La propriétaire Claire Nolet estime avoir perdu entre 250 000 $ et 500 000 $ de revenus. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Dans l’obligation de fermer ses portes en raison de la pandémie depuis le 15 mars, Claire Nolet, propriétaire de l’établissement, attend impatiemment que le gouvernement du Québec la laisse ouvrir son salon de quilles.

Depuis cette fermeture temporaire, Mme Nolet a dû envoyer au chômage ses 23 employés, annuler une foule de tournois de quilles ainsi que la saison en cours de plusieurs ligues. Notons également que le Boule-O-Drome était dans sa saison haute étant donnée la fin de la saison de quilles.

Par mois, l’entreprise lévisienne essuie des pertes malgré qu’elle ne peut pas accueillir de clients. «On parle de 25 000 $ par mois en frais fixes et des pertes de 25 000 $ à 30 000 $ au niveau nourriture qu’on a donnée à des employés et des gens dans le besoin pour éviter de gaspiller. En chiffres d’affaires, on parle de pertes de 250 000 $ à 500 000 $ de revenus», met en lumière Claire Nolet, qui croit que le salon de quilles en aura pour cinq à sept ans avant de reprendre «son erre d’aller».

À ses yeux, les établissements qui doivent rester fermés aussi longtemps comme le sien n’ont pas reçu des aides assez grandes du gouvernement pour surmonter ce défi colossal et elle juge qu’ils sont les grands oubliés de la crise. «Les paliers gouvernementaux ont mis sur pause plusieurs paiements pour venir en aide, c’est bien beau, mais quand ça va revenir, il va falloir être en mesure d’y faire face», explique-t-elle.

Elle qui avait investi la somme de 500 000 $ afin de changer ses équipements informatiques à l’été 2019 voguait sur une hausse d’achalandage et croyait terminer l’année avec une hausse de revenus. «Ça me déçoit aussi parce qu’on avait une saison extraordinaire, on espérait une augmentation des revenus de 10 à 15 % et on l’aurait atteint, mais là on est tombé en bas de notre chaise!»

Dans l’attente d’une ouverture

Pour le moment, l’entrepreneure lévisienne se dit prête à la réouverture de son commerce malgré qu’aucune annonce n’ait été faite. «On est capable de respecter les règles sanitaires, on est prêt à rouvrir et appliquer ces mesures», souligne-t-elle.

De plus, les propriétaires de salons de quilles de la province se sont réunis afin de faire face à la situation et ont créé un protocole de relance qu’ils ont envoyé au gouvernement provincial dans les dernières semaines, mentionne Mme Nolet. Ce dernier comporte toutes les mesures de distanciation physique et sanitaires recommandées par la Santé publique.

«Je pense aussi que le gouvernement devrait faire plus confiance aux gens. On les connaît les mesures, ça fait 12 semaines qu’on en entend parler. Je pense que les gens sont capables de prendre les bonnes décisions et poser les bons gestes pour se protéger», déplore la propriétaire du Boule-O-Drome.

«C’est exigeant pour un entrepreneur, on doit soutenir nos employés dans le besoin, faire face à nos responsabilités financières et au travers de tout ça, il faut garder le moral, ajoute Claire Nolet qui vit le plus grand défi de sa carrière d’entrepreneure. L’inquiétude qu’on a aussi c’est comment ça va se passer au mois d’août. Lorsqu’on va ouvrir, comment les clients vont se comporter? Est-ce qu’ils vont vouloir venir jouer aux quilles? Est-ce qu’ils vont être inquiets? C’est vraiment beaucoup d’incertitude. […] En ce moment, on se sent oublié et on est déçu.»

Les plus lus

Une nouvelle expansion pour le Marché Carrier

Le Marché Carrier vient d’acquérir le terrain du restaurant Denis de la jungle, voisin du commerce vieux de 50 ans. Avec cette nouvelle acquisition, l’entreprise de Pintendre investira près de 700 000 $ afin de construire une nouvelle usine spécialisée en prêt-à-manger afin de livrer ses produits dans l’ensemble de la province.

Ouvert ou fermé lors de la fête du Travail?

Plusieurs Québécois ne travailleront pas lundi en raison du congé férié de la fête du Travail. Voici un aide-mémoire afin de savoir quels commerces sont ouverts ou fermés le 7 septembre.

4,2 M$ en ristournes à la Caisse Desjardins de Lévis

La Caisse Desjardins de Lévis a tenu sa première assemblée générale extraordinaire en mode virtuel, le 17 août dernier. Ainsi, les membres ont accepté le projet de partage et 4 290 572 $ seront retournés aux membres de la Caisse et à la collectivité.

Boom des ventes et constructions immobilières dans la région

Selon les données de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) et de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ), le marché immobilier et les mises en chantier d’habitations en Chaudière-Appalaches sont à la hausse depuis 2020.

Les entrepreneurs de la région honorés virtuellement

La 19e édition du Gala des Pléiades – Prix d’excellence a été un événement qui marquera la Chambre de commerce de Lévis (CCL) et les entrepreneurs de la Chaudière-Appalaches comme elle s’est tenue virtuellement, le 17 septembre dernier. L’événement qui a pour but de souligner les succès entrepreneuriaux des entreprises du territoire a réuni plus de 1 000 acteurs du milieu socio-économique de la Ch...

Transit triple la grosseur des installations de son siège social

L’entreprise lévisienne Pièces d’auto Transit a démarré un chantier d’agrandissement de son siège social situé à Lévis en juin dernier. Ces travaux, qui représentent un investissement de 18 M$, devraient se conclure le 15 décembre prochain.

Le Bunker de la science se tourne vers le virtuel

Le Bunker de la science, qui offre des immersions scientifiques à ses clients et se spécialise dans la communication de la science, a choisi de se tourner vers des ateliers virtuels pour ses groupes scolaires en raison du contexte pandémique.

Entrepôts Modulo : une nouvelle entreprise d’entreposage

La nouvelle entreprise d’entreposage Entrepôts Modulo située à Saint-Jean-Chrysostome a ouvert ses portes, le 8 septembre dernier. L’entreprise se spécialise dans la location d’espaces d’entreposage, de bureaux et de salles de réunion ainsi que dans les fournitures d’emballage.

La Ruche s’installe en Chaudière-Appalaches

La plateforme de financement participatif La Ruche, propulsée par le Mouvement Desjardins, a inauguré sa présence dans la région de la Chaudière-Appalaches, le 9 septembre dernier. La Ruche s’est alliée à 41 entrepreneurs ambassadeurs de la région pour l’occasion.

Célébrations pour marquer la fin d’importants travaux

Le IGA Famille Buteau, situé au 1234, rue du Pont à Saint-Lambert-de-Lauzon, a agrandi la surface de son supermarché pour se transformer en IGA extra. Plus d’une vingtaine d’emplois ont été créés dans la municipalité. L’entreprise compte maintenant plus de 150 employés. La nouvelle épicerie revampée a été inaugurée à la mi-août.