énergie Valero s’est tourné vers un pilier de longue date de la raffinerie lévisienne. Ingénieur chimique de formation, Carl Marcotte a amorcé sa carrière à la raffinerie Jean-Gaulin en 1991 comme ingénieur de procédés, et ce, jusqu'en 1995.

De 1995 à 2001, il a principalement agi à titre d'ingénieur de procédés, ingénieur de projets et ingénieur en sécurité du procédé dans une usine de fabrication de magnésium dans la région de Trois-Rivières pour ensuite se joindre de façon permanente à l'équipe de la raffinerie en 2002, à titre d'ingénieur de procédés pour les projets des essences du futur. En 2004, il a œuvré dans le groupe opération en tant que directeur opérationnel et par la suite, il a été promu au poste de directeur principal des opérations, poste qu'il a occupé depuis 2012.

«Avec ses qualités de leader, ses habiletés relationnelles, ses excellentes connaissances de la raffinerie et l'expérience acquise au cours des 30 dernières années, Carl Marcotte continuera de contribuer au succès de la raffinerie», s’est réjoui Énergie Valero, par voie de communiqué.

Rappelons finalement qu’en service depuis 1971, la raffinerie Jean-Gaulin de Lévis est la première raffinerie au Québec et la deuxième au Canada en termes de capacité. Elle fournit 70% des besoins en produits raffinés au Québec et dans l'est du Canada. Près de 470 employés permanents et plus de 200 employés contractuels travaillent à la raffinerie située dans le quartier Saint-Romuald.

Les plus lus

Les 15 emplois les plus en demande en 2023, selon Randstad Canada

Randstad Canada a publié, le 11 janvier, son top 15 des emplois les plus en demande en 2023 au Canada.

Équipement Benoit Bilodeau acquis par Location d’outils Beauport

Par voie de communiqué, Location d’outils Beauport a annoncé, le 10 janvier, qu’il a récemment acquis l’entreprise lévisienne Équipement Benoit Bilodeau.

La phase 2 de la Place du Parc bientôt lancée

Gestion MGL investira environ 2,5 M$ afin de concrétiser au cours des prochains mois la phase 2 de son projet Place du Parc, à l’intersection du boulevard Guillaume-Couture et de la rue Perreault à Saint-Romuald. Avec cette nouvelle construction qui devrait ouvrir ses portes cet automne, l’entreprise offrira de nouveau un bâtiment accueillant des espaces commerciaux locatifs.

Nouveau bilan positif pour DEL

Les dirigeants de la Ville de Lévis ont dressé un bilan positif de la dernière année d’activités de Développement économique Lévis (DEL), lors de l’assemblée générale annuelle de cette organisation liée à la municipalité le 30 novembre dernier.

Pénurie de chauffeurs : Autobus Auger entend poursuivre ses efforts de recrutement pour éviter les conséquences

Alors que des élèves d'écoles primaires et secondaires de l'ouest et du centre du Grand Lévis se retrouvent cette semaine sans transport scolaire en raison d'un bris de service d'Autobus Auger en raison de la pénurie de main-d'oeuvre, l'entreprise a rappelé ses nombreux efforts en cours pour trouver des conducteurs d'autobus, le 16 janvier.

Une acquisition importante pour le Carrossier Rive-Sud

L’entreprise lévisienne, le Carrossier Rive-Sud, a acquis après 18 mois de négociations, le 9 décembre dernier, tous les actifs de l’entreprise TOR Trucks Corporation, qui appartenaient à Alamo Group, une société publique ayant son siège social à Seguin dans l’État du Texas. Cette acquisition de 1,5 M$ permettra à l’entreprise d’ouvrir davantage son marché et de se projeter dans l’avenir.

Le salaire minimum sera à 15,25 $ l'heure à partir de mai

Le ministre du Travail du Québec, Jean Boulet, a annoncé, le 18 janvier, une hausse du taux général du salaire minimum de 1,00 $ l'heure, le faisant passer à 15,25 $ l'heure à compter du 1er mai prochain.

Daniel Voyer quitte la direction générale de DPME

Développement PME (DPME) a annoncé, le 9 janvier, que son directeur général depuis 10 ans, Daniel Voyer, quittera ses fonctions à la fin de l’année fiscale en cours, soit le 31 mars prochain, afin de relever de nouveaux défis professionnels.

D’importants défis de transport pour les entreprises

Par voie de communiqué, la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL) a laissé savoir qu’elle a contacté plus de 50 entreprises du centre à l’est du Québec afin de documenter les impacts de la problématique liée à la chaîne d’approvisionnement régionale. Selon ce qu’elle a récolté, la fluidité du transport de marchandises est l’enjeu le plus préoccupant dans cette problématique et d...

CCIGL : une année d’adaptation et de soutien

Québec International, la Jeune chambre de commerce de Québec ainsi que la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL) se sont associés afin de sonder, en collaboration avec la firme Léger, les entreprises de la Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale afin de déterminer les perspectives économiques de l’année à venir. En plus des résultats de ce sondage, les représentants de ...