Les deux entrepreneurs lévisiens, David Bertrand (sur la photo) et Joël Leblanc, du Bunker de la science souhaitent construire le bunker de la biologie pour mars prochain. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

L’entrepreneur lévisien fait partie des 70 boursiers du Québec qui se sont partagés 1,75 M$. Cette aide financière a été mise sur pied afin de soutenir les entrepreneurs âgés de 18 à 35 ans qui sont partenaire à au moins 50 % dans leur entreprise et qui ont de la difficulté à obtenir du financement traditionnel.

Cette bourse tombe à point pour l’entrepreneur qui, avec son partenaire Joël Leblanc, souhaite ajouter un nouveau terrain de jeu à son monde post-apocalyptique, le bunker de la biologie. D’ici la semaine de relâche scolaire en mars prochain, les deux entrepreneurs travailleront à construire ce nouvel endroit qui accompagnera leurs bunkers de la chimie et de la physique. À l’aide de cet ajout, deux nouvelles animations se joindront à la quinzaine déjà proposées.

Déjà, un espace lounge a été construit dernièrement afin d’héberger les fêtes d’enfant et les soirées corporatives. «Le lounge permet de recevoir trois groupes scolaires du primaire en simultané. Pour les élèves du secondaire, on offre différentes conférences sur des sujets de nature scientifique, on peut recevoir des fêtes d’enfant et des soirées corporatives», expose David Bertrand.

Ces nouveaux espaces et activités ont demandé un investissement de 70 000 $.

L’effet après dragons

Les deux entrepreneurs lévisiens étaient de passage à l’émission télé Dans l’œil du dragon sur les ondes de Radio-Canada en mai dernier. Bien qu’ils n’aient pas conclu d’entente avec les dragons, ils ont constaté plusieurs retombées à la suite de cet épisode.

«Du jour au lendemain, on a vu une immense différence en termes de visibilité. Personnellement, je pensais que les réservations des familles allaient exploser, mais ce n’est pas arrivé comme ça. C’est quelques mois après qu’on a vu que ça progressait et que ça continue toujours de progresser. On est vraiment en croissance depuis ce temps, constate David Bertrand. Tout est arrivé en même temps, on est passé aux dragons, on a reçu une subvention de Tourisme Chaudière-Appalaches pour refaire notre site Web accompagné de service conseil en stratégie Web et le gouvernement (du Québec) a mis sur pied le programme La culture à l’école.»

L’entreprise prépare également du nouveau dans sa programmation estivale pour l’été 2020. Cette dernière renouvellera son «rallye extérieur d’énigmes à caractère scientifique» à l’extérieur de ses locaux dans le secteur de la Traverse.

Les plus lus

Une trentaine de spécialistes souhaités au Complexe Santé Lévis-Les Rivières en 2021

Medway, qui gère trois complexes médicaux à Lévis, annonce deux nouveaux investissements sur le territoire. Le groupe agrandira le Complexe Santé Lévis-Les Rivières pour 10 M$. L’entreprise lévisienne s’est aussi portée acquéreur des murs et du terrain de la Clinique médicale Lévis-Métro.

Une entreprise lévisienne masque le premier ministre

Isabelle Senay et son équipe ont été mises sous les projecteurs le 18 mai dernier lorsque le premier ministre du Québec, François Legault, a fait savoir lors de son point de presse quotidien que le masque qu’il arborait provenait de l’entreprise lévisienne Ruban et bouton.

Les services funéraires perturbés par la COVID-19

La crise de la COVID-19 entraîne son lot de défis pour plusieurs entreprises de la région. Le domaine funéraire n’y fait pas exception et le Groupe Garneau thanatologue, maison funéraire lévisienne, doit plancher sur diverses solutions afin de faire face aux problèmes particuliers que vit cette industrie.

Primes pour les employés de résidences pour aînés : la CSN déplore le comportement du Groupe Sélection

Par voie de communiqué, plusieurs dirigeants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont déploré, le 21 mai, que le Groupe Sélection «a choisi à ce jour de ne pas verser les montants rétroactifs au 15 mars» à ses employés alors que «plusieurs employeurs du secteur privé ont accepté de verser des primes à leurs employés des résidences pour personnes âgées pour la durée de la crise de la C...

Des commerçants envahis par les consommateurs

Comme dans d’autres régions du Québec, les commerçants lévisiens offrant des produits permettant aux gens du Grand Lévis de profiter de l’extérieur sont pris d’assaut par de nombreux consommateurs. Particulièrement la fin de semaine, de longues files d’attente peuvent être observées.

Réseau Emplois 50 ans + annulé

En raison de la crise de la COVID-19 toujours en cours et des directives sanitaires en vigueur, APE Services d’aide à l’emploi a annoncé, le 30 avril, l’annulation de Réseau Emplois 50 ans +.

La COVID-19 influence les résultats financiers de Desjardins

Le Mouvement Desjardins a présenté, le 13 mai, ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2020. Une baisse des excédents est survenue, provoquée par la crise économique causée par la pandémie de la COVID-19.

Le taux de chômage explose dans la région

La crise de la COVID-19 continue d’être dommageable pour l’économie. Selon les dernières estimations que l’on peut retrouver dans l’Enquête sur la population active (EPA) du mois d’avril de Statistique Canada, le taux de chômage de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, dont fait partie de Lévis, a atteint 9,5 % au mois d’avril.

Agriculture : Sollio s'attend à un programme d'aide «mieux adapté à la réalité»

Si Sollio Groupe Coopératif est heureux «du premier pas» de 252 M$ consenti par Ottawa afin d'aider le secteur agroalimentaire face à la crise de la COVID-19, il estime toutefois que le gouvernement fédéral doit en faire davantage afin de limiter «les multiples impacts» pour cette industrie.

Un retour aux affairesqui se déroule bien

La réouverture des commerces de détail, autorisée par le gouvernement provincial le 4 mai, a été reçue comme une bouffée d’air frais par le milieu entrepreneurial lévisien. Et jusqu’à maintenant, la reprise des activités commerciales se déroulent bien selon divers intervenants interrogés par le Journal.