Le taux d’inoccupation commercial des quatre artères commerciales lévisiennes est normal, selon l’un des experts de la firme qui a réalisé l’étude provinciale. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

La firme Côté Mercier Service de données a dernièrement publié sa plus récente étude sur l’inoccupation et la vacance au niveau des commerces sur rue. Dans ce rapport portant sur les artères commerciales des grandes villes du Québec, on peut notamment apprendre que le taux d’inoccupation commercial des quatre grandes artères de Lévis est normal, contrairement à la situation rapportée sur certaines artères il y a quelques années.

C’est le boulevard Guillaume-Couture (299 places étudiées) qui enregistre le meilleur taux d’inoccupation commercial en 2021 avec un taux de 6 %. En 2020, 6,4 % des espaces commerciaux de l’artère étaient inoccupés.

D’importantes améliorations ont également été constatées par la firme Côté Mercier Service de données pour le quartier Miscéo (209 places) et sur la route des Rivières (129 places). Le taux d’inoccupation commerciale dans le quartier Miscéo est en effet passé de 9,6 % l’année dernière, à 6,2 % cette année.

Sur la route des Rivières, la proportion de locaux commerciaux inoccupés est passée de 10,1 % à 7,8 %. Du côté de l’avenue Taniata (120 places), aucun changement n’est survenu entre 2020 et 2021 alors que le taux d’inoccupation commerciale est toujours de 6,7 %.

«À Lévis, on parle de taux normaux. La moyenne provinciale se situe entre 5 et 6 %. Si Montréal fait bonne figure, le taux d’inoccupation commerciale dans l’est de la province se retrouve entre 6 et 7 %. Dans le contexte, c’est normal. Il faut également mentionner qu’il y a plusieurs transformations en cours à Lévis depuis les dernières années. Lévis se développe très rapidement et l’offre commerciale évolue. Si on restait à 10 %, je dirais que Lévis aurait des problèmes au niveau de l’inoccupation commerciale, mais on n’en est pas là», a analysé Christian-Pierre Côté, directeur des ventes chez Côté Mercier Service de données.

Du même souffle, le représentant de la firme spécialisée dans la production de données sur le domaine immobilier ajoute que le contexte économique a été bénéfique pour les commerçants de proximité.

«Dès le début de la pandémie, les gouvernements ont réagi rapidement et fortement. Cela a dopé d’une certaine façon le marché, mais cela a aidé les commerçants à passer à travers. Aussi, en 2020, les gens n’ont pas pu dépenser en raison des confinements. Ils ont accumulé de l’argent qu’ils dépensent désormais cette année dans les commerces, ce qui amène une bonne dynamique pour les commerces de proximité», a expliqué M. Côté.

D’ailleurs, ce mouvement ainsi que la sensibilité accrue des Québécois à acheter local permettront aux commerces de proximité de bien faire face au ressac économique qui devrait frapper le pays au cours des prochaines années, notamment en raison de l’inflation qui grimpe.

«La conscience de l’achat local est désormais bien présente dans la population. Les artères de proximité seront ainsi mieux positionnées malgré le ralentissement à venir de l’économie. Par contre, pour les centres commerciaux, ils devront poursuivre leur réinvention. La pandémie a accentué le phénomène de la vente en ligne, qui impacte davantage la vente au détail qui est très présente dans les centres commerciaux», a conclu Christian-Pierre Côté.

Les plus lus

Une fermeture difficile à avaler

Les propriétaires de restaurants et de cinémas du coin sont unanimes, la nouvelle fermeture des salles à manger et de cinéma qui est en vigueur depuis le 31 décembre est un coup très dur pour les ressources financières, humaines et matérielles de leurs entreprises.

Canac dévoile ses nouveaux projets à Saint-Nicolas

Canac a annoncé, le 21 janvier, qu'elle a finalisé l’acquisition de deux terrains situés en bordure de l’autoroute 20 à Saint-Nicolas, dans le secteur de la route Lagueux, pour y construire de nouvelles installations.

Poursuivre les combats

Si le variant Omicron fait également partie de ses préoccupations pour les prochains mois, la vice-présidente exécutive et directrice générale de la Chambre de commerce de Lévis (CCL), Marie-Josée Morency, entend poursuivre son travail en 2022 pour obtenir des avancées dans les dossiers de la pénurie de la main-d’œuvre, le troisième lien et l’achat local. De plus, c’est lors de la prochaine année ...

Le gala des Pléiades de retour en mai

La Chambre de commerce de Lévis (CCL) a lancé les préparatifs en vue de la 21e édition du gala des Pléiades – Prix d’excellence, le 11 janvier dernier. Après une 20e édition anniversaire tenue à l’automne en 2021 en raison de la pandémie, le gala récompensant les entrepreneurs de la Chaudière-Appalaches sera de nouveau présenté en mai, soit la case habituelle de l’événement dans le calendrier des ...

Travail au froid : la CNESST fait des rappels

Alors qu'une vague de froid polaire s'abat sur la province, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a rappelé l’importance de prévenir les risques liés à l’exposition au froid ainsi que les mesures à appliquer pour se protéger.

La CCL célèbre Noël

Le 16 décembre dernier avait lieu, au chalet du Club de golf Lévis, la deuxième édition du Brunch de Noël de la Chambre de commerce de Lévis (CCL). L’invité d’honneur était Stéphane Modat, ancien chef cuisinier à l’hôtel le Fairmont Château Frontenac.

Des mesures accueillies avec «soulagement» par la CCL

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce de Lévis (CCL) ont accueilli, le 13 janvier, avec soulagement l’annonce de la fin de la fermeture obligatoire des commerces le dimanche et du couvre-feu, ainsi que l’exemption accordée aux épiceries, aux pharmacies et aux plus petits commerces concernant le passeport vaccinal.

Helitowcart lauréate au concours national d’exportation

MercadOr Québec a souligné le succès de plus d’une dizaine d’entreprises d’exportation québécoise lors de cette troisième édition du gala qui s’est déroulée le 4 novembre dernier, sous une formule virtuelle. Lors de cette soirée, l’entreprise Helitowcart de Saint-Nicolas a été couronnée dans l’une des sept catégories.

Le conseil d’administration de TCA change de formule

La 44e assemblée générale annuelle de Tourisme Chaudière-Appalaches (TCA) s’est déroulée le 28 septembre dernier. L’organisme y a fait le bilan de l’année 2020-2021 et a dévoilé son plan d’action pour l’année 2022, en plus d’y présenter la nouvelle composition de son conseil d’administration.

Dany Rodrigue à la tête d’Evol dans la région

Sévrine Labelle, présidente-directrice générale d’Evol, a annoncé, le 10 janvier, la nomination de Dany Rodrigue au poste de directeur régional de la Chaudière-Appalaches.